Les restaurateurs sous le choc après une décision qu’ils trouvent injuste

Restauration, Associations · · Commenter

L’Association Restauration Québec (ARQ) digère très mal la décision du gouvernement Legault de fermer les salles à manger des restaurants situés en zone rouge à compter de jeudi, 1er octobre, et ce, jusqu’au 28 octobre.

Les restaurateurs sont d’autant plus sous le choc qu’encore la semaine dernière le premier ministre lui-même affirmait que le problème « n’est pas dans les bars, ni dans les restaurants, ni dans les rassemblements extérieurs (...). Le problème est dans les maisons ». Ils comprennent mal qu’aujourd’hui il ne soit même plus possible de manger au restaurant avec son conjoint ou sa famille bien que les restaurants, contrairement aux rassemblements privés, offrent un environnement sécuritaire, contrôlé et encadré par des normes sanitaires élevées.

La frustration est grande chez les restauratrices et les restaurateurs, car, depuis la réouverture des salles à manger en juin dernier, ils ont été nombreux à dépenser des milliers de dollars pour se conformer aux mesures sanitaires afin de recevoir les clients en toute sécurité et cela, sans recevoir une aide gouvernementale. La preuve que ces efforts ont payé est qu’il y a eu peu d’éclosion dans l’industrie de la restauration. Cela démontre la pertinence de garder ouvertes les salles à manger plutôt que de laisser la population errer pour leur besoin de socialisation vers des rassemblements dans des lieux privés non surveillés.

La restauration est l’une des industries les plus touchées par la pandémie à la COVID-19. Pour les sept premiers mois de l’année 2020, les ventes totales des restaurants du Québec ont chuté de plus de 30 %. Pour ceux avec service aux tables, on parle d’une baisse des ventes de près de 40 % jusqu’à maintenant. Sur une base annuelle, cela représente des ventes perdues de plus de 4 milliards de dollars. Ainsi, sans mesures d’aide qui leur sont propres, la fermeture des salles à manger, annoncée aujourd’hui, risque de précipiter des centaines d’entreprises de restauration vers des fermetures permanentes. Il faut rappeler que contrairement à d’autres secteurs, une réouverture dans l’industrie de la restauration demande un nouvel investissement considérable en nourriture pour remplacer celle perdue.

Parmi les mesures attendues par l’ARQ, on retrouve :

  • la suspension par décret du versement des loyers commerciaux et l’interdiction d’expulser un locataire pour non-paiement de loyer;
  • un congé de versement de la TPS et de la TVQ à remettre le 30 septembre;
  • l’annulation ou le remboursement des taxes foncières versées équivalant au nombre de mois où les salles à manger des restaurants ont dû rester fermées;
  • finalement, la mise sur pied d’un programme de compensation pour la perte de stocks périssables.

Source: ARQ

Twitter

Nominations

NOMINATIONS DES 7 DERNIERS JOURS + SEMAINE DU 12 OCTOBRE 2020

  • Grand Marché de Québec - Jean-Paul Desjardins
  • Bel Air Tremblant Resort & Résidences - Pascal Djalane, Ryo Fujita et Chanel Beauséjour
  • Association québécoise des spas (AQS) - José Garceau
  • Association québécoise des spas (AQS) - Lyne Voyer

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations