Les restaurateurs sont en accord avec les modifications des lois touchant les boissons alcoolisées...

Restauration, Associations, Gouvernements · · Commenter

L'Association des restaurateurs du Québec (ARQ), représentant près de 6 000 membres, est satisfaite de l'annonce faite par le ministre de la Sécurité publique, M. Martin Coiteux, ainsi que par M. André Drolet, adjoint parlementaire du ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises, à l'Allègement réglementaire et député de Jean-Lesage, quant aux modifications qui seront apportées à diverses dispositions législatives en matière de boissons alcooliques.

Même si elle pense que le gouvernement devrait aller plus loin en abolissant le système de marquage sous forme de timbre apposé sur les bouteilles de boissons alcooliques vendues aux bars et aux restaurants, mesure qu'elle revendiquera lors de la commission parlementaire à venir, l'ARQ juge que le projet de loi déposé est un pas dans la bonne direction.

« Nous attendons des changements de cette nature depuis presque 20 ans. Après la mise en place l'an dernier du régime de permis unique par établissement qui a constitué une immense avancée, nous sommes heureux que d'autres gestes concrets seront bientôt posés afin d'alléger le fardeau réglementaire des titulaires de permis d'alcool », a mentionné M. François Meunier, vice-président aux affaires publiques et gouvernementales de l'ARQ. « Il est primordial pour nous de souligner l'important travail de l'adjoint parlementaire du ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises, à l'Allègement réglementaire et député de Jean-Lesage, M. André Drolet, sans qui les mesures annoncées n'auraient sans doute pas eu lieu. Nous voulons également remercier le ministre de la Sécurité publique, M. Martin Coiteux, pour son écoute en lien aux demandes et revendications de l'industrie », a-t-il ajouté.

Pour les gestionnaires de la restauration, l'actuel cadre législatif renferme de multiples dispositions qui ne correspondent plus à la réalité commerciale actuelle. Ils jugent qu'il est grand temps de remédier à ce problème de taille. Un projet de loi allant dans cette direction avait d'ailleurs été présenté en 2012, mais il est mort au feuilleton avec le déclenchement d'élections générales. « Nous lançons un appel à la collaboration de tous les parlementaires afin d'éviter que ce scénario ne se répète et pour que le projet de loi déposé soit étudié rapidement et adopté avant la fin de la présente session parlementaire », insiste le porte-parole des restaurateurs.

S'ils sont adoptés par l'Assemblée nationale, les changements projetés permettront, entre autres, de vendre et de servir de l'alcool sans repas dans un restaurant ainsi que la présence de mineurs sur une terrasse de catégorie « bar » jusqu'à 23 heures s'ils sont accompagnés du titulaire de l'autorité parentale. Présentement, aucune personne mineure ne peut se trouver dans un tel lieu après 20 h. Également, le mélange de boissons alcooliques à l'avance sera dorénavant accepté, ce qui permettra aux titulaires de proposer à la clientèle leurs propres recettes pour certaines boissons, telle la sangria.

Trois autres modifications importantes envisagées retiennent également l'attention de l'ARQ, soit la création d'un permis saisonnier, qui engendrera des économies pour les établissements ouverts seulement quelques mois par année, très présents dans les régions touristiques, l'autorisation de consommer des boissons alcooliques dans les aires communes des lieux d'hébergement et l'abrogation de l'obligation de détenir un dispositif empêchant l'accès aux boissons alcooliques en dehors des heures permises pour la vente.

Finalement, l'ARQ émet de sérieuses réserves quant à la formation en service responsable d'alcool qui serait imposée aux exploitants. Le regroupement s'y opposera catégoriquement si on entend assujettir cette mesure à tout le personnel de service.


À propos de L'ARQ

Fondée en 1938, l'ARQ regroupe plus de 5 600 membres ayant réalisé, en 2017, plus de 6 milliards de dollars de ventes, soit environ la moitié du total des recettes de toute l'industrie de la restauration au Québec. Elle célébrera, au cours de l'année 2018, sa 80e année d'existence.

Nominations

NOMINATIONS SEMAINE DU 30 JANVIER 2023

  • NOMINATION: Fairmont Le Manoir Richelieu, Comex Shadow - Fernando De Almeida, Sabrina Racette, Marion Dukiel, Roxane Reynaud, Angélique Lauzier, Lilianna Zuniga, Loic Villaroya et Sophie-Anais Meisels 
  • Springhill Vieux-Montréal (URGO Hotels) – Ilona Andrassy
  • Hôtel HONEYROSE, Montréal, a Tribute Portfolio - Julie Lasanté
  • Association hôtellerie du Québec (AHQ) - Eugénie Gauthier
  • DoubleTree par Hilton Montréal - Marie-Sophie Pons
  • Montréal Hôtel & Suites - Keven Nguyen

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations