SATQ-FEQ, Secret des Leaders: entrevue avec Amélie Desrochers, Directrice marketing et communications, Jardins de Métis

Le jardinage, activité autrefois désuète, est revenu sur l’avant-scène auprès des milléniaux. Est-ce pour capter cette cible que vous êtes sur Instagram depuis 2014?

Absolument! Les milléniaux ont la volonté de se connecter à la nature et d’acquérir un savoir-faire lié à la botanique et à l’horticulture, comme connaître le nom des plantes ou savoir les faire pousser. Ils partagent ensuite leurs expériences sur les médias sociaux #plantinfluencer ou #plantfluencer.

Par ailleurs, Instagram est une belle plateforme pour tout ce qui est visuel. Les Jardins de Métis ont développé une photothèque riche et sont en avant-garde sur la photographie tant en horticulture qu’en architecture de paysage. Instagram est, de fait, et avec près de 2000 followers*, un média incontournable pour partager ce qui existe chez nous.

Instagram est le média de l’engagement auprès d’une communauté. Quelles sont les bonnes pratiques et les défis de ce média en plein essor?

Instagram évolue constamment! Prendre une photo et y apposer un hashtag est une belle vitrine pour l’image de marque mais ce n’est plus suffisant. Aujourd’hui, les milléniaux préfèrent qu’on leur raconte une histoire avec des visuels dynamiques et de pouvoir passer d’une vidéo à une autre.

Nous sommes donc passés à la fonctionnalité des stories pour répondre à ce besoin et nous avons noté une augmentation de 25% pour la saison. Il faut également souligner que les influenceurs utilisent uniquement les stories pour couvrir leur parcours dans les jardins. Nous sauvegardons ensuite nos stories et celles des influenceurs dans un dossier HIGHLIGHT que les internautes peuvent consulter. Avec des segments comme Plantfluencer, Festival et Parcours 360, cela donne un bel aperçu de ce que sont les Jardins pour les nouveaux abonnés.

Pour ce qui est des défis, je dirais celui d’arrimer les communications Facebook et Instagram. Il existe des fonctionnalités qui permettent de faire de la publicité sur les deux plateformes avec le même contenu. Nous serions tentés de nous simplifier la vie et de faire des communications identiques. Or, nos cibles et publics sont différents sur les deux médias. Accepter de prendre du temps pour personnaliser ses communications, c’est aussi générer plus d’engagement de la communauté.

Vous êtes également présent sur Facebook, Twitter et dernièrement sur YouTube, comment faites-vous pour combiner ces différents médias sociaux à votre stratégie de communication globale et à la saisonnalité de votre attraction ?

Notre stratégie de communication globale consiste à travailler des messages différents et adaptés à chaque média. Or, cela nous impose de faire des choix et de nous concentrer sur les plateformes qui fonctionnent le plus pour faire bien et mieux !

Nous avons fait le constat suivant :

  • Twitter fonctionne davantage pour les influenceurs et la politique. Cette plateforme cadre moins avec notre stratégie de marque visuelle.
  • Pour Facebook, dont notre public est plus traditionnel, nous travaillons à « dépoussiérer » notre contenu et notre image. Dans le futur, nous projetons de réaliser de courtes entrevues, sous forme de Facebook live. Ce qui intéresse : savoir qui sont les employés et découvrir leur savoir-faire.
  • YouTube est une belle plateforme où nous souhaitons développer notre présence. Pour cela, nous devons en apprendre plus sur notre cible pour adapter notre message. Nous avons accumulé beaucoup de contenu vidéo, mais cela n’aurait pas de sens de le mettre tel quel. Nous allons d’abord le travailler, raccourcir le matériel, le dynamiser sous forme de vidéos courtes avec un design graphique.

Pour les Jardins de Métis, la saisonnalité n’a pas d’impact sur notre communication. Notre marque vit dans le temps et à l’année! Nous sommes dans le visuel et dans le rêve.

Actuellement, nous assistons sur les médias sociaux à une guerre de contenu qui pousse à publier massivement pendant la haute saison. Le but des médias est de faire vivre une communauté et d’influencer. Nous avons donc opté pour une autre stratégie : porter nos efforts de communication pendant la période creuse (grâce au contenu créé pendant la haute saison), publier de façon constante tout au long de l’année (1 post Facebook et Instagram par jour) en se donnant le temps de le faire intelligemment et sans perdre notre valeur : celle du rêve!

Depuis 2002, Les Jardins de Métis est membre de la Société des Attractions Touristiques du Québec (SATQ), qu’est-ce que cette adhésion vous apporte ?

Dans tous les secteurs d’activités comme pour le tourisme, il faut bâtir un écosystème solide. Être membre de la SATQ, nous offre l’opportunité de partager des informations et des bonnes pratiques. C’est aussi avoir accès à des mises en contact, à de la visibilité qui s’accroît et des ressources qui nous aident dans notre développement.

* Près de 2000 followers en croissance organique seulement

Propos recueillis par Émilie LAURENT, chef des services aux membres de la SATQ-FEQ


À propos de SATQ-FEQ

Respectivement fondés en 1975 et 1992, Festivals et Événements Québec et la Société des Attractions Touristiques du Québec sont deux organismes à but non lucratif ayant pour mission de regrouper les festivals, événements et attractions touristiques du Québec, de les promouvoir, de les représenter auprès de diverses instances et de leur offrir des services qui favorisent leur développement.


En savoir plus sur Amélie Desrochers

Amélie Desrochers est conseillère stratégique et entrepreneure. Depuis plus de 15 ans, elle conseille présidents d’entreprise, ministres et ambassadeurs du milieu politique. Experte en affaires publiques et diplomatie numérique, elle a été gestionnaire de la marque GREAT qui promeut la Grande-Bretagne au Canada. Fascinée par les écosystèmes d’innovation, elle croit fermement que les outils technologiques peuvent améliorer la collaboration et les communications tant internes qu’externes. Elle occupe présentement le poste de directrice, marketing et communications aux Jardins de Métis. Vous pouvez la retrouver en ligne sur Instagram, Linkedin et Facebook.

Twitter

Nominations

NOMINATIONS SEMAINE DU 26 SEPTEMBRE 2022

  • Tourisme Autochtone Québec - Patricia Auclair
  • Hôtel Humaniti Montréal - Félix Laurence
  • Hôtel Humaniti Montréal - Karyne Lortie
  • La Fondation Pointe-à-Callière - Chantal Vignola

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations