Quand les données hôtelières ne suffisent pas…

Hébergement, Marketing · · Commenter

Les derniers 18 mois de pandémie ont été particulièrement difficiles pour le milieu hôtelier, surtout en milieu urbain. Mais ce qui fait le malheur des uns fait parfois le bonheur des autres… et ce fut le cas avec les locations de chalet et autres Airbnb de ce monde. Toutefois, cela pose de nouveaux défis pour les organismes de gestion de la destination (DMO) qui se fient surtout aux données d’occupation hôtelière pour leur planification stratégique. Un exemple? Une destination qui observe des taux d’occupation hôtelière très bas pour l’hiver à venir, alors que les chalets et locations vacances semblent extrêmement occupés, voudra probablement assurer que les restaurants et boutiques soient ouverts malgré tout. Un article à lire (en anglais) sur le site de PhocusWire en cliquant ici.

Sommaire rédigé par Frédéric Gonzalo, collaborateur spécial à TourismExpress

Twitter

Nominations

NOMINATIONS SEMAINE DU 11 OCTOBRE 2021

  • CQRHT - Gabriel Vaillancourt
  • Croisières AML - Alexandre Bastien
  • Urgo Hôtels Canada - Lukas Vallé-Valletta
  • Urgo Hôtels Canada - Stéphanie Baillargeon
Voir toutes les nominations