OMT - Première norme internationale sur le tourisme accessible à tous

International · · Commenter
  • La norme établit les exigences à satisfaire et fournit des recommandations pour faciliter un tourisme également accessible à tous.
  • La norme est, depuis aujourd’hui, disponible en espagnol, ayant été traduite et inscrite au catalogue national des normes d’UNE.
  • Dans la seule Union européenne, le marché potentiel est de 80 millions de personnes, et de 130 millions de personnes si l’on ajoute les accompagnants.

L’Organisation internationale de normalisation (ISO) a fait paraître la première norme de portée mondiale sur le tourisme accessible, la norme ISO 21902 « Tourisme et services connexes — Tourisme accessible pour tous — Exigences et recommandations ». Cette norme internationale consacre les meilleures pratiques pour que toutes les personnes puissent également profiter du tourisme.

L’Organisation mondiale du tourisme (OMT), la Fondation ONCE et l’Association espagnole de normalisation (UNE) ont piloté l’élaboration de cette norme transversale et pionnière à l’échelon international pour un tourisme accessible tout le long de la chaîne de valeur du secteur du tourisme.

Dans l’Union européenne, il y a un marché potentiel de 80 millions de personnes, chiffre qui monte à 130 millions de personnes si l’on y inclut les accompagnants. Et c’est surtout un marché en pleine expansion, d’après la pyramide des âges observable dans de nombreux pays européens et aussi dans d’autres régions du monde. Les personnes handicapées dépensent en moyenne 30 % de plus (800 EUR par voyage, contre 600 EUR), d’après l’OMT.

Cette norme est, depuis aujourd’hui, disponible aussi en espagnol sous l’appellation UNE-ISO 21902,  maintenant qu’elle a été traduite et inscrite au catalogue national des normes administré par l’UNE. La norme s’adresse aussi bien aux prestataires de services touristiques et aux voyagistes qu’aux administrations publiques et aux destinations touristiques.

La norme UNE-ISO 21902 établit les exigences à satisfaire et fournit des recommandations pour un tourisme accessible. Par exemple, pour qu’une plage puisse être considérée accessible, elle doit disposer de douches, de sanitaires et d’une allée utilisables par tous. Quant aux sentiers pédestres accessibles dans les espaces naturels, ils devraient, entre autres, être sur un terrain stable, continu et solide, disposer de la signalétique voulue et que les détails de l’itinéraire soient indiqués avant le départ du parcours. De façon générale, dans leurs communications écrites, les établissements touristiques devraient employer un langage simple et clair, et le propos suivre une séquence logique, en s’aidant d’images et de symboles graphiques, s’il y a lieu, et du contraste de couleurs, avec des polices de caractères qui soient lisibles.

Cette norme a vocation à devenir un instrument fondamental pour que le droit de tout un chacun à profiter du tourisme et des loisirs devienne réalité. Malgré les progrès accomplis ces dernières décennies, il y a encore beaucoup à faire dans de nombreux pays pour assurer la prise en compte, dans le secteur du tourisme, des besoins du plus du milliard de personnes handicapées dans le monde entier.

Il arrive souvent que les espaces, les infrastructures et une large gamme de services touristiques aient été conçus de telle façon que les touristes en situation de handicap se retrouvent confrontés à une série d’obstacles, depuis le moment de planifier leur voyage et jusqu’à leur expérience dans la destination. La norme entend servir de levier pour promouvoir le changement.

Courant 2021 et 2022, l’OMT, la Fondation ONCE et l’UNE, accompagnées d’experts, lanceront une campagne de sensibilisation visant leurs membres et partenaires, pour mettre en avant l’harmonisation de l’offre de tourisme accessible, à l’échelle mondiale, grâce aux normes.

Cette norme de portée mondiale a été élaborée au Comité technique international 228 d’ISO, « Tourisme et services connexes », au sein duquel l’OMT a coordonné le groupe de travail 14 qui a mobilisé 85 experts de plus de 35 pays et cinq organisations compétentes dans ce domaine pour formuler la norme. La Fondation ONCE a assuré, pour sa part, la direction technique, l’UNE la fonction de secrétariat et la coordination avec l’ISO.

LIENS UTILES


À propos de la Fondation ONCE

La Fondation ONCE pour la coopération et l’inclusion sociale des personnes handicapées a été créée en 1988 par ONCE dans un but solidaire pour améliorer les conditions de vie d’autres collectifs de personnes handicapées, à l’aide de programmes d’insertion professionnelle et de formation et en diffusant le concept d’accessibilité universelle pour créer des espaces, des produits et des services accessibles dans une perspective globale.


À propos de l’Association espagnole de normalisation (UNE)

L’Association espagnole de normalisation (UNE) est l’entité juridiquement responsable de l’élaboration des spécifications techniques et des normes. Les normes sont l’expression du consensus du marché sur les meilleures pratiques concernant des aspects clé pour la compétitivité des organisations et sont le fruit d’un travail conjoint des agents économiques et de l’administration. Ce sont 12 000 experts qui participent à l’élaboration des normes dans les 226 comités techniques d’UNE. L’UNE est l’interlocuteur pour l’Espagne des organismes de normalisation internationaux (ISO et IEC), européens (CEN et CENELEC) et de la COPANT (Amériques). Elle est également l’organisme de normalisation espagnol au sein de l’ETSI. Par ailleurs, l’UNE déploie une intense activité de coopération internationale.

Source: OMT

Twitter

Nominations

NOMINATIONS SEMAINE DU 11 OCTOBRE 2021

  • CQRHT - Gabriel Vaillancourt
  • Croisières AML - Alexandre Bastien
  • Urgo Hôtels Canada - Lukas Vallé-Valletta
  • Urgo Hôtels Canada - Stéphanie Baillargeon
Voir toutes les nominations