«JE NE FAIS PAS DE PROMESSES, MAIS JE LES TIENS», par Louis Rome

Campagne électorale · · Commenter

J’aime cette citation du politicien français Édouard Balladur, qui semble faire un pied de nez à toutes ces promesses que les partis politiques nous font à chacune des élections municipales, provinciales ou fédérales. Voilà pour mon court mot éditorial.

Comme promis, voici un résumé des promesses, ou si vous préférez, des engagements des 5 principaux partis qui peuvent toucher directement ou indirectement les différents secteurs de notre industrie. Les sources d’information sont les plateformes du Devoir, de La Presse et de Radio-Canada, de même que les sites Web des 5 partis. L’analyse repose uniquement sur les promesses électorales (engagements pour les 4 prochaines années) à jour au 26 septembre, et non sur les programmes politiques (vision et engagements à long terme).

Tourisme

Cherche, cherche encore les mots tourisme, touristiques, touristes, etc. dans les 5 plateformes; ils s’y font rares, sauf pour une exception, plus bas dans le texte.

Environnement/plein-air

Nous sommes tous conscients que les enjeux environnementaux affectent toutes les facettes de nos vies. J’ai tenté de dégager ceux qui touchent directement ou indirectement notre industrie, en espérant votre indulgence si j’ai fait des omissions.

Un constat général saute aux yeux, le PCQ fait définitivement bande à part avec l’exploitation des hydrocarbures, le projet GNL, etc. De plus, tous les partis, sauf le PCQ, s’engagent à réduire les GES d’ici 2030, la CAQ à 37,5%, le PLQ à 45%, QS à 55% et le PQ à 45%. Et enfin, la CAQ, le PLQ et QS s’engagent à atteindre l’objectif de 30% d’aires protégées d’ici 2030, tandis que le PQ et le PCQ n’ont pas encore pris position.

CAQ

  • La CAQ investira 525 millions de dollars pour la protection des milieux naturels et pour améliorer l’accès à la nature dans toutes les régions.
  • Trois nouveaux parcs nationaux seraient créés : Côte-de-Charlevoix, Dunes-de-Tadoussac et Nibiischii.
  • Cinq parcs nationaux seraient agrandis : Mont-Orford, Plaisance, Îles-de-Boucherville, Mont-Saint-Bruno et Bic.
  • Près de 100 millions de dollars serviraient à la bonification du réseau d’aires protégées sur les terres publiques et privées.
  • On mettrait en place le Défi Adaptation, qui vise à accroître la résilience d’entreprises ou de secteurs économiques face aux impacts des changements climatiques.

PLQ

  • Le parti s’engage à tenir une « COP Québec », qui serait une grande conférence sur les changements climatiques, réunissant des chercheurs, des scientifiques et des gouvernements de partout en Amérique du Nord.

QS

  • Le parti s'engage à transformer le transport public (tramway, trains, autobus électriques) en ville, en région et en milieu rural.
  • Des corridors fauniques seront aménagés.
  • Le fleuve Saint-Laurent aurait le statut d’une personnalité juridique.
  • Tout en élargissant le réseau de la SÉPAQ, QS propose d'instaurer un « droit à la nature » en rendant gratuit l'accès aux parcs nationaux et aux réserves fauniques et en implantant de nouveaux circuits de transport collectif à destination des parcs nationaux.
  • Un projet de loi serait déposé pour forcer, entre autres, les grandes chaînes de restauration et d’hôtellerie à transférer leurs invendus à des organismes qui en feront la redistribution ou à des entreprises de revalorisation.
  • Les bibliothèques pourraient prêter gratuitement de l'équipement de plein air.

PQ :

  • Le Parti québécois promet un accès illimité au transport collectif avec la « PasseClimat » qui donnerait un accès illimité aux transports locaux et métropolitains, mais aussi au transport interrégional et interurbain, notamment les autocars et les traversiers.
  • On augmenterait le nombre de baux de villégiature tirés au sort chaque année.
  • Le PQ rendrait le permis d’initiation à la chasse pour tous, ainsi que le permis de pêche pour les moins de 18 ans, gratuits. Le prix du permis de pêche pour les adultes serait réduit de 20% et le permis de chasse au gros gibier, réduit de 50%.

Économie, entreprises, emplois et développement régional

Ici aussi il y a beaucoup d’engagements de la part de tous les partis. Quatre partis sur cinq annoncent à différents niveaux des baisses d’impôt, sauf le PQ. Québec solidaire et le PQ s’engagent à augmenter le salaire minimum à 18$/heure.

CAQ 

  • Les diplômés en formation professionnelle seraient augmentés de 30 000 d'ici 8 ans.
  • La couverture cellulaire en région sera complétée d’ici 2026 et la majorité du réseau passera au 5G d’ici 2030.

PLQ

  • Le PLQ réduirait les taxes pour les petites entreprises de moins de 5 employés et les travailleurs autonomes.
  • Plus de 40 000 entreprises bénéficieraient d’une réduction du taux de cotisation du FSS.
  • La réglementation pour les PME serait allégée.
  • Le délai pour rembourser les prêts accordés aux entreprises pendant la pandémie passerait à cinq ans.
  • Pour encourager le retour des travailleurs sur le marché du travail, le parti offrirait un congé de cotisations au RRQ pour les 62 ans et plus et doublerait l’exemption d’impôts pour les personnes de 65 ans et plus.
  • Dans sa « Charte des régions », le PLQ promet de tenir compte de la diversité régionale dans chacune de ses décisions, tout en donnant plus de pouvoirs aux ministres régionaux.
  • Le PLQ favoriserait le développement de microdistilleries.

QS

  • QS s’engage à suspendre la TVQ sur des milliers d’articles, incluant les repas au restaurant.
  • Le processus de syndicalisation serait simplifié tout en envisageait la suspension, pour la durée du conflit, des avantages fiscaux ou de soutien gouvernemental à l’entreprise qui reçoit un support de l’État.
  • Le recours au lock-out serait interdit.
  • La « loi anti-scab » serait modifiée pour inclure les personnes qui sont en télétravail.
  • La semaine de 35 heures de travail sans perte de salaire serait instaurée.
  • La Loi sur les normes du travail serait réformée pour qu’un minimum de 10 congés payés (maladie/famille) et de 12 jours fériés soient accordés aux employés.
  • Le principe d’un jour férié par mois, ainsi que l’accès à un minimum de 4 semaines de vacances par année serait offert.
  • Pour assurer un accès à Internet haute vitesse dans toutes les régions, QS s’engage à créer un bureau de projet pour l’instauration de Réseau-Québec.
  • QS s'engage à faciliter l’accès aux produits marins du Québec par la création de la plateforme commerciale Québec Mer, qui permettra aux gens, aux restaurateurs et aux institutions de s’approvisionner directement auprès des pêcheurs et des aquaculteurs.

PQ

  • La Loi sur l’équité salariale serait réformée pour imposer des pénalités aux entreprises contrevenantes.
  • Le PQ insisterait pour que les entreprises privées complètent la démarche d’équité salariale.
  • Les personnes de 60 ans et plus qui souhaitent reprendre le travail pourraient bénéficier d'un rabais d'imposition de 15 % sur les derniers 35 000$ déclarés, et ce, jusqu'à un revenu annuel maximal de 80 000$.
  • Un arrêt des cotisations au RRQ pour les personnes de 65 ans et plus qui continuent de travailler serait implanté.
  • Le parti promet de ramener 150 000 personnes expérimentées sur le marché du travail d’ici 2030.
  • Un ministère des Régions serait créé en investissant 11 milliards en développement régional.
  • Le PQ reconnaitrait le statut particulier des Îles-de-la-Madeleine, tout en votant une loi pour que le contexte madelinot, avec celui des autres régions du Québec, soit pris en compte lors de l’élaboration et de la mise en œuvre des politiques publiques.

PCQ

  • Le crédit d’impôt au prolongement de carrière des travailleurs d’expérience deviendrait remboursable et serait augmenté de 1500$ à 3000$ pour les 60 à 64 ans et de 1650$ à 5000$ pour les 65 ans et plus.
  • Le PCQ diminuerait de 13 milliards de dollars les subventions aux entreprises sur 5 ans.
  • Une loi sur le plafonnement des dépenses serait adoptée.
  • Le parti suspendrait temporairement les taxes sur l’essence.
  • Le PLQ s'engage à donner une plus grande autonomie décisionnelle aux régions et aux municipalités.
  • Le PCQ mettrait fin au monopole de la SAQ.

Culture

Pas riches, riches, les propositions des différents partis, surtout en ce qui a trait aux différents secteurs de l’industrie touristique. Voici le résultat de mes lectures :

CAQ

  • Le parti bonifierait les programmes de mise en valeur et de restauration des bâtiments patrimoniaux religieux.

PLQ

  • Le crédit d’impôt remboursable pour l’inscription à des activités culturelles, artistiques, physiques ou récréatives serait doublé.

QS

  • Le QS rendrait 4 activités culturelles obligatoires par année pour le primaire, le secondaire et le collégial.
  • La « SÉPAQ-patrimoine » serait créée afin d’acquérir des bâtiments patrimoniaux pour les transformer en établissements touristiques et en centres culturels.
  • Des « billets culture » de 200$ par personne seraient offerts aux immigrants pour donner accès à la culture québécoise.

PQ 

  • Le PQ s’engage à créer un Musée national de l’histoire du Québec.
  • Il promet un « rabais culturel » de 20% aux aînés pour la fréquentation des théâtres.
  • Un « passeport culturel » de 100$ par année serait offert aux étudiants du secondaire et du collégial.

PCQ 

  • Le PCQ mettrait sur pied un programme de soutien et de préservation du patrimoine, tant matériel qu’immatériel.

Transport

Tous les partis proposent une solution pour le 3e lien à Québec, sauf QS, qui s’oppose au projet.

CAQ

  • Construire un troisième lien entre Québec et Lévis sous la forme d’un tunnel à 4 voies.

PLQ

  • Le PLQ privilégie un tramway Québec-Lévis comme 3e lien.
  • Les projets d’autoroute annoncés dans les régions métropolitaines seront suspendus tant que n'auront pas été analysées les interactions entre la mobilité, l’urbanisme et l’offre de transport dans ces régions.

QS

  • Le parti s'engage à créer Québec-Rail et Québec-Bus, deux organismes publics qui auront pour mission d’offrir du transport interurbain partout au Québec.
  • Le parti promet de doter le Québec d’un réseau public de chemin de fer électrifié destiné aux voyageurs et aux marchandises.

PQ

  • Comme 3e lien, le PQ prévoit construire un tunnel sous-fluvial permettant le passage d'une ligne de train léger.
  • Le parti appuie la construction d’un pont entre Tadoussac et Baie-Sainte-Catherine.

PCQ

  • Comme 3e lien le PCQ propose un pont enjambant l'île d'Orléans.
  • Le PCQ financerait une étude de faisabilité pour construire un pont entre Tadoussac et Baie-Sainte-Catherine.
  • La vitesse maximale des véhicules tout-terrain (VTT) augmenterait à 70 km/h et des motoneiges, à 90 km/h.

Immigration

Chaque parti a fixé un seuil pour l’immigration, la CAQ à 50 000, le PLQ à 70 000, QS entre 60 000 et 80 000, le PQ à 35 000 et le PCQ à 50 000.

PLQ

  • Le PLQ propose de régionaliser l’immigration en concluant des ententes avec l’ensemble des régions du Québec.

QS

  • QS régionaliserait aussi l’immigration en créant des Carrefours d’accueil en immigration partout sur le territoire.

Lire aussi: Le tourisme et les candidats/candidates du 3 octobre


Sources :

Twitter

Nominations

NOMINATIONS SEMAINE DU 5 DÉCEMBRE 2022

  • Hôtel Sheraton Montréal Aéroport - Kim Létourneau
  • Hôtel HONEYROSE, Montréal, a Tribute Portfolio Hotel - Émilie Gosselin
  • Hôtel Monfort - Jérôme Gagnon
  • Musée canadien de l'histoire - Caroline Dromaguet
Voir toutes les nominations