FRANCE: Faut-il réinventer la planification touristique?

International, Marketing · · Commenter

Nous voilà vers la fin de la saison touristique estivale, et déjà des bilans sont portés par divers commentateurs, nous expliquant doctement pourquoi la reprise du tourisme en 2023 est une engeance et laisse présager l’envahissement inéluctable de nos territoires touristiques par des hordes de barbares. Disons le mot qu’on aurait pu croire disparu : surtourisme! Ironiquement, alors que nombre de commentateurs et médias scrutent avec insistance les effets délétères de ce surtourisme supposé, la baisse du tourisme local est encore plus déplorée à la faveur de la reprise du tourisme international.

Il est vrai que la crise sanitaire a mis en exergue de nouvelles inquiétudes sociétales. Des questions environnementales – voire de l’écoanxiété – à l’emploi en passant par le développement territorial, le tourisme et son industrie se retrouvent en position délicate, parfois même pointés du doigt. Comment défendre une croissance du tourisme perçue comme hors de contrôle par l’opinion publique?

ET SI LE PROBLÈME VENAIT JUSTE D’UN MANQUE DE VISION ?

Imaginons un instant que cette situation problématique s’expliquerait – à tout le moins en partie – de ce que le tourisme peine historiquement à définir et à exposer ses aspirations. Cette hypothèse semble se confirmer quand on observe les orientations publiques en matière de redynamisation du tourisme, de plans de développement territoriaux et ou encore des démarches visant à promouvoir le tourisme local. Et le tourisme à tendance à embarquer dans la valse en donnant des explications simples et à chaud sur la saison qui s’achève et comment elle se compare à l’année précédente. Peu de recul, aucune vision à long terme!

De la même manière, les politiques publiques liées au tourisme sont souvent élaborées de manière arbitraire, parfois influencées par des considérations éphémères – souvent liées à la conjoncture immédiate – ou des intérêts politiques à court terme. Ce qui nous a valu cet été une prise de position d’élus nous expliquant la loi de Pareto de la fréquentation touristique en France… Il devient alors évident que le développement touristique ne doit plus être régi par des impulsions sporadiques. Les approches réactives basées sur les humeurs citoyennes et les statistiques à court terme ne suffisent plus à façonner un avenir durable pour le tourisme. 

Lire l'article complet

Source: etourisme.info

Nominations

NOMINATIONS SEMAINE DU 8 AVRIL 2024

  • Alliance de l’industrie touristique du Québec – Geneviève Cantin
  • Hôtel-Expérience Quartier des marinas – Daphné Duquette
  • Hôtel-Expérience Quartier des marinas – Andrée-Anne Breton

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations