Entrevue avec Mathieu Néron-Turpin – BivouaQ – Tourisme accessible

Distinctions, Attraits/Activités, Grandes Entrevues · · Commenter

Innover, développer et faire du bien, c’est notre spécialité, cela fait partie de l’ADN des entreprises touristiques. Au cours du mois de juillet et en prévision des Prix excellence tourisme qui auront lieu en octobre prochain, l’Alliance vous présente la quatrième d'une série d’entrevues avec les lauréat.e.s 2021 de ce concours dédié à faire découvrir et rayonner les artisans d’ici. Cette année, ce sera vous?

Sur la photo : Mathieu-Néron-Turpin, cofondateur et directeur des opérations de BivouaQ Aventures inclusives.

ENTREPRISE: BivouaQ – région de la Capitale-Nationale

CATÉGORIE: Tourisme accessible

 

Gagner un Prix excellence tourisme, ça ne change pas le monde, sauf que...

Cela reconnait tous les efforts, le temps et l'énergie mis dans notre travail des dernières années pour développer l'organisation. C'est une superbe reconnaissance du milieu qui nous permet d'avoir confiance en notre mission, nos valeurs et notre vision pour les prochaines années.

Cela nous encourage et nous propulse à constamment réinventer nos activités et nos services pour changer la façon dont les gens perçoivent ce qui est possible de faire avec notre clientèle en situation de handicap.

« Ce prix nous permet de partager et faire connaître le tourisme solidaire 
et inclusif au sein d'un réseau encore plus grand. »

Nous avons une équipe tissée serrée qui fait bouger les choses dans le milieu du tourisme et qui souhaite contribuer au développement de l'industrie par ses efforts et ses contribution. Gagner ce prix, ça lui rend un bel hommage. 

Du tourisme solidaire, ça consiste en…

C’est une forme de tourisme dans laquelle plus de gens peuvent bénéficier des mêmes services et vivre les mêmes expériences. C’est un modèle qui, en plus, permet de redonner à notre communauté. Ça contribue à renforcer le tissu social.

« C’est comme si à partir d’une chandelle, on en rallumait une autre 
sans diminuer l’intensité de la première. »

À travers la diversité des profils, des vécus, des expériences, on arrive à renforcer les liens et on permet aux plus de gens possibles de comprendre la réalité de l’autre.

Avec ce modèle touristique, on n’y perd rien, on ne peut être que gagnant!

Le compliment le plus touchant que j’ai reçu de ma clientèle, c’est…

C’est de pouvoir permettre aux gens en situation de handicap de finalement pouvoir visiter leur propre territoire ou d'autres régions ou pays, et ce, de la même façon que tout le monde. C’est de pouvoir lier les gens et la nature et permettre à ces personnes de réaliser leurs rêves les plus fous, lesquels ils avaient abandonné tout espoir de réaliser.

« Les gens nous remercient de ne pas nous arrêter au fait que ce n’est pas possible, de repousser les limites, d’aller vers l’avant et de foncer. »

Par exemple, récemment, une dame de 50 ans est venue avec sa mère de 78 ans. C’était la première fois en 68 ans, soit depuis l’âge de 10 ans, que cette dame allait dans le bois. Il y avait beaucoup d’émotions et de beauté là-dedans. Incroyable, non?

Aussi, quand les parents de jeunes enfants qui sont en situation de handicap leur procurent une expérience avec nous, c’est certain que c’est émotif, car ils et elles sont tellement heureux. Ce sont des moments inoubliables.

Il y a encore 5 ans, je n’aurais jamais cru que…

C’est spécial, je n’avais jamais cru démarrer quelque chose comme ça dans ma vie, mais les astres se sont alignés!

Je n’aurais jamais cru que je développerais un projet d'une telle envergure et qui aurait un si bon retour auprès de la communauté québécoise et du milieu touristique.

« Cette clientèle, ces profils, cette expérience, 
je trouvais ça trop riche, je n’avais plus le goût de revenir en arrière. »

C'est une surprise de voir qu'en si peu de temps, je passerais de guide touristique à directeur/administrateur d'une organisation qui fait maintenant partie du paysage et qui a son identité propre à elle.

Peux-tu nous parler d’une épreuve que tu as surmontée en cours de projet?

Plusieurs, mais j’aime mieux parler de défis! Le manque d’expertise que nous avions au départ, la longueur des processus administratifs, le fait que nous n’avions pas le contrôle pour l’obtention du financement, l’accès à des équipements adaptés, etc.

« Bien s’entourer et bien communiquer nos objectifs en équipe, le faire pour les bonnes raisons, pour moi, ça a été la clé pour demeurer passionné et continuer à y croire. »

Quand j’essaie de me projeter dans l’avenir, je rêve aux petites choses, comme d’avoir un local dans lequel nous pourrons entreposer nos équipements, cuisiner nos petits plats, employer des gens qui ont un handicap et proposer plus de séjours à l’étranger.

Les défis que nous avons eus à surmonter, ils nous donnent aujourd’hui la force de continuer à rêver et d’avoir l’espoir que nous réussirons à continuer de développer et d’implanter ce modèle au Québec.

Visitez le site Web du BivouaQ pour en savoir plus

 

DÉPOSEZ VOTRE CANDIDATURE

Dès maintenant, et jusqu’au 16 septembre à 17h, déposez vos candidatures dans l'une des 11 catégories et contribuez à faire rayonner, avec nous, toutes ces belles initiatives et ces réalisations qui font la fierté de notre destination.

Consultez le guide de candidatures

 

Twitter

Nominations

NOMINATIONS SEMAINE DU 19 SEPTEMBRE 2022

  • MNBAQ - Guillaume Savard

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations