Urban Blue : quatre aéroports dont Nice à la conquête des vertiports

Transports, International · · Commenter

L'aéroport de Nice vient de lancer Urban Blue avec ses homologues de Rome, Venise et Bologne. Objectif : concevoir, construire puis gérer un réseau de vertiports, et ainsi préparer le terrain pour le décollage des taxis volants, et ce dès 2024.

« Urban Blue » : tel est le nom de baptême de la nouvelle entreprise dévoilée le 26 octobre par quatre aéroports, dont une plateforme française de premier plan. L’aéroport de Nice s’est en effet allié à ses homologues de Rome, Venise et Bologne pour accélérer sur le dossier des vertiports, de leur conception à leur gestion, en passant bien sûr par leur construction. Ces ports d’attache pour eVTOL – ces véhicules électriques à décollage vertical – seront ainsi déployés non seulement au sein des villes fondatrices d’Urban Blue, mais aussi sous d’autres cieux… Les responsables du projets entrouvrent en effet la porte « à d’autres zones géographiques présentant un intérêt ». En effet, cette Mobilité Aérienne Urbaine (MAU) peut s’avérer plus ou moins adaptée selon les tissus urbains, des conditions météorologiques clmémentes et un environnement plat ou côtier constituant un terrain favorable.

De ce point de vue Nice apparaît comme un candidat idéal, comme le souligne le Directeur Général de l’aéroport : « En tant que gestionnaire d’aéroports situés sur un territoire enclavé, entre mer et montagne, au cœur de zones urbaines, mais aussi industrielles, le Groupe Aéroports de la Côte d’Azur anticipe à court terme la diffusion de cette nouvelle forme de mobilité. C’est pourquoi participer à la création et au développement d’Urban Blue fait partie non seulement de notre stratégie, mais aussi de nos convictions en matière de mobilité durable », pointe ainsi Franck Goldnadel.

DÉCOLLAGE EN 2024 : « UN DÉLAI AMBITIEUX, MAIS POSSIBLE »

Les fondateurs d’Urban Blue entendent avancer rapidement sur le dossier des vertiports, puisque le début des opérations à Rome, Nice et Venise est prévu pour 2024. Une confiance qui repose notamment sur les compétences des acteurs impliqués matière de plan directeur et de gestion des infrastructures pour l’aviation commerciale, et pour les hélicoptères. En outre, leur participation à différents groupes de travail liés à la mobilité aérienne urbaine (MAU) aux niveaux italiens et européen doit leur conférer l’expertise nécessaire. D’ailleurs d’après les éléments communiqués mardi, Urban Blue possède déjà « un portefeuille de projets de vertiports à fort potentiel de développement, déjà identifiés dans les zones géographiques spécifiques de référence ».

Lire l'article complet

Source: Voyages d'Affaires

Twitter

Nominations

NOMINATIONS SEMAINE DU 22 NOVEMBRE 2021

  • W Montréal et W Toronto - Félix Laurence
  • Marriott Château Champlain - Marie-Michèle Vallières
  • CQRHT - Philippe Cassidy et Caroline Larose
Voir toutes les nominations