Tourisme d'affaires dans le monde – Retour sur les prévisions 2023 de la Global Business Travel Association (GBTA)

International, Associations, Tourisme d'affaires · · Commenter

La GBTA a diffusé ses prédictions mondiales de 2023 pour l’industrie du tourisme d’affaires. Tourisme d’Affaires Québec vous présente aujourd’hui les grandes lignes des prévisions de cette association mondiale.

Les prévisions mondiales de voyages d’affaires de la GBTA CWT 2023 sont conçues pour permettre aux professionnels de l’industrie de construire et budgéter leurs programmes de voyage 2023 en ayant une vision d’ensemble quant à la façon dont la pandémie mondiale a influencé les prix et les habitudes en 2022, ainsi qu’une étude détaillée des facteurs macroéconomiques susceptibles d’influencer l’industrie en 2023, avec des conseils pour naviguer en toute confiance à travers une industrie en constant changement.

MISE EN CONTEXTE :

Trois facteurs principaux exercent une pression sur l’économie, et indirectement, l’industrie du tourisme d’affaires actuellement :

  1. L’invasion de l’Ukraine par la Russie, couplée à d’autres incertitudes géopolitiques ;
  2. des pressions inflationnistes qui augmentent les coûts liés aux déplacements ;
  3. le risque lié à la COVID-19 qui pourrait limiter les voyages d’affaires.

Les réservations de voyage sont en croissance, autant à l’international que pour le tourisme local, ce qui se traduira par une plus forte demande pour la réservation de billets d’avion et un prix du billet en moyenne supérieure, malgré les incertitudes causées par le climat géopolitique. Cette tendance à la hausse s’explique en grande partie par le déploiement généralisé de campagnes de vaccination massives et par la réouverture des frontières.

Les voyages d’affaires sont de retour, mais pas sans défis. La hausse continue des prix et les pénuries de main-d’œuvre sont des causes inquiétantes lorsqu’il s’agit de voyager, mais le passage pandémique donnant la priorité à la valeur d’un voyage versus le prix est une bonne nouvelle pour tout le monde. C’est évident lorsqu’on constate la reprise effrénée de la demande pour des billets d’avion, notamment en Amérique du Nord.

SITUATION ACTUELLE : LA TEMPÊTE PARFAITE

Au fur et à mesure que l’industrie des réunions et événements continue de se redresser après la pandémie, un important flux d’événements — associés à des délais plus courts — contribuent à faire grimper les prix de la location de salles, l’hébergement, la restauration et les coûts de conception.

L’empressement à revenir aux événements en personne peut être décrit comme s’apparentant à « appuyer sur un interrupteur ». La demande d’événements a culminé très rapidement, à des niveaux qui semblent avoir pris l’industrie par surprise. Au même moment, les hôtels et les espaces de réunion ont du mal à recruter du personnel pour faire face à cette augmentation et opèrent à capacité réduite. Il est difficile d’identifier un seul facteur en cause. Les hausses de prix dans toutes les catégories sont entraînées par la hausse de l’inflation en général, combinée à des coûts de main-d’œuvre plus élevés. Les gens ont quitté l’industrie de l’événementiel pendant la pandémie, créant une pénurie dans le marché. De plus, il faut également prendre le temps de former les nouvelles recrues. Il est probable que les prix des aliments et boissons soient liés à l’inflation alimentaire mondiale et à l’impact de l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Une demande à la hausse pour les réunions associées à un hôtel roulant à capacité réduite pendant la pandémie contribue également à faire grimper les prix.

Parallèlement à la demande refoulée, les événements d’entreprise sont désormais en concurrence avec de nombreux autres types d’événements qui ont aussi été annulés en 2020. Et, de nombreuses entreprises ayant abandonné leurs bureaux pendant la pandémie au profit du travail à distance, réservent désormais des espaces de réunion lorsque le personnel se réunit en personne, ce qui alimente encore plus la demande. Des délais plus courts pour les événements, variant de un à trois mois, contribuent également à cette « tempête parfaite » dans l’industrie.

DES TENDANCES À RETENIR :

Le voyage utilitaire

Ce n’est PAS une question d’argent. Il ne fait aucun doute que la pandémie a durablement changé notre vision sur les voyages en avion. Alors que l’industrie se redresse, les entreprises du monde entier ont eu l’occasion de réévaluer quand, où et pourquoi elles devraient voyager. Alors que certaines continuent de limiter les voyages internationaux, les réservations transfrontalières sont en hausse. Et, malgré les perspectives économiques, le prix n’est plus le facteur prédominant lorsqu’il s’agit de prendre des décisions de voyage d’affaires.

En d’autres termes, les voyages feront désormais partie d’une approche d’entreprise stratégique pour atteindre un niveau supérieur des objectifs plutôt qu’un simple moyen d’arriver à une fin. Il va falloir penser au-delà de la tarification et examiner plus largement les politiques de voyage pour inclure le bien-être des employés et des déplacements plus verts.

Le voyage responsable

Si les employés ont accès à des options de voyage plus intelligentes, ils peuvent donc mieux performer. L’accès aux bonnes données et à la technologie peut soutenir cela, aidant la personnalisation du voyage qui joue un rôle dans les déplacements responsables. L’utilisation d’une gamme de mesures — de la tarification et de la disponibilité aux références vertes — et l’évaluation en fonction de leur importance peut aider les gestionnaires de voyages à prioriser au mieux les fournisseurs préférés, adaptés à leurs objectifs commerciaux.

Une nouvelle approche hybride

La hausse du coût des voyages en général et des hôtels plus précisément, est l’un des facteurs qui poussent le voyage intentionnel. Les employés sont moins susceptibles de prendre l’avion pour une conférence ou une réunion du jour au lendemain, mais réservent plutôt un hôtel dans une ville ou un hub central, participant à divers réunions de proximité sur 3 à 4 jours.

« Nous ne voyons pas nécessairement les politiques de voyage changer, mais nous constatons des voyages plus longs, car les voyageurs fusionnent plusieurs voyages en un seul » – Nathan Brooks, VP Supplier Management for Hotel Meetings and Events at CWT

CE QUI COMPTE DÉSORMAIS

Le rapport qualité prix

Pour s’assurer que les entreprises tirent le meilleur de ces réunions en face à face, de nombreuses équipes combinent des sessions virtuelles de planification avec des rencontres en personne. Beaucoup du travail de préparation qui a pu avoir lieu en personne auparavant, se déroule désormais en ligne à l’avance à travers une série de réunions virtuelles. Cette approche signifie que les équipes peuvent tirer le meilleur parti de leur temps ensemble en personne — une nécessité à l’image de l’espace de réunion réinventé.

L’écologie

De nombreuses options de transport en commun, telles que le covoiturage ou les sociétés de réseau de transport telles que Uber et Lyft, ont pris du recul pendant la pandémie. Alors que ces dernières ne sont pas revenues à leurs niveaux d’avant la pandémie, la tendance à utiliser les TNC revient lentement dans les voyages d’affaires, en partie à cause de la pénurie de voitures de location qui sévit partout dans le monde. Les organisateurs ne doivent pas avoir peur d’être flexibles lorsqu’il s’agit de leurs politiques de voyages d’affaires. Intégrer des options telles que les TNC et les itinéraires de transport public pour des trajets simples permettent de proposer des alternatives écologiques lorsque les voitures de location sont trop chères ou indisponibles. Aussi, prévoir de plus longs voyages, des visites de plusieurs endroits ou voyages à distance peut contribuer à créer de fausses économies si vous comptez sur les STN pour le transport terrestre. Chaque voyageur doit être à l’aise avec l’option toutefois.

LA SUITE : AVOIR HÂTE À 2023

Un ralentissement de l’économie mondiale pourrait entraîner des baisses de pression sur les prix si les entreprises s’abstiennent d’organiser des événements face à face à tout prix et reviennent à un format hybride, avec des rassemblements virtuels plus importants et des réunions en personne pour de plus petits événements. Cela dit, CWT Meetings & Events observe que de nombreux hôtels et sites sur des marchés clés sont désormais complets pour les grands groupes jusqu’en 2024. Sauf de graves risques géopolitiques, ou un nouveau resserrement des conditions liées au COVID-19 en 2023, les prix devraient continuer d’augmenter, mais pas au rythme observé en 2022.

Les prix des hôtels ont chuté quant à eux de 13,3 % en 2020 et 9,5 % supplémentaires en 2021. Les prix des hôtels devraient augmenter de 18,5 % en 2022 suivi d’une hausse de 8,2 % en 2023. Les prix ont déjà éclipsé les niveaux de 2019 dans certaines régions et le feront dans le monde d’ici 2023.

Source: Tourisme d'Affaires Québec


À propos

La Global Business Travel Association (GBTA) est la plus grande entreprise de voyages d’affaires et de réunions au monde, une organisation représentant 1,4 milliard de dollars de voyages d’affaires. Avec des opérations sur quatre continents, les membres de GBTA gèrent plus de 345 milliards de dollars de dépenses liées aux voyages d’affaires et aux réunions annuellement. GBTA offre une éducation de classe mondiale, développement, événements, recherche, plaidoyers et médias pour un réseau mondial en pleine croissance de plus de 28 000 agences de voyage professionnels et 125 000 contacts actifs. Visitez gbta.org pour en savoir plus.


Tourisme d’Affaires Québec propose une infolettre au contenu exclusif. Avec des articles, des liens vers des outils utiles et des nouvelles de son réseau, nous facilitons la tâche de celles et ceux qui œuvrent en tourisme d’affaires, un univers aux nombreuses et excitantes facettes. Merci de nous lire !

Vous avez certainement des consœurs et confrères intéressé(e)s par nos sujets, n’hésitez pas à les inviter à s’y abonner.

Twitter

Nominations

NOMINATIONS SEMAINE DU 28 NOVEMBRE 2022

  • Littoral - Hôtel & Spa - Myriam L'Heureux
  • Hôtel HONEYROSE, Montréal, a Tribute Portfolio Hotel – Steve Lavergne
  • Tourisme Côte-Nord - Joannie Francoeur-Côté
  • CA Tourisme d’Affaires Québec – Pierre-Luc Dancause
  • Double Tree par Hilton Montréal - Daniel Hamelin
  • Double Tree par Hilton Montréal - Patrick Bourbonnière
  • Auberge Godefroy - Francine Bouffard
  • Ripplecove Hôtel & Spa - Simon Ratté-Dignard

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations