Sommet québécois du golf « Il faut se tourner vers l'avenir »

Attraits/Activités, Festivals et évènements · · Commenter

La Voix de l'EstÀ l'ère où tout bouge à vitesse grand V, l'univers du golf est en pleine mutation. Des ténors de cette sphère étaient réunis au Château Bromont pour prendre part à trois jours de réflexion sur l'avenir de l'industrie. Une première au Québec. Le point culminant du congrès a eu lieu jeudi avec une série de conférences et un gala.

«Le monde du golf est à un moment charnière. On ne peut plus travailler chacun de notre côté. Il faut partager des idées, regarder en avant. C'est un sport qui a un potentiel énorme. Le sommet, c'est une façon de canaliser l'énergie de tout le monde pour faire encore mieux», a indiqué en entrevue Martin Ducharme, représentant de l'Association des terrains de golf du Québec.

De son côté, le conférencier Paul Arsenault a secoué son auditoire avec une allocution portant sur l'avenir touristique du golf à l'échelle provinciale. «Au cours des cinq prochaines années, on prévoit une stabilisation du marché. Un mot poli pour dire que l'industrie va plafonner si rien n'est fait pour corriger le tir», a lancé le titulaire de la Chaire de tourisme Transat. Lire la suite.

Source : La Voix de l'Est 
 


À lire également : Le golf... au féminin