Les (vraies) tendances tourisme pour 2022 par e-tourisme

International, Marketing · · Commenter

Chez Amadeus, leader de la réservation aérienne, on a compilé avis d’experts et données de réservation, pour dessiner les tendances 2022, parmi lesquelles se dessine la «Friendcation». Eh oui, après la staycation, le workation, voici la friendcation. Une vraie tendance «Après une longue période d’enfermement et de restrictions, passer du temps avec ses amis n’a jamais été aussi important.» Et oui, en 2022, vous ne ferez plus l’apéro avec des potes en bord de mer, vous serez en Friendcation. Une révélation, non?

Allez, rien que pour vous, un deuxième mot-tendance : le trip stacking, tendance révélée par Air Canada. Je vous en bouche un coin, là, non? Kezaco que le trip stacking? Il s’agît ni plus ni moins que de réserver des voyages de rechange au cas où le votre serait annulé. Le Japon a trois cas de covid et ferme ses frontières? Pas grave j’ai aussi un billet pour l’Australie et un autre pour le Sénégal! Le trip stacking, vous allez pouvoir aussi le placer dans votre prochain comité de direction, ça fera de vous un vrai professionnel du tourisme…

Bref, après une heure de lecture des prédictions de ces diverses compagnies bienfaitrices, je sais tout sur les tendances 2022: la «sécurité avant tout», le «last minute», «l’age d’or du slowtourisme», «les voyages d’affaires prêts à décoller , le «tourisme durable devient une priorité», et bien sur le classique «2002, l’année du revenge travel ». En fait, je suis complètement perdu…

C’est ainsi que j’ai décidé d’élaborer mes propres tendances voyage pour 2022, en m’interrogeant moi-même, ce qui malgré tout représente déjà un panel assez considérable de gens qui parlent pour ne rien dire…

#1 . LES TOURISTES PARTIRONT PLUS EN VACANCES DURANT LEURS CONGÉS ANNUELS

Même si tout le monde souhaite étaler au maximum la saison touristique et faire du Morvan la destination phare pour le mois de novembre, force est de constater que ça manquera de touristes, car ceux-ci garderont la mauvaise habitude de partir en vacances durant leurs congés annuels. Et comme plus de 50% des entreprises françaises ferment leur porte au mois d’août, il y a de très fortes chances que ce soit sur cette même période qu’on parle de surtourisme et que l’on s’inquiète de l’étalement de la saison touristique.

Il y aurait bien les retraités qui pourraient aider à ce mouvement de désaisonnalisation, mais comme déjà, ils vont au supermarché le samedi matin, y’a pas de raison qu’ils ne sortent pas leur camping-car la première quinzaine d’août!

Bref, la seule solution serait d’augmenter le nombre de semaines de congés annuels afin de gagner en étalement de vacances.

#2. LES GENS ADORERONT LE TOURISME DE PROXIMITÉ LORSQU’ILS NE POURRONT PAS PARTIR PLUS LOIN

Si la pandémie garde les touristes loin des centres urbains et des destinations exotiques, il y a fort à parier qu’ils tombent dingues du tourisme de proximité et fassent preuve d’un intense patriotisme de villégiature; «mais pourquoi partir à l’autre bout du monde alors que nous avons toutes ces merveilles à une heure de la maison?»

Si par contre, Omicron signe la fin de la plaisanterie covidesque, la proximité aura tendance à prendre du champ…

Lire l'article complet

Source: etourisme.info

Twitter

Nominations

NOMINATION DES 7 DERNIERS JOURS & SEMAINE DU 17 JANVIER 2022

  • Association de l’industrie touristique du Canada (AITC) - Éric Paquet

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations