Les Systèmes d’Information Touristiques (SIT), Sans Intérêt du Tout ?

Techno, International, Marketing · · Commenter

Dans un contexte où l’Europe de la donnée s’organise via le projet GaiaX (et potentiellement le hub tourisme Themis), où la digitalisation des opérateurs touristiques et leur maturité numérique s’accélèrent, où les grands projets nationaux ne semblent pas accorder un intérêt particulier à la data touristique collectée par les institutionnels, où ces derniers peinent globalement à s’approprier les enjeux, la question se pose clairement.

Peut-on objectivement continuer à mobiliser de non négligeables ressources financières et humaines sur ce sujet pour simplement alimenter un site internet dont l’apport vers les acteurs est discutable, pour poser deux/trois stats liées à l’offre sur un ppt à l’occasion d’une Assemblée Générale ou encore libérer des données à la qualité douteuse auprès d’inconnus ?

Alors on abandonne, ou on considère que les OGDs sont historiquement les « fournisseurs officiels d’informations touristiques », qu’ils ont un rôle à jouer demain dans le monde de la data et qu’ils sauront relever ces défis ?

TOUR D’HORIZON DES ENJEUX !

LA QUALITÉ

Souvent décriée par les entreprises/startups amenées à exploiter les données, il apparait nécessaire de repenser et optimiser les process de production, d’enrichissements et d’évaluation des données. En premier lieu, le rôle dévolu aux OTs dans cette tâche ingrate. Ne serait-ce pas plus opportun et gratifiant d’affirmer un rôle de proximité et de migrer vers des métiers d’accompagnement des acteurs à la production de data plutôt que de remplir de sots formulaires ?

Aider donc les acteurs à produire un éditorial soigné et des visuels attractifs mais aussi faciliter les mises à jour. La solution Hubo proposée par Dahub ou OpenEdit éditée par Hotentic s’inscrivent pleinement dans cette démarche. Elles facilitent cette mise à jour de données en scrutant les changements opérés sur Internet (réseaux sociaux, sites d’avis, sites internet …). Dès lors les Offices de Tourisme peuvent enrichir leur base de données sans ressaisie.

Par ailleurs, l’enrichissement de ces data via des sources de données complémentaires et externes est crucial, notamment via un module de traduction et des données liées aux tarifs et disponibilités. Toute data pertinente produite hors du SIT doit pouvoir être identifiée et reliée.

L’objet est aussi d’engager des campagnes de prospection pour convaincre les nombreux acteurs (et notamment ceux du locatif) hors du réseau institutionnel de toute la pertinence des offres de services portées par les OTs/CDTs/CRTs.

Enfin, un monitoring de la qualité des fiches doit être intégré. Cette évaluation fine vise à détecter les imperfections et manques dans les fiches mais devrait également servir comme indicateur conditionnant leur diffusion.

Un tryptique donc ENRICHISSEMENT-PROSPECTION-EVALUATION au service de la qualité.

Lire la suite

Source: etourisme.info

Twitter

Nominations

NOMINATIONS SEMAINE DU 29 NOVEMBRE 2021

  • Les Éditions Hôtelia inc. - Marjolaine de Sa
  • Groupe WestJet - Harry Taylor
Voir toutes les nominations