Les prévisions détaillées de l’IATA pour la suite: pertes, demandes, offres…

Transports, International, Économie · · Commenter

Les dernières projections de l’IATA évaluent les pertes nettes de l’industrie du transport aérien à 47,7 milliards de dollars en 2021, avec une marge bénéficiaire nette de -10,4%.

Aussi mauvais que cela puisse être, c’est une amélioration par rapport à la perte nette estimée de l’industrie à 126,4 milliards de dollars, avec une marge bénéficiaire nette de -33,9%, en 2020, selon l’IATA.

«Cette crise est plus longue et plus profonde que quiconque aurait pu l’attendre. Les pertes seront réduites à partir de 2020, mais la douleur de la crise augmente », a déclaré le directeur général de l’IATA, Willie Walsh.

Walsh ajoute: «L’optimisme règne sur les marchés intérieurs, où la résilience caractéristique de l’aviation est démontrée par des rebonds sur les marchés sans restrictions de voyage internes. Les restrictions de voyage imposées par le gouvernement continuent toutefois de freiner la forte demande sous-jacente de voyages internationaux. Malgré les estimations de 2,4 milliards de personnes voyageant par avion en 2021, les compagnies aériennes dépenseront 81 milliards de dollars supplémentaires. “

PRIORITÉS IMMÉDIATES POUR L’INDUSTRIE MONDIALE DU TRANSPORT AÉRIEN

Walsh indique que les perspectives actuelles de l’IATA suggèrent que le début de la reprise de l’industrie interviendra à la fin de 2021.

En attendant, l’IATA demande:

  • Des plans de redémarrage: l’IATA continue d’exhorter les gouvernements à mettre en place des plans afin de ne pas perdre de temps à redémarrer le secteur lorsque la situation épidémiologique permet une réouverture des frontières.

«La plupart des gouvernements n’ont pas encore fourni d’indications claires sur les critères qu’ils utiliseront pour redonner aux gens la liberté de voyager en toute sécurité», déclare Walsh.

«Dans l’intervalle, une part importante des 3,5 billions de dollars de PIB et 88 millions d’emplois soutenus par l’aviation sont menacés. Le redémarrage effectif de l’aviation dynamisera les secteurs des voyages et du tourisme et l’économie en général. Le virus devenant endémique, il est essentiel d’apprendre à vivre, à travailler et à voyager en toute sécurité. Cela signifie que les gouvernements doivent se concentrer sur la gestion des risques pour protéger les moyens de subsistance ainsi que les vies. »

  • Une aide à l’emploi: L’industrie se redressera, mais davantage de mesures d’allégement du gouvernement, en particulier sous la forme de programmes de soutien à l’emploi, seront nécessaires cette année, explique Walsh. Les pertes de l’industrie impliquent une consommation de 81 milliards de dollars en 2021 sur 149 milliards de dollars en 2020. Les mesures d’allégement financier du gouvernement et les marchés des capitaux ont comblé ce trou dans les bilans des compagnies aériennes, empêchant les faillites généralisées.

Lire la suite

Source: Profession Voyages

Twitter

Nominations

NOMINATIONS SEMAINE DU 10 MAI 2021

  • Auberge Saint-Antoine - Maddy Bordier
  • ACCORD Tourisme Nordique - Frédéric Maltais
  • Club Med Canada - Annie Archambault et Ariane Brouillette
  • Impéria Hôtel & Suites - Kathleen Khazoom
Voir toutes les nominations