Les 5 obstacles du marketing numérique par Frédéric Gonzalo

Techno, Marketing · · Commenter

Au cours des dernières semaines, j’ai eu la chance d’effectuer des audits web et médias sociaux pour une soixantaine d’entreprises. En plus de ces évaluations, j’accompagne également plusieurs PME dans leurs efforts pour prendre le virage numérique et mieux comprendre les outils et tactiques.

Si le sujet vous intéresse, je vous invite à vous procurer mon livre: Les bonnes pratiques du marketing numérique pour les PME.

Chaque entreprise et chaque industrie a bien sûr ses particularités, mais on dénote certains obstacles communs. La bonne nouvelle? Aucun n’est insurmontable, au contraire. Voici ces cinq obstacles et comment y remédier.

1. MANQUE DE TEMPS

Le premier facteur qui revient invariablement dans les discussions, c’est le manque de temps. Pour la petite entreprise, on va se le dire, le marketing est bien souvent le dernier souci.

On s’attarde bien sûr à livrer un produit de qualité, on veille au recrutement et aux opérations. Puis, s’il reste du temps, on songera au site web, à publier sur Facebook et peut-être faire un envoi d’infolettre…

Il n’existe pas de solution magique, mais il en existe quand même des concrètes et accessibles :

  • Mise en place d’un calendrier tactique et éditorial: identifier les dates cruciales pour le placement média, les envois d’infolettres, la fréquence de publication sur les médias sociaux, la rédaction d’articles pour le blogue, la mise à jour du site web, etc.
  • Avoir une personne imputable: insérer les tâches définies pour le marketing numérique au sein de la description des tâches. Si personne est imputable, et que la gestion du web et des médias sociaux passe par « toute autre tâche connexe », ça ne fonctionnera pas!

2. MANQUE D’ARGENT

Je discutais récemment avec un nouveau client des techniques pour avoir de meilleurs résultats avec leurs publications sur Facebook et Instagram. On a ensuite discuté de publicité numérique, notamment avec Google Ads.

Je leur ai demandé quel était leur budget et les objectifs pour la prochaine saison? Silence radio. « On n’a pas vraiment de budget prévu pour ça, Frédéric. Combien devrait-on investir? » me répondirent-ils. La question qui tue.

Le problème ici en est un de stratégie, essentiellement. On doit d’abord et avant tout avoir un plan marketing, des objectifs clairs et mesurables, et un budget qui vient supporter le tout.

Je suis conscient que la situation actuelle de pandémie rend certains budgets vulnérables, mais on doit se souvenir de cet adage dans la langue de Shakespeare: to make some money, you need to spend some money ! (en bon français, pour faire de l’argent, faut en dépenser aussi!).

Pour y remédier, je vous suggère...

Cliquez ici pour lire la suite

Source: Frédéric Gonzalo

Twitter

Nominations

NOMINATIONS DES 7 DERNIERS JOURS + SEMAINE DU 12 OCTOBRE 2020

  • Grand Marché de Québec - Jean-Paul Desjardins
  • Bel Air Tremblant Resort & Résidences - Pascal Djalane, Ryo Fujita et Chanel Beauséjour
  • Association québécoise des spas (AQS) - José Garceau
  • Association québécoise des spas (AQS) - Lyne Voyer

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations