L'industrie hôtelière du Québec demande le maintient du droit fondamental de demander une révision de leur évaluation foncière

Hébergement, Associations, Économie · · Commenter

De passage à la commission de l’aménagement du territoire, l’Association Hôtellerie Québec s’est fait le porte-voix de l’Association des hôtels du Grand Montréal et de l’Association Hôtelière de la région de Québec, pour contester ardemment l’article 135 du projet de loi 67 qui vise à retirer le droit de contester l’évaluation foncière aux citoyens corporatifs. 

Avec l’adoption de cet article, le gouvernement viendrait retirer aux propriétaires hôteliers la possibilité de demander une révision du leur évaluation foncière pour l’année 2020. Non seulement le gouvernement du Québec n’a toujours pas annoncé d’aide financière pour assurer la survie des entreprises du secteur hôtelier, mais il tente de les priver d’un recours qui leur permettrait potentiellement de réduire leur fardeau foncier.

« L’article 135 vient heurter notre industrie et ça ne passe pas! Bien que plusieurs municipalités au Québec, notamment Montréal et Québec, aient reportés de quelques mois les échéances de paiement, le manque de liquidité est criant. Si rien n’est fait, ce seront des dizaines et des dizaines d’hôtels qui pourraient mettre la clé dans la porte », d’expliquer Dany Thibault, président du conseil d’administration de l’AHQ.

Rappelons que pour les hôteliers, les restrictions et interdictions relativement aux rassemblements de personnes, aux activités commerciales (réunions, restaurants, bar et services de soins) ainsi qu’au tourisme régional, national et international les ont forcés à cesser ou limiter les opérations dans leurs immeubles. La diminution importante des revenus générés par les opérations hôtelières et commerciales a impacté de façon significative leur valeur foncière. 

Consulter le mémoire


À propos de l'Association Hôtellerie Québec 

L’AHQ est le seul regroupement représentatif des établissements hôteliers classifiés du Québec. Elle rassemble également les gîtes, les résidences de tourisme et autres catégories qui souhaitent joindre ses rangs. Elle a comme mandat de les représenter, de leur offrir des services, de défendre les intérêts collectifs et de fournir des moyens et outils permettant d’améliorer la compétitivité du parc hôtelier québécois.


À propos de l’Association des hôtels du Grand Montréal

Fondée en 1949, l'Association des hôtels du Grand Montréal (AHGM) regroupe une centaine d’établissements de trois étoiles et plus situés principalement dans la région métropolitaine. Elle joue un rôle essentiel de catalyseur et de représentation des intérêts de ses membres, qui sont indispensables à la croissance et au développement de l’activité touristique et économique. Elle mobilise, informe et appuie ses membres en faisant la promotion des pratiques répondant aux critères d’excellence parmi les plus élevés au monde.


À propos de l’Association Hôtelière de la région de Québec

L’Association hôtelière de la région de Québec (AHRQ) regroupe plus de 200 d’établissements d’hébergement situés sur le territoire de la région de Québec et de la Rive-Sud. Les membres de l’Association hôtelière de Québec offrent plus de 15 000 chambres et emploient 6 000 personnes dans leurs différents établissements. L’AHRQ a été fondée en 1965 et représente plus de 95 % des établissements d’hébergement de Québec.

Twitter

Nominations

NOMINATIONS SEMAINE DU 16 NOVEMBRE 2020

  • Marriott Château Champlain - Laurent Inard
  • Hilton Garden Inn & Homewood Suites Montreal Midtown - Pino Nicosia
  • Coopérative de transport régional du Québec (TREQ) - Dannie Caron

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations