L’AHQ réclame des règles et des pénalités plus mordantes pour les plateformes de réservations

L’Association Hôtellerie Québec réclame des règles et des pénalités plus coercitives pour les plateformes de réservations qui doivent être soumises aux mêmes exigences que celles des hôteliers. C’est tout simplement une question d’équité pour eux, mais aussi pour les visiteurs qui pourront faire leur choix en toute connaissance de cause et en toute transparence. C’est le constat qu’a fait l’AHQ au terme de sa participation au Congrès sur la réforme de la location court terme tenu à Paris la semaine dernière.

Congrès de Paris 2022 sur la réforme REFORM BNB

Au Québec, nous avons légiféré sur l’inscription obligatoire des locateurs court terme, mais force est de constater que les résultats sont mitigés, l’inscription obligatoire n’est donc pas concluante. « Nous devons absolument mettre de la pression directement sur les plateformes de revente. Les règlements qui ont été instaurés ont permis de faire un pas dans la bonne direction, mais ils sont nettement insuffisants. Il faut rendre les amendes imposées plus dissuasives. L’objectif n’est pas de mettre fin au partage en ligne mais de l’encadrer pour qu’il y ait un équilibre entre les besoins et demandes des clients utilisateurs et les besoins des habitants des secteurs touristiques prisés » déclare Dany Thibault, administrateur du CA qui représentait l’AHQ lors du Congrès de Paris.

La location à court terme répond à une certaine demande. « Ce qui est préoccupant, dénonce la PDG de l’AHQ, Véronyque Tremblay, c’est que ce type d’hébergement fait une concurrence déloyale à nos hôteliers et exerce une pression énorme à la hausse sur le prix des loyers et de l’immobilier, et à la baisse, sur la disponibilité des logements déjà rares pour les familles de la classe moyenne. C’est un enjeu qui touche toutes les grandes métropoles du monde et nous comptons nous faire entendre auprès de tous les paliers de gouvernements. Beaucoup reste à faire ! », insiste-t-elle.  

Parmi les solutions abordées, il y a une fiscalité plus équitable, l’obligation de lister les annonces, les enregistrements obligatoires pour une résidence principale mise en location et un mécanisme de compensation fiscale pour les plateformes de revente. 


À propos de l’Association Hôtellerie Québec

L’AHQ existe depuis 1949. Elle est la principale voix de l’hôtellerie et de l’hébergement touristique au Québec et la seule association sectorielle reconnue par le ministère du Tourisme du Québec.  Sa mission est de représenter, guider, informer et défendre les intérêts collectifs de ses membres afin d’accroître la compétitivité ́ et le rayonnement de l’industrie. 

Twitter

Nominations

NOMINATIONS SEMAINE DU 15 AOÛT 2022

  • DoubleTree par Hilton Montréal - Azeena Jiwan
  • Hôtel Cap aux Pierre - Sophie Brisson

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations