Îles de la Madeleine, bilan de saison et stratégie en tourisme durable

Associations, Économie · · Commenter

Tourisme Îles de la Madeleine réunissait les membres de l’industrie et les résidents lors de la Journée du tourisme afin de présenter le bilan de la saison 2021. 

Force est de constater que la destination aura rapidement renoué avec un nombre de visiteurs quasi équivalent à la moyenne de l’achalandage des trois années avant l’arrivée de la pandémie. La notoriété des Îles de la Madeleine demeure donc très forte dans le contexte de la COVID-19, mais nécessite une certaine réflexion collective pour continuer à jouer pleinement son rôle.

En effet, les irritants ressentis dans le milieu durant la saison estivale 2019 ont refait surface en 2021, et ce, malgré un nombre de visiteurs somme toute moins élevé. La rareté de la main-d’œuvre, le manque d’hébergement pour les travailleurs saisonniers, des normes sanitaires limitant l’offre, tant aux visiteurs qu’aux résidents, sont autant d’irritants que de solutions qui devront être trouvées collectivement.

Un tourisme durable pour les Îles de la Madeleine nécessite un développement en harmonie avec le milieu et les gens qui l’habitent afin d’assurer aux visiteurs une expérience authentique et de qualité. L’industrie devra s’adapter et innover pour faire face aux changements et aux attentes des nouvelles clientèles, à l’allongement de la durée de séjour, au développement de produits de niche disponibles à l’année, tout en continuant de miser sur la qualité des visiteurs plutôt que sur leur nombre.

La Journée du tourisme 2021, ouverte à la fois aux intervenants touristiques et aux résidents, a permis de présenter la stratégie touristique durable 2021-2026 pour les Îles de la Madeleine : « Agir ensemble pour un tourisme responsable et durable ». Cette stratégie est le fruit des activités de consultation amorcées en 2019 par la Communauté maritime auprès des résidents et celles réalisées par Tourisme Îles de la Madeleine auprès des partenaires et des entreprises touristiques.

Au chapitre des entrées, c’est donc 57 600 visiteurs qui auront fréquenté les Îles de la Madeleine de juin à septembre 2021. Au-delà de ce chiffre, il est nécessaire d’analyser plus en profondeur ces données afin de mieux comprendre l’origine et le comportement des visiteurs. En effet, les saisons 2020 et 2021 ne sont plus représentatives de ce qu’a connu la destination en termes d’achalandage et de profils de clientèle durant les dernières années.

La COVID-19 avait, en 2020, gravement perturbé l’accès à la destination, qui n’avait pu accueillir que 30 180 visiteurs pour la même période de référence. C’est donc un achalandage qui a pratiquement doublé en 2021 et dont l’augmentation a été fortement ressentie dans l’archipel. À noter que la destination n’a recensé aucun cas de COVID-19 durant les deux dernières saisons estivales.

Malgré cette importante variation, c’est une diminution de 10% qui est constatée comparativement à 2019. La durée de séjour des visiteurs passe de 9 à 11 nuitées en 2021 comparativement à 2019 selon les données des actes d’accueil du bureau d’information. La saison estivale 2019 demeure donc, à ce jour, la plus achalandée de la destination avec 63 250 visiteurs pour la période de juin à septembre. Le sondage de fin de saison 2021 réalisé auprès des entreprises mentionne que ces dernières ne semblent pas affectées par cette baisse.

Pour 2021, les entrées maritimes estimées à 42 580 visiteurs sont en diminution de -5% principalement due à l’absence de la clientèle de groupes. Les autres types de clientèles (individuelles, couples et familles) sont considérées stables avec une baisse de -1.4%. En comparaison, la saison de juin à septembre 2019 avait comptabilisé 44 980 visiteurs. Les mois de juillet et août 2021 sont stables par rapport à 2019. L’objectif d’avoir un nombre de visiteurs arrivant par traversier sensiblement équivalent à la saison estivale 2019 a donc été atteint par la CTMA, qui opérait le nouveau traversier, le Madeleine II.

L’annulation des croisières du Vacancier en provenance de Montréal fait en sorte que 5 340 visiteurs, qui génèrent une durée de séjour plus courte, manquent au décompte de 2021 des entrées maritimes de la destination. Les escales de croisières internationales ont été également annulées pour les saisons 2020 et 2021.

Les 15 020 entrées aériennes génèrent quant à elles une hausse de +16% en 2021. Les entrées de 2019 s’élevaient à 12 930 pour la même période de référence. C’est une augmentation de 12% pour les mois de juillet et août 2021. Le mois de septembre 2021, qui affiche la plus importante augmentation avec +25%, concourt fortement à l’allongement de la saison touristique.

Le pourcentage du nombre d’entrées aériennes à destination augmente encore en 2021 pour passer à 27% des entrées totales contre 73% pour les entrées maritimes (ratios respectifs de 18% et 82% en 2016). Le transport aérien demeure essentiel pour le développement et la promotion de produits de niche en dehors de la saison estivale à l’image du programme Explore Québec.


À propos de Tourisme Îles de la Madeleine

Tourisme Îles de la Madeleine ou Association touristique régionale des Îles-de-la-Madeleine a pour mission de regrouper ses membres et la collectivité afin de favoriser l'accueil des visiteurs, la promotion de la destination et le développement touristique, en harmonie avec le milieu et les gens qui l'habitent. Elle veille à assurer aux visiteurs une expérience authentique et de qualité.

Twitter

Nominations

NOMINATIONS SEMAINE DU 29 NOVEMBRE 2021

  • Les Éditions Hôtelia inc. - Marjolaine de Sa
  • Groupe WestJet - Harry Taylor
Voir toutes les nominations