Étude biométrique: la réponse émotionnelle olfactive intimement liée à nos origines culturelles

Études, International, Marketing · · Commenter

L'entreprise québécoise Stimulation Déjà Vu, spécialisée en expériences olfactives reliées au tourisme, a réalisé une étude en biométrie sur l'appartenance culturelle en lien avec les perceptions des odeurs. Il s'agit de la première étude réalisée en ce sens qui est partagée publiquement, permettant ainsi à Stimulation Déjà Vu d’assurer un leadership au sein de l'industrie. S'inscrivant comme l'une des pionnières dans son milieu, Stimulation Déjà Vu recueille donc de véritables données olfactives, chiffrées et objectives, en plus d'en apprendre davantage sur la réaction physiologique de la population face aux odeurs.

Les participants étaient composés de Québécois nés au Québec et de néo-Québécois nés à l'extérieur du Québec. Cinq odeurs ont été sélectionnées afin de représenter des référents inspirés du Québec, soit : sirop d'érable, bleuet, poutine, viande fumée (BBQ) et épinette noire.

Chacune des cinq créations a été présentée à trois reprises, avec un échantillon d'alcool (pour permettre un meilleur ressenti), présenté entre chaque odeur. La solution développée par l'entreprise montréalaise RE-AK, qui utilise l’analyse des expressions faciales et un ensemble de mesures biométriques compilées par des algorithmes, a été utilisée pour obtenir une collection d’index émotionnels et cognitifs.

RÉSUMÉ DE L’ÉTUDE

Dans un premier temps, de façon globale, l’étude démontre les fortes différences culturelles en regard des réactions olfactives. Cela démontre également que l'identité culturelle peut avoir un impact marqué sur la perception d'une création olfactive. Parmi les résultats obtenus, une réponse émotionnelle beaucoup plus forte à l'épinette noire du Québec, par exemple, a été remarquée chez les néo-Québécois. En effet, le niveau d'émerveillement, soit la combinaison de la joie et de la surprise, était 70% plus élevé que le niveau d'émerveillement des Québécois face à cette odeur. L'émerveillement a également été exprimé de façon anticipatoire, lors des 2e et 3e tours. Ceci suggère que le simple souvenir du premier tour est suffisant pour générer un état émotionnel positif lors des deux autres tours. Pour Stimulation Déjà Vu qui crée autour des destinations, la joie et la surprise sont des émotions importantes et passionnantes que la biométrie permet de mieux comprendre. 

La dynamique de la réponse émotionnelle nous donne une image beaucoup plus complexe du processus de perception que ne le permettent les méthodes déclaratives traditionnelles. Face à chaque odeur, l'émotion exprimée variait au fil de la réponse, ce qui témoigne d'un riche parcours émotionnel. Cette richesse d'émotions prouve que la méthodologie de Stimulation Déjà Vu dépasse de loin ce qui est mesurable par l'approche déclarative, en décelant ce que notre propre conscience ne saurait nécessairement remarquer et encore moins exprimer verbalement.

Consulter le rapport de l'étude

Stimulation Déjà Vu compte poursuivre ses démarches pour acquérir une meilleure compréhension de cette dynamique et de ses liens avec la perception subjective des participants.

D’autres d'études sont en cours et abordent différents thèmes, comme le lien entre la familiarité et l'origine des participants, les facteurs qui affectent la dynamique des réponses avec un intérêt particulier pour la réponse anticipatoire ou encore l’impact de la stimulation olfactive sur la réduction de l'anxiété.

Twitter

Nominations

NOMINATION SEMAINE DU 6 SEPTEMBRE 2021

  • Germain Hôtels - Kim Lacasse
  • Germain Hôtels - Caroline Kirouac
  • Centre récréotouristique des Hautes Terres - Noé Paré-Julien

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations