Aucun engagement en matière de tarification de l'énergie électrique

Associations, Campagne électorale · · Commenter

ASSQL'Association des stations de ski du Québec (ASSQ) interpelle les différents partis politiques afin qu'ils mettent cartes sur table concernant leurs engagements en matière de tourisme hivernal, principalement concernent la situation de la tarification de l'énergie électrique des stations de ski du Québec.

La tarification de l'énergie électrique, la solution pour une meilleure compétitivité

Pour maintenir sa performance économique, les stations de ski ont un grand besoin énergétique.   La fabrication de la neige constitue la portion saillante et stratégique pour la compétitivité des stations de ski québécoises. La situation actuelle les amène à verser à Hydro-Québec un taux moyen dépassant 14 cents/kWh, certains comptes atteignant même les 22 cents/kWh, lesquels seront majorés dramatiquement au cours des prochaines années.

L'ASSQ précise que le coût annuel de fabrication de neige représente de 25 % à 60 % de la facture totale d'électricité pour les stations de ski du Québec.  Leurs factures d'électricité sont plus élevées que celles de plusieurs stations de ski du Vermont ainsi que plusieurs autres états américains, compétiteurs directs de l'industrie.  Pour l'ASSQ, il s'agit d'une iniquité essentielle à rectifier afin d'assurer la pérennité des stations de ski sur le territoire québécois.

Peu d'engagements en matière de tourisme hivernal

En date d'aujourd'hui, seul le Parti québécois a présenté ses engagements en matière de tourisme hivernal, mentionnant la possibilité d'utiliser les surplus électriques pour appuyer l'industrie. Cependant, aucun ne s'est engagé à se pencher directement sur la situation de la tarification de l'énergie électrique des stations de ski du Québec.

Pourtant, les sports de glisse représentent une des composantes stratégiques majeures du tourisme hivernal au Québec par leurs offres à des marchés comme ceux de l'Ontario et des États-Unis. Cette industrie représente sans contredit une activité économique névralgique au Québec avec un impact économique total de l'industrie du ski de 800 M$. Sur le plan de l'emploi, il s'agit d'un secteur qui génère au-delà de 33 000 emplois durant la saison d'hiver, une saison plus difficile pour la création et le maintien des emplois, particulièrement en région. Il est donc évident pour l'ASSQ que le Québec a avantage à avoir un secteur compétitif, et donc d'apporter des changements significatifs aux tarifs d'électricités des stations de ski du Québec.

Source : Association des stations de ski du Québec

À lire aussi, Hydro-Québec: les stations de ski plaident de nouveau pour un tarif réduit via Le Soleil.

Twitter

Nominations

NOMINATIONS, semaine du 19 août 2019

  • Centre Sheraton Montréal - Vittorio Di Re
  • Hôtel Palace Royal - Antoine Naoum
  • Alterra Mountain Company - Patrice Malo

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations