ADM: résultats financiers au 30 septembre 2021

Transports, Économie · · Commenter

ADM Aéroports de Montréal a annoncé ses résultats d'exploitation consolidés pour les neufs mois se terminant le 30 septembre 2021. Ces résultats sont accompagnés de données sur le trafic de passagers de YUL, l'aéroport international Montréal-Trudeau.

FAITS SAILLANTS

Le nombre de passagers à YUL s'est établi à 1,9 million de passagers durant le troisième trimestre de 2021, ce qui représente une augmentation de 216,6% comparativement à la même période en 2020 et une baisse de 68,0% par rapport à 2019.  Pour les neuf mois terminés le 30 septembre 2021, le trafic de passagers s'est établi à 2,8 millions de passagers, en baisse de 41,5 % par rapport à la période correspondante de 2020 et de 81,9 % par rapport à la période correspondante de 2019.

Le BAIIA (l'excédent des produits par rapport aux charges avant impôts, charges financières, amortissement, dépréciation et quote-part des résultats d'une coentreprise) s'est établi à 31,3 M$ pour le trimestre clos le 30 septembre 2021, soit une amélioration de 42,5 millions $ ou 379,5% comparativement au BAIIA négatif de 11,2 M$ pour la période correspondante de 2020.  Pour la période de neuf mois terminés le 30 septembre 2021, le BAIIA est de 19,8 M$, en diminution de 16,5 M$ ou 45,4% par rapport à 2020.

Les investissements en capital d'ADM, réduits à l'essentiel, ont atteint 13,9 M$ au cours du troisième trimestre de 2021 et 44,2 M$ pour les neuf mois de 2021 (42,6 M$ et 202,9 M$ respectivement en 2020). Les investissements à YUL et à YMX ont été financés par la dette à long terme.

CITATION

« Bien que les temps soient encore difficiles pour ADM, les résultats de ce troisième trimestre sont encourageants et démontrent une certaine recrudescence des activités à YUL. Alors que les derniers mois nous ont démontrés que les passagers se sentent de plus en plus à l'aise avec l'idée de voyager et que le taux de fréquentation de nos installations pour la saison estivale a dépassé nos prévisions initiales, nous sommes résolument optimistes quant à l'avenir de notre industrie. L'annonce du gouvernement fédéral quant à la vaccination tant des voyageurs que des travailleurs du secteur viendra renforcer le redémarrage sécuritaire et durable des opérations aériennes. Entre temps, les employés d'ADM et de la communauté aéroportuaire continuent de tout mettre en œuvre quotidiennement pour accueillir adéquatement les passagers et leur offrir une expérience à la hauteur de notre aéroport international et de notre métropole », a indiqué Philippe Rainville, président-directeur général d'ADM Aéroports de Montréal.

RÉSULTATS FINANCIERS

Les produits consolidés se sont élevés à 84,4 M$ pour le troisième trimestre de 2021, en hausse de 30,5 M$ ou 56,5% par rapport à la période correspondante de 2020. Les produits cumulés au 30 septembre 2021 ont atteint 167,7 M$, en baisse de 63,1 M$ ou 27,3% par rapport à 2020. Les résultats du troisième trimestre 2021 nous indiquent qu'une reprise graduelle du trafic de passagers s'est amorcée. Cependant, les répercussions des restrictions de voyage imposées dans de nombreux pays depuis mars 2020 en raison de la pandémie ainsi que la stratégie mise en place au Canada pour la gérer font de sorte que les produits cumulatifs au 30 septembre 2021 sont inférieurs à ceux de la période correspondante de 2020.

Les charges d'exploitation pour le trimestre en revue ont atteint 36,5 M$, une baisse de 17,3 M$ ou de 32,1% par rapport à la période correspondante de 2020. Pour les neuf mois terminés le 30 septembre 2021, les charges d'exploitation ont diminué de 51,1 M$ ou 32,7%, passant de 156,5 M$ à 105,4 M$. ADM a continué de miser sur des mesures significatives de réduction de frais d'exploitation notamment, ceux liés à la réduction des activités aéroportuaires et à la fermeture temporaire de certaines zones de l'aérogare en rouvrant graduellement ces espaces en fonction du trafic passager. De plus, en 2021, ADM n'a pas eu à consentir des allègements de loyer à certains concessionnaires comme elle l'avait fait en 2020 en raison de l'impact de la pandémie.  Finalement, ADM continue de se prévaloir du programme de Subvention salariale d'urgence du Canada, mis en place depuis mars 2020.

Les transferts aux gouvernements (paiements versés en remplacement d'impôts aux municipalités et le loyer à Transports Canada) ont atteint 16,6 M$ pour le troisième trimestre de 2021 et 42,5 M$ pour les neuf premiers mois de 2021 (11,3 M$ et 38,0 M$, respectivement en 2020). La hausse est principalement due à l'exonération de loyer pour la période de mars à décembre 2020. Notons que le versement du loyer à Transports Canada de 2021 est différé et sera payable sur une période de dix ans à partir de 2024.

L'amortissement et la dépréciation des immobilisations corporelles et des actifs au titre des droits d'utilisation sont demeurés stables à 40,0 M$ au cours des trois mois clos au 30 septembre 2021. Ces charges ont atteint 121,7 M$ au cours de la période de neuf mois de 2021, ce qui représente une hausse de 3,7 M$ ou 3,2% par rapport à la période correspondante de 2020. Cette hausse résulte principalement de la mise en service de nouveaux actifs.

Les charges financières nettes totalisent 33,4 M$ au troisième trimestre de 2021, en hausse de 6,5 M$ ou 24,1% par rapport au même trimestre l'année précédente. Les charges financières nettes cumulées au 30 septembre 2021 totalisent 98,7 M$ comparativement à 75,7 M$, soit une hausse de 23,0 M$ ou 30,4%. L'augmentation de ces dernières s'explique principalement par la hausse des dépenses d'intérêts à la suite des émissions d'obligations de série R et S effectuées respectivement en avril 2020 et avril 2021, ainsi que par les frais liés au processus de consentement complété en mars 2021 auprès des détenteurs d'obligations.

Pour le trimestre terminé le 30 septembre 2021, l'insuffisance des produits par rapport aux charges s'est chiffrée à 41,9 M$, soit une amélioration de 36,5 M$ ou 46,5% par rapport à l'insuffisance de 78,4 M$ pour la même période en 2020. Au 30 septembre 2021, l'insuffisance des produits par rapport aux charges s'est chiffrée à 199,9 M$, soit une détérioration de 42,7 M$ ou 27,2% par rapport aux neuf mois correspondants de 2020.

 

Troisième trimestre

Cumulé au 30 septembre

(en millions de dollars)

2021

2020

Variation
(%)

2021

2020

Variation
(%)

Produits

84,9

53,9

56,5

167,7

230,8

(27,3)

Charges d'exploitation

36,5

53,8

(32,1)

105,4

156,5

(32,7)

Paiements versés en remplacement d'impôts aux
municipalités (PERI)

8,8

8,0

10,3

27,9

28,1

(0,6)

Loyer à Transports Canada

7,8

3,3

134,7

14,6

9,9

47,3

Amortissement et dépréciation des immobilisations
corporelles et des actifs au titre des droits d'utilisation

40,0

40,4

(0,8)

121,7

118,0

3,2

Charges financières (nettes)

33,4

26,9

24,1

98,7

75,7

30,4

Total des charges

126,5

132,4

(4,4)

368,3

388,2

(5,1)

Insuffisance des produits par rapport aux charges avant quote-part et impôts

(42,1)

(78,5)

46,3

(200,6)

(157,4)

(27,4)

Quote-part des résultats d'une coentreprise net d'impôts

0,2

0,1

108,4

0,8

0,4

82,4

Impôts sur les résultats

-

-

-

(0,1)

(0,2)

55,8

Insuffisance des produits par rapport aux charges

(41,9)

(78,4)

46,5

(199,9)

(157,2)

(27,2)

BAIIA

31,3

(11,2)

379,5

19,8

36,3

(45,4)

Les variations en% dans le tableau ci-haut sont calculées avec les résultats en milliers.

Le BAIIA est une mesure financière n'ayant pas de sens prescrit par les Normes internationales d'information financière (« IFRS »). Il est donc peu probable que l'on puisse le comparer avec des mesures du même type présentées par d'autres sociétés. Le BAIIA est défini par ADM comme étant l'excédent des produits par rapport aux charges avant impôts, charges financières, amortissement, dépréciation et quote-part des résultats d'une coentreprise. Ce dernier est utilisé par la direction comme indicateur pour évaluer la performance opérationnelle. Le BAIIA a pour objet d'apporter de l'information supplémentaire et ne devrait pas remplacer d'autres mesures du rendement préparées en vertu des IFRS.

TRAFIC DE PASSAGERS

Le nombre de passagers à YUL s'est établi à 1,9 millions de passagers durant le troisième trimestre de 2021, ce qui représente une augmentation de 216,6 % comparativement à la même période en 2020. On constate une augmentation sur les trois secteurs Domestique, Transfrontalier et International de 170,2%, 681,2% et 215,5%, respectivement.

Pour les neuf premiers mois de 2021, le trafic à YUL a totalisé 2,8 millions de passagers, une diminution de 41,5% par rapport à 2020. Le trafic international a connu une baisse de 55,1%, le transfrontalier (États-Unis) a observé une décroissance de 59,2 %, tandis que le domestique a décru de 14,9 % par rapport à l'année 2020.

Comparé à 2019, le troisième trimestre enregistre une baisse de 68,0%, et pour les premiers neuf mois de l'année une baisse de 81,9% a été observée.

Trafic de passagers total *

Aéroports de Montréal

(en milliers)

2021

2020

Variation

2021 vs. 2020

2019

Variation

2021 vs.
2019

Janvier

215,3

1 598,2

-86,5%

1 532,2

-85,9%

Février

111,0

1 531,8

-92,8%

1 432,6

-92,3%

Mars

109,7

961,3

-88,6%

1 712,6

-93,6%

Avril

118,7

35,9

230,9%

1 567,9

-92,4%

Mai

137,0

39,2

249,8%

1 603,2

-91,5%

Juin

222,0

90,1

146,4%

1 839,2

-87,9%

Juillet

521.0

176,4

195,3%

2 098,0

-75,2%

Août

739,5

238,7

209,8%

2 146,8

-65,6%

Septembre

671,8

195,2

244,1%

1 801,9

-62,7%

Total

2 846,0

4 866,8

-41,5%

15 734,4

-81,9%

Note : Le trafic de passagers total inclut les passagers payants et non payants et les sommes sont calculées selon les chiffres détaillés en milliers.

Source : Aéroports de Montréal


À propos d'Aéroports de Montréal

ADM Aéroports de Montréal est l'autorité aéroportuaire du Grand Montréal responsable de la gestion, de l'exploitation et du développement de YUL Aéroport international Montréal-Trudeau, certifié 4 étoiles selon le « World Airport Star Rating » de Skytrax, et de YMX Aérocité internationale de Mirabel.

Twitter

Nominations

NOMINATIONS SEMAINE DU 22 NOVEMBRE 2021

  • W Montréal et W Toronto - Félix Laurence
  • Marriott Château Champlain - Marie-Michèle Vallières
  • CQRHT - Philippe Cassidy et Caroline Larose
Voir toutes les nominations