Projet de loi 100 sur l'hébergement touristique - La CITQ propose de réformer le programme de classification obligatoire

Hébergement, Gouvernements · · Commenter

Alors que l'étude du projet de loi 100 Loi sur l'hébergement touristique a débuté ce mardi en commission parlementaire à l'Assemblée nationale et que les premières organisations invitées ont pris la parole lors des consultations particulières, la Corporation de l'industrie touristique du Québec (CITQ) a fait part de sa position, rejetant l'abolition pure et dure de la classification obligatoire des établissements d'hébergement touristique et demandant au gouvernement de plutôt envisager une réforme en profondeur du programme de classification.

« Le message que nous souhaitons faire passer aujourd'hui, c'est qu'entre le statu quo et l'abolition, qui sont deux solutions que nous contestons, il y a tout un éventail de solutions possibles et la CITQ est prête à les mettre en œuvre pour moderniser le programme de classification », a mentionné d'entrée de jeu madame Dominique Lapointe, présidente sortante de la CITQ et responsable du dossier de la classification obligatoire.

Après être revenue sur les impacts que pourraient avoir l'abolition de la classification obligatoire sur les consommateurs et le parc d'hébergement touristique québécois, la présidente sortante de la CITQ a présenté une série d'ajouts et de modifications majeures qui pourraient être apportées aux différentes grilles d'évaluation des hébergements touristiques afin de les moderniser et d'y inclure davantage les innovations technologiques et de design, l'expérience ainsi que les préoccupations de développement durable.

Durant les auditions, la CITQ s'est dite consciente de la nécessité de moderniser les grilles d'évaluation actuelles. L'organisation a fait savoir qu'elle était prête à mettre en œuvre ces changements et qu'elle travaillait présentement sur un projet de modernisation des grilles d'évaluation qui permettrait non seulement de bonifier et de mettre à jour les critères d'évaluation relevant de la qualité de l'hébergement, mais qui permettrait aussi et surtout d'ajouter de nouveaux volets à l'évaluation des hébergements touristiques. Ces nouveaux volets, qui s'ajouteraient à l'évaluation de la qualité des infrastructures, traiteraient spécifiquement des « pratiques durables, sécuritaires et d'accessibilité » et de l'élément « expérience ».

« En ajoutant ces nouveaux aspects aux grilles d'évaluation, la CITQ entend accorder davantage d'importance aux innovations en matière de design et de numérisation des services tout en soulignant la mise en œuvre de pratiques responsables et durables dans les établissements du Québec et en accordant une nouvelle reconnaissance aux entreprises qui innovent par leur offre de service », a expliqué madame Lapointe.

Durant les consultations particulières, la CITQ a également fait savoir qu'elle souhaitait adopter un nouveau mode de révision des grilles d'évaluation afin d'accélérer ce processus en retirant l'obligation de faire approuver les grilles d'évaluation par la ministre et en permettant la mise à jour systématique des critères d'évaluation tous les deux ans au lieu de cinq.


À propos de la CITQ

La Corporation de l'industrie touristique du Québec (CITQ) est l'organisme de référence en matière de classification, de certification et d'homologation des établissements d'hébergement touristique au Québec. À travers la mission de gestion du programme de classification confié par le ministre responsable de l'application de la Loi sur les établissements d'hébergement touristique du Québec, la CITQ contribue à l'amélioration des produits et services visés et se charge d'informer les consommateurs sur la qualité de ces produits et services. 

Source : Corporation de l’industrie touristique du Québec (CITQ)

Twitter

Nominations

NOMINATION SEMAINE DU 20 SEPTEMBRE 2021

  • Tourisme Montréal - Sylvie Charette
  • CA ITHQ - Stéphane Forget
  • ComediHa! Fest - Jérôme Déchêne
Voir toutes les nominations