Pour éviter de devoir mettre le frein d’urgence, par Eve Paré

Hébergement · · Commenter

Les derniers mois ont eu, pour plusieurs d’entre nous, des allures de rodéo. À certains moments, on entrevoit un éclairci et on se dit que des jours meilleurs nous attendent. À d’autres, c’est le découragement le plus complet ! Quatre mois se sont écoulés depuis que tout s’est arrêté, mais il peut sembler par moment que c’était au siècle passé que l’on pouvait encore se serrer la main sans craindre le pire. Le printemps fut interminable et angoissant, puis l’été s’est installé. Les restos et les terrasses ont finalement pu accueillir des clients. Malgré les plexiglas et les masques, on reprend certaines de nos habitudes et on tente tant bien que mal d’oublier un instant ce foutu virus. Comme si la pandémie avait elle aussi besoin de prendre une pose, on constate que le nombre de cas est en diminution et on baisse notre garde. Les amis et la famille nous ont tant manqués au cours de cet interminable printemps.

Le pire nous guette toujours : la perspective d’une seconde vague qui aurait pour effet de devoir confiner le Québec de nouveau. Collectivement, nous avons le pouvoir de contribuer à maintenir l’économie ouverte en appliquant avec rigueur les mesures sanitaires propres à chacun de nos secteurs d’activité. On a vu au cours des derniers jours comment des entreprises peuvent se retrouver au cœur d’une tempête médiatique. Le risque réputation de votre entreprise vaut-il les quelques dollars de revenus supplémentaires? Les gains à plus long terme compenseront amplement pour les inconvénients à brève échéance.

L’hôtellerie et le tourisme ont été lourdement affectés au cours des derniers mois par la pandémie et continueront de l’être pendant encore un moment. Les chiffres de juin sont éloquents à ce sujet et ceux de juillet et d’août ne s’annoncent guère plus encourageants. Il ne faut surtout pas baisser les bras. On a peut-être gagné une bataille, mais l’ennemi n’est pas encore vaincu. 

Le chemin à parcourir avant de retrouver une certaine normalité demeure inconnu, mais chose est certaine, on y parviendra, ensemble. Soyons prudents et bienveillants avec nos proches, nos employés et nos clients. Prenons le temps de nous reposer pendant cette accalmie et tâchons de reprendre des forces en vue de l’automne qui nous attend.

Bonnes vacances à tous,

Eve Paré
Présidente-directrice générale


Fondée en 1949, l'Association des hôtels du Grand Montréal (AHGM) regroupe une centaine d'établissements de trois étoiles et plus situés principalement dans la région métropolitaine. Elle joue un rôle essentiel de catalyseur et de représentation des intérêts de ses membres, qui sont indispensables à la croissance et au développement de l'activité touristique et économique. Elle mobilise, informe et appuie ses membres en faisant la promotion des pratiques répondant aux critères d'excellence parmi les plus élevés au monde.

Lire aussi:

Twitter

Nominations

NOMINATIONS DES 7 DERNIERS JOURS + SEMAINE DU 12 OCTOBRE 2020

  • Grand Marché de Québec - Jean-Paul Desjardins
  • Bel Air Tremblant Resort & Résidences - Pascal Djalane, Ryo Fujita et Chanel Beauséjour
  • Association québécoise des spas (AQS) - José Garceau
  • Association québécoise des spas (AQS) - Lyne Voyer

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations