Tragédie dans un festival, nouvelles mesures sanitaires au Québec, 30 M$ de plus pour les festivals en Ontario

Festivals et évènements · · Commenter

Depuis le début de la pandémie, le Regroupement des événements majeurs internationaux (RÉMI) fait une veille à l’intention de ses membres et a produit pour eux près de 200 bulletins, lesquels ont aussi été adaptés pour les membres de Festivals et Événements Majeurs (FAME), à l’échelle du Canada. Depuis peu, TourismExpress partage quelques items tirés de ces bulletins internes avec son lectorat. Le RÉMI et TourismExpress espèrent que ces « Brèves du RÉMI » sauront vous plaire et vous en apprendront davantage sur ce secteur névralgique de l’industrie touristique qui est toujours parmi les plus durement touchés par la pandémie. Aujourd’hui, ce qui retient notre attention :

1. Tragédie au festival Astroworld

« Pressés », « piétinés » : un mouvement de foule a fait au moins huit morts et de nombreux blessés la semaine dernière au festival de musique Astroworld au Texas, dans le sud des États-Unis, les autorités appelant à une enquête poussée sur cette tragédie. Dans La Presse.

Un gardien de sécurité du festival Astroworld de Houston a été piqué dans le cou avec une aiguille avant de se faire injecter une substance inconnue lors de l'événement qui a fait huit morts, a confirmé le chef de police de la ville de Houston au Texas. Depuis, le festival se retrouve sur la sellette alors que plusieurs personnes dénoncent le manque d’organisation et de sécurité pour un événement de cette ampleur. 

Entrevue le directeur général du Festival western de St-Tite, à l’émission de Bernard Drainville.

En photos, dans Rolling Stones (d’où la photo ci-dessous est tirée).

2. Bonnes nouvelles

Il n’y aura plus de limite de spectateurs dans les festivals et événements au Québec à compter du 15 novembre, pas plus que d’exigence de distanciation. Fini, donc, les zones indépendantes. Voir le communiqué du gouvernement ici. Sur Radio-Canada : « J’hésite entre dire "enfin!" et "Alléluia!". Cela faisait des semaines qu’on attendait cette journée, réagit Martin Roy, président-directeur général du Regroupement des événements majeurs internationaux (RÉMI). Cela devenait critique pour les événements hivernaux – Igloofest, Montréal en lumière et le Carnaval de Québec – qui avaient des décisions opérationnelles à prendre, a-t-il ajouté. Et c’est une bonne nouvelle aussi pour les événements estivaux, qui vont pouvoir avancer dans la préparation de l’été 2022. »

3. Difficulté à remplir les salles de spectacle

« Partout dans le monde, alors que la culture se déconfine de plus en plus, les salles de spectacle restent tristement peu emplies. Est-ce le cœur des spectateurs qui a migré ailleurs ? Vers les écrans ? Est-ce que ce cœur est miné par l’anxiété de la contagion et de la sortie ? Ou est-ce la représentation en arts vivants elle-même qui sort transformée, davantage qu’on ne l’a pensé jusqu’à maintenant, par les mesures sanitaires ? Réflexions, hypothèses et discussions », dans Le Devoir. On aborde aussi la question dans Le Journal de Montréal. En France, nous apprend Le Monde, « près d’un Français sur deux ne s’est pas rendu dans un lieu culturel depuis le 21 juillet, alors qu’ils étaient 88 % à le faire avant la pandémie de Covid-19. C’est le résultat d’une étude commandée par le gouvernement, qui vient appuyer le sentiment ressenti par les professionnels ».

4. Paléo

Le grand festival suisse Paléo fera un retour en force et annonce déjà la venue de Stromae en juillet 2022. Les billets seront mis en vente le mercredi 1er décembre prochain, lors de la billetterie de Noël. Toujours au Paléo, c’est au 17 juillet 2023 qu’a été reporté le spectacle de Céline Dion, initialement prévu le 20 juillet 2020. Avant la Covid, le Paléo accueillait sur 6 jours pas moins de 230 000 spectateurs. Le fondateur et président du festival, Daniel Rossellat, un ami du Québec, a souvent mis les Québécoises et Québécois à l’affiche. En 2019, la traditionnelle zone « Village du Monde », qui accueille année après année un pays différent, mettait en vedette le Québec, alors que les Cowboys Fringants, Hubert Lenoir, Elisapie et bien d’autres étaient de la partie.

5. Ontario

Dans l’énoncé économique ontarien, un investissement additionnel de 30 millions de dollars visant à soutenir le Programme de reprise pour les festivals et les événements afin d’aider davantage l’industrie touristique à se remettre sur pied (page 123).

Twitter

Nominations

NOMINATION DES 7 DERNIERS JOURS & SEMAINE DU 17 JANVIER 2022

  • Association de l’industrie touristique du Canada (AITC) - Éric Paquet

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations