Une bonne année 2016 pour les restaurateurs du Québec, sauf pour ceux de la région de Montréal

Restauration, Associations · · Commenter

La saison touristique exceptionnelle qu’a connue la province l’été dernier, grâce à une météo plus que favorable et un dollar canadien faible, n’est sans doute pas étrangère au bilan positif que peuvent dresser les restaurateurs du Québec pour l’année 2016. En effet, en moyenne, la croissance des ventes brutes a atteint 5,3% pour l’ensemble du Québec, selon l’indice ARQ.

À l’exception de Montréal, toutes les régions du Québec ont connu une augmentation de leurs ventes brutes d’au moins 3 %. La métropole a dû se contenter d’un faible 2,6% de croissance (0,5 % en ventes réelles).

Les régions ayant le mieux performé sont le Centre-du-Québec, avec une augmentation des ventes de 9% par rapport à 2015 (6,8% en ventes réelles), la Montérégie, avec 7,8% d’augmentation (5,6% en ventes réelles) et l’Abitibi-Témiscamingue à 7,7% (5,6% en ventes réelles). La région Côte-Nord et Nord-du-Québec, avec des ventes brutes en hausse de 2,9% (0,09% en ventes réelles), termine tout juste devant Montréal, au bas du palmarès.

Notons que les ventes totales de toute l’industrie ont dépassé, pour la première fois en 2016, les 12 milliards de dollars selon Statistique Canada.

L’indice ARQ est constitué des données de transactions enregistrées par carte de débit et crédit par les terminaux de points de vente d’un échantillon par région oscillant entre 30 et 50 restaurateurs avec service aux tables membres de l’ARQ. La croissance des recettes est obtenue à partir des variations des recettes pour une période déterminée (douze mois ou trimestre) de chaque établissement.

Toutes les données de l’indice ARQ apparaissent dans l’édition de mars 2017 du bulletin ARQ Info Stats, une publication de l’ARQ diffusée grâce à la participation de Desjardins Entreprises.

Le document complet est accessible en cliquant ici.

Fondée en 1938, l’ARQ a pour mission de fournir à l’ensemble des établissements de restauration membres à travers le Québec des services complets d’information, de formation, de rabais, d’assurances et de représentation gouvernementale. L’ensemble de ses 5 400 membres a réalisé, en 2016, près de 6 milliards de dollars de ventes, soit plus de la moitié du total des recettes de toute l’industrie de la restauration au Québec.

Source: ARQ

Twitter

Nominations

Hôtel et Centre de Villégiature du Lac Carling

M. Marc Dériger, directeur général est heureux d’annoncer les nominations suivantes:

Guy Déom au poste de directeur des ventes. M. Déom est en poste depuis le mois d’avril dernier. Il possède une solide expérience en vente et commercialisation de forfaits hôteliers en plus d’une expertise en tourisme d’affaires et gestion d’événements. Il a auparavant été chargé de comptes chez Misa Tours International, gestionnaire de Voyages AML et délégué commercial pour Croisières AML. Son expérience sur le marché corporatif et les réseaux de distribution sont un atout pour l’hôtel.

Justin Charrette, nouveau chef exécutif à l’Hôtel du Lac Carling, en poste depuis le 1er août. Justin Charrette, originaire de l’Outaouais, a complété ses études à l’école hôtelière Relais de la Lièvre et Seigneurie puis a travaillé au Fairmont Château Montebello de 2014 à 2017, avec un passage en France à l’été 2016 afin d’approfondir ses connaissances et élargir ses horizons. Justin est un vrai passionné de cuisine et est prêt à relever le nouveau défi que lui offre l’Hôtel du Lac Carling tel que créer de nouveaux menus avec principalement des produits du terroir et offrir une grande variété de plats savoureux et santé.»

Voir toutes les nominations