Tourisme Cantons-de-l'Est: Lancement d'une démarche collaborative régionale: attirer, accueillir et retenir mieux les travailleurs, résidents et visiteurs (mai 2018)

Associations, Marketing · · Commenter

Une démarche collaborative régionale, nommée « Vision attractivité Cantons-de-l’Est / Estrie » est lancée, et se déploiera jusqu’en 2020, dans le but que la région des Cantons-de-l’Est / Estrie se donne une vision régionale et des actions collectives en matière d’attractivité, d’accueil et de rétention des travailleurs, résidents et visiteurs. 

Cette démarche, piloté par un comité aviseur représentatif des territoires, des clientèles et des enjeux régionaux, est une initiative de Tourisme Cantons-de-l’Est et a été financée par le Fonds d’appui au rayonnement des régions-Estrie en février dernier.

OBJECTIFS DE LA DÉMARCHE : VISION COMMUNE ET ACTIONS COLLECTIVES

«Nos municipalités, nos entreprises, nos institutions d’enseignement, nos MRC, etc. cherchent toutes à être plus attractives et à attirer davantage de travailleurs, de résidents et de visiteurs. C’est vrai pour notre région et c’est vrai pour le Québec en entier. Notre région a tout avantage à développer une vision commune et à mettre en place des actions collectives, tout en respectant les actions de chaque organisation, afin que nous soyons en mesure d’attirer, d’accueillir et de retenir des clientèles qui se font de plus en plus rares. D’ailleurs, on a souvent tendance à l’oublier, mais un travailleur de Sherbrooke, un résident de Magog et un visiteur de Piopolis ou Bromont peut être une seule et même personne. La Table des MRC de l’Estrie a donc encouragé Tourisme Cantons-de-l’Est a réalisé cette démarche qui est en adéquation avec nos priorités régionales», mentionne M. Hugues Grimard, préfet de la MRC des Sources, président de la Table des MRC de l’Estrie et coprésident de la démarche «Vision attractivité Cantons-de-l’Est / Estrie». 

Le président de Tourisme Cantons-de-l’Est, M. Jean-Michel Ryan, qui agit également comme coprésident de la démarche, souligne: «Cette démarche n’est pas un projet uniquement touristique. L’expérience des 30 dernières années de notre organisation nous démontre que des visiteurs se transforment parfois en résidents et en travailleurs. Nous attirons plus de 9 millions de visiteurs chaque année dans la région. Nous serions tous gagnants si quelques-uns d’entre eux choisissaient notre région pour y vivre et y travailler. Il faut reconnaitre que les travailleurs, les résidents et les visiteurs sont d’exceptionnels ambassadeurs qui permettront le développement économique, pour le secteur touristique comme pour d’autres secteurs d’activités, et social de notre région. Pour cela, nous devons travailler ensemble et identifier quelles actions peuvent être mises en communs ou mutualisées pour être plus performants au niveau régional en renforçant du même coup les stratégies locales, organisationnelles et corporatives qui elles doivent demeurer.»

Vice-présidente chez MI Intégration, une entreprise sherbrookoise du secteur de l’automobile, Mme Marie-Claude Houle a également joint le comité aviseur comme troisième coprésidente. Mme Houle rappelle: «La pénurie de main-d’œuvre est criante. Toutes les entreprises, petites ou grandes, en subissent les contrecoups. Chaque entreprise met en place des stratégies pour être plus attractive et attirer des travailleurs. Toutefois, toutes les entreprises gagneraient à ce que la région se développe une vision commune et déploie des actions concertées qui pourraient être portées par plusieurs acteurs régionaux. Je pense, par exemple, à l’identification d’un message commun qui positionne notre région sur le plan économique, au déploiement de projets en lien avec la coexistence travail-étude pour les métiers techniques, à la rétention de nos diplômés universitaires, au transport régional, à l’accessibilité à Internet dans les milieux ruraux, au soutien adapté aux entreprises pour l’intégration de main-d’œuvre immigrante, etc. Toutes les entreprises sont concernées par ces questions et je les invite à s’engager dans la recherche de solutions régionales pour que notre région demeure une région attractive pour les travailleurs.» 

UNE DÉMARCHE EN 4 ÉTAPES 

La démarche «Vision attractivité Cantons-de-l’Est / Estrie» se déroulera sur deux ans et se déploiera à travers quatre étapes spécifiques. La première étape qui est déjà amorcée depuis quelques semaines permettra la tenue de rencontres avec plus d’une cinquantaine d’organisations œuvrant sur l’ensemble du territoire de l’Estrie en matière d’attraction, d’accueil et de rétention soit des travailleurs, des résidents et des visiteurs. Cette étape permet dans un premier temps de valider quelques obstacles tout en découvrant des actions et projets qui portent déjà des fruits et qui pourraient être déployés plus largement sur le territoire. 

La deuxième étape du projet est la tenue d’un vaste colloque régional, le mardi 19 juin prochain à Sherbrooke, qui rassemblera quelque 150 acteurs régionaux qui souhaitent participer à l’identification de solutions concrètes et collectives pour que notre région soit davantage attractive. Certaines bonnes pratiques et modèles intéressants, de l’étranger, du Québec et de la région seront présentés pour s’inspirer.

La troisième et la quatrième étapes seront davantage orientées sur les actions. Un Sommet est prévu en octobre prochain pour faire le point sur les pistes actions régionales à privilégier. Un plan d’action régional sera élaboré en 2019 et le travail sur quelques actions pourra déjà être amorcé.

«Notre région n’a rien à envier à aucune autre. Elle offre tous les services possibles, elle possède des attraits à la fois nombreux et variés. Son environnement, ses paysages et ses cours d’eau qu’il nous faut absolument préserver, font l’objet de convoitise. Nous vivons dans une région qui permet aux enfants de s’épanouir et aux parents de véritablement s’accomplir. Mais notre région doit également faire face à des défis, de commenter le député de Sherbrooke et ministre responsable de la région de l’Estrie, Luc Fortin. Parmi ces défis, on retrouve notamment celui de la main-d’œuvre et celui de la rétention de nos diplômés, qu’ils soient de formation professionnelle ou de niveau collégial et universitaire. Collectivement, faisons-nous tout ce qui doit être fait pour faire face à ces défis ? Devrait-on ensemble trouver de nouvelles stratégies pour assurer le présent et l’avenir de notre région ? Voilà le genre de réflexions que cette démarche régionale nous permettra d’aborder. J’invite par conséquent tous les acteurs régionaux intéressés par ces questions à prendre part au colloque du 19 juin.»

LES CITOYENS INVITÉS À PARTICIPER!

Les citoyens de la région Cantons-de-l’Est / Estrie sont invités eux aussi à participer à la démarche de réflexion et d’idéation. Ils sont invités à nous faire part de leurs idées pour que notre région soit plus attractive et accueillante, et ce, pour les travailleurs, les résidents et les visiteurs. Les citoyens peuvent déposer leurs idées sur le site Internet Vision attractivité Cantons-de-l’Est / Estrie dans la section «Vos idées»

Twitter

Nominations

NOMINATIONS, semaine du 14 janvier 2019

  • Association des clubs de golf du Québec (ACGQ) - David Skitt
  • Assemblée nationale - Martin Gagné

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations