REVPAR, GOPPAR ou NREVPAR

Chronique hôtelière · · Commenter

Votre taux d'occupation et votre tarification sont adéquats. Votre REVPAR se situe dans la moyenne de vos concurrents les plus proches, mais vos résultats financiers souffrent. Vers quel indicateur de performance faut-il vous
tourner ?

Chaque hôtelier privilégie telle ou telle méthode pour évaluer sa performance financière. Mais si vous demandez à n’importe quel hôtelier son REVPAR actuel, l’indicateur de performance le plus utilisé dans l’industrie, il vous donnera généralement son score en l'espace de 5 secondes.

1. REVPAR = Revenus chambres / (par) chambres disponibles, ou, ADR (tarif moyen par jour) x taux d'occupation en %  

Mais avec l’avènement des différents canaux de distribution sur le Web (OTA) et des sites d’achats groupés, et compte tenu de l’augmentation substantielle des frais fixes et de l’inflation en général, le REVPAR n’est plus l'indicateur de performance le plus fiable. Depuis quelques années déjà, il faut plutôt regarder du côté du GOPPAR.

2. GOPPAR = GOP (bénéfice brut d’exploitation) / par chambre disponible

Cet index est toutefois difficile à projeter, car il faut souvent attendre la sortie de nos résultats mensuels avant de pouvoir l'utiliser. C'est donc dire que cet index peut difficilement nous servir dans notre stratégie de tarification quotidienne.

Si on considérait nos revenues chambres, nettes de toutes commissions ou ajustements (agents de voyage, OTA, sites d’achats groupés, forfaitisation, ristourne aux bannières, commission de nos vendeurs aux ventes-groupes). Nous aurions nos revenues ajustés en temps réel avec ADR net et transparent.

Souvent nos systèmes informatiques d’exploitation (PMS) nous limitent. Il faut mettre plus d’efforts dans la configuration de nos logiciels ou transmettre nos besoins a notre fournisseur de logiciel de PMS.

Une firme bien connue en gestion du revenue d’Angleterre en est venue à une solution.

Si l’effort afin obtenir un tarif net net net est bien fait, on obtiendrait :

3. NREVPAR = Revenus hébergement nets / par chambres disponibles

Finalement nous obtiendrions un index de performance actualisé, juste et transparent. Il s’agirait bien d’une nouvelle formule voyons voir ce que l’avenir nous réserve.

Source : Xotels

Cette nouvelle chronique hôtelière vous reviendra sur une base mensuelle, signée par le consultant Nicolas Korfage. Vous avez des suggestions ou sujets que vous aimeriez voir abordés? Votre feedback serait apprécié, en envoyant un courriel à nicolas@korfage.com ou en écrivant un commentaire ici-bas.

Twitter

Nominations

Hôtel et Centre de Villégiature du Lac Carling

M. Marc Dériger, directeur général est heureux d’annoncer les nominations suivantes:

Guy Déom au poste de directeur des ventes. M. Déom est en poste depuis le mois d’avril dernier. Il possède une solide expérience en vente et commercialisation de forfaits hôteliers en plus d’une expertise en tourisme d’affaires et gestion d’événements. Il a auparavant été chargé de comptes chez Misa Tours International, gestionnaire de Voyages AML et délégué commercial pour Croisières AML. Son expérience sur le marché corporatif et les réseaux de distribution sont un atout pour l’hôtel.

Justin Charrette, nouveau chef exécutif à l’Hôtel du Lac Carling, en poste depuis le 1er août. Justin Charrette, originaire de l’Outaouais, a complété ses études à l’école hôtelière Relais de la Lièvre et Seigneurie puis a travaillé au Fairmont Château Montebello de 2014 à 2017, avec un passage en France à l’été 2016 afin d’approfondir ses connaissances et élargir ses horizons. Justin est un vrai passionné de cuisine et est prêt à relever le nouveau défi que lui offre l’Hôtel du Lac Carling tel que créer de nouveaux menus avec principalement des produits du terroir et offrir une grande variété de plats savoureux et santé.»

Voir toutes les nominations