Quelle place pour les drones dans l’hôtellerie ?

Techno · · Commenter

DroneLe drone est en train de prendre son envol et séduit de plus en plus le grand public. Plus petit, maniable et moins cher, il ne s'utilise plus nécessairement dans le but de surveiller. Photographes et réalisateurs s'en servent pour réaliser des vidéos promotionnelles, les exploitants agricoles l'utilisent comme un outil de cartographie. Mais le drone peut-il trouver sa place dans le secteur hôtelier ?

Gadget ou outil commercial ?
Le drone devient petit à petit un outil de communication. "Idéal pour la mise en valeur d'un établissement hôtelier ou pour survoler un domaine viticole" selon Matthieu Raffier, photographe, réalisateur et monteur de vidéos en drone. Certaines sociétés se sont carrément spécialisées dans la vidéo d'hôtellerie-restauration par drone. Ainsi, l'entreprise Ciel Mon Château, fondé en 2013, propose des films adaptés aux hôtels de luxe et aux grandes propriétés. Pour eux, le leitmotiv est clair : "le film doit être un puissant vecteur de communication et d'attrait pour les clients".

Un drone pour assurer la sécurité d'un hôtel ?
La firme japonaise Secom a pour sa part conçu un drone de surveillance qui a pour utilité de mettre en fuite des cambrioleurs. Lorsqu'une personne ou un véhicule pénètre dans une zone non autorisée, l'aéronef se rapproche et recueille des éléments probants. Mais dans un hôtel où les allées et venues sont monnaie courante, comment déterminer un acte crapuleux ? Se pose aussi le problème du respect de la vie privée. Gare à l'application de règles de "sécurité" trop intrusives...

Le room-service géré par un drone ?
Alors que certains hôteliers se tournent vers un système de robotisation de leur room-service, l'hôtel Casa Madrona de Sausalito -près de San Francisco- mise sur les drones. L'aéronef est uniquement utilisé pour les clients réservant la suite Alexandrite ou l'ensemble du domaine. Son unique fonction ? Apporter le champagne à ses hôtes. 

Avec le succès que rencontrent les caméras comme la GoPro, il y a fort à parier que le drone sera un cadeau de Noël à la mode dans les années à venir. L'hôtellerie devra faire des choix quant aux usage possibles de cet objet, potentiellement intrusif dans un lieu intimiste.

Source : Hospitality On

Twitter

Nominations

NOMINATIONS DES 7 DERNIERS JOURS + SEMAINE DU 11 NOVEMBRE 2019

  • Musée de la civilisation - Stéphan La Roche
  • Ôrigine artisans hôteliers - Amélie Leduc Dauphinais
  • Marriott Château Champlain - Anne-Marie Dorion

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations