Prise de bec à Montréal en Lumière

Festivals et évènements · · Commenter

Piqué au vif par le « manque de respect » de Montréal en lumière, le président d'honneur du volet gastronomique, du festival claque la porte de l'événement. Francis Mallmann, un chef argentin réputé, a expliqué avoir reçu la visite d'une organisatrice du festival qui lui aurait reproché la présentation des plats qu'il comptait servir au cours du premier de deux soupers. Il pointe du doigt Germaine Salois, directrice du volet gastronomique de Montréal en lumière.

Malentendu ?

Rejoint au téléphone, le porte-parole de Montréal en lumière croit que la réaction du chef Mallmann se fonde sur une mauvaise compréhension de la situation.

« Tout ce que nous lui avons expliqué, c'est que le repas du président d'honneur c'est un repas qui est très important pour le festival , a fait valoir Greg Kitzler. On souhaitait bien l'appuyer pour faire de cette soirée une soirée mémorable. On ne voulait pas l'insulter, mais simplement mettre davantage en valeur ses plats. »

« Des gens très mal élevés »

Francis Mallmann ne croit pas à la thèse du malentendu. Dans une longue suite de message en espagnol, en français et en anglais sur Twitter, il s'en est pris à Montréal en lumière.

« Il faut prévenir les chefs du monde qu'ici il faut cuisiner et présenter selon leur goût. Un goût un peu militaire », a-t-il écrit, ajoutant en entrevue téléphonique qu'il en voulait seulement au festival et pas à la ville en entier. Les organisateurs sont « des gens très mal élevés qui ne respectent pas les cultures du monde », a-t-il ajouté.

Source : La Presse