Première édition du TribalFest: un pari relevé avec succès !

Festivals et évènements · · Commenter

Tourisme Shawinigan a bouclé, le 2 septembre dernier, la première édition du TribalFest, dont l’achalandage et le taux de satisfaction des festivaliers ont largement dépassé les attentes. Pour cette première édition pilote, l’organisation visait plusieurs objectifs spécifiques :

Affirmer l’intime personnalité de ce nouveau festival Tel que promis, le TribalFest s’est animé autour de sports de nature et de sports de rue pratiqués en freestyle. Trois disciplines vedettes ont été privilégiées: la slackline/waterline, le bmx et le paddleboard, chacune mettant en valeur des traits caractéristiques et identitaires de Shawinigan : nature, urbanité et audace. En ce sens, Valérie Lalbin, directrice générale de Tourisme Shawinigan, souligne le fait que « Shawinigan représente un terrain de jeu d’une qualité et d’une diversité exceptionnelles pour y développer un événement tel que le TribalFest, qui contribuera à renforcer le positionnement de ville en nature et de nature en ville, identifié dans la stratégie de développement touristique de notre destination».

Crédit photo: Tourisme Shawinigan – Cyrille Farré – Cynic Studio de communication 

Crédit photo: Tourisme Shawinigan – Cyrille Farré – Cynic Studio de communication 

Provoquer des Wow et des yeux ébahis parmi les festivaliers

L’organisation du TribalFest fut ravie d’observer l’intérêt des festivaliers qui se sont déplacés plus nombreux qu’anticipé. En effet, selon l’estimation de M. de Grandpré (professeur et chercheur en tourisme à l’UQTR, qui supervisait l’équipe de sondage sur place), ce sont quelques 2500 personnes qui sont venues vivre le TribalFest.

La mise en spectacle de sports d’action, le choix de disciplines tendances ou inusitées, l’ambiance générale du festival, le site naturel exceptionnel au coeur du centre-ville, les initiations encadrées par des professionnels et les performances en direct des DJ, breakdancers et graffeur ont formé les ingrédients d’une recette, à l’évidence, appréciée, si on se fie au niveau élevé de satisfaction générale.

Pour Michel Angers, maire de Shawinigan, «c’est beau de voir que le TribalFest a su intéresser et déplacer nos jeunes, et c’est une plus-value importante pour notre Ville qui doit aussi offrir à sa relève citoyenne des événements dans lesquels ils se retrouvent! ». 

Crédit photo: Tourisme Shawinigan – Cyrille Farré – Cynic Studio de communication 

Développer un événement qui fasse du sens pour les jeunes d’ici et d’ailleurs

Si la plupart des disciplines présentées lors du TribalFest restaient encore méconnues du grand public, elles en ont suscité la curiosité et surtout, elles furent l’attrait naturel de nombreux jeunes de 12 à 19 ans pour qui le TribalFest parlait le même langage, partageait les mêmes intérêts. D’ailleurs, une quinzaine d’entre eux ont accepté de participer à des focus groups pour orienter les choix de programmation, d’animation et de promotion des prochaines éditions, ce qui démontre leur engagement évident pour la pérennité du TribalFest.

Crédit photo: Tourisme Shawinigan – Cyrille Farré – Cynic Studio de communication 

Fédérer des partenaires et collaborateurs dans une relation de confiance

Démarrer un nouveau festival représente un risque important, d’autant plus s’il est exposé aux aléas de la météo. En ce sens, Tourisme Shawinigan – à titre de promoteur du TribalFest, tient à souligner et à remercier ses partenaires et collaborateurs qui, de près ou de loin, ont fait de cette édition pilote 2017 un succès : Ville de Shawinigan, Comité de tourisme sportif et de loisirs de Shawinigan, Classique internationale de canots de la Mauricie, Université du Québec à Trois-Rivières (M. de Grandpré), Université de Pau (M. Bessy), DoSport, Le club de BMX de Shawinigan, Le coin du vélo de Shawinigan et le Club de canotage de Shawinigan.

Cette première édition a permis de créer un historique sur lequel il sera plus facile de bâtir l’avenir de ce nouveau produit. En effet, elle a permis d’ouvrir des discussions avec de nouveaux partenaires intéressés à faire partie du TribalFest dès la prochaine édition et elle a aussi transformé 2500 festivaliers en ambassadeurs de choix pour 2018 !

Crédit photo: Tourisme Shawinigan – Cyrille Farré – Cynic Studio de communication 

Twitter

Nominations

Hôtel et Centre de Villégiature du Lac Carling

M. Marc Dériger, directeur général est heureux d’annoncer les nominations suivantes:

Guy Déom au poste de directeur des ventes. M. Déom est en poste depuis le mois d’avril dernier. Il possède une solide expérience en vente et commercialisation de forfaits hôteliers en plus d’une expertise en tourisme d’affaires et gestion d’événements. Il a auparavant été chargé de comptes chez Misa Tours International, gestionnaire de Voyages AML et délégué commercial pour Croisières AML. Son expérience sur le marché corporatif et les réseaux de distribution sont un atout pour l’hôtel.

Justin Charrette, nouveau chef exécutif à l’Hôtel du Lac Carling, en poste depuis le 1er août. Justin Charrette, originaire de l’Outaouais, a complété ses études à l’école hôtelière Relais de la Lièvre et Seigneurie puis a travaillé au Fairmont Château Montebello de 2014 à 2017, avec un passage en France à l’été 2016 afin d’approfondir ses connaissances et élargir ses horizons. Justin est un vrai passionné de cuisine et est prêt à relever le nouveau défi que lui offre l’Hôtel du Lac Carling tel que créer de nouveaux menus avec principalement des produits du terroir et offrir une grande variété de plats savoureux et santé.»

Voir toutes les nominations