Pourquoi s'intéresser aux communautés culturelles?

Études · · Commenter

Parce que les immigrants comptent pour une part importante de la population canadienne qui continuera de croître au fil des ans. Aussi, les nouveaux arrivants québécois voyagent majoritairement dans leur province d’adoption.

CROISSANCE DE L’IMMIGRATION AU CANADA

Lors du recensement canadien de 2016, plus d’une personne sur cinq (21,9%) a mentionné être, ou avoir été, un immigrant reçu ou un résident permanent au Canada, selon un rapport publié par Statistique Canada. Cette proportion enregistre une croissance depuis plus d’une dizaine d’années. Elle atteignait 20% en 2006 et 21% en 2011. Statistique Canada prévoit qu’elle pourrait atteindre entre 25% et 30% en 2036 (voir le graphique 1). 

Le Canada a accueilli 1,2 million d’immigrants entre 2011 et 2016. Près de 216 000 d’entre eux se sont installés au Québec (17,8%), ce qui en fait la deuxième province en importance en matière d’accueil d’immigrants récents (qui ont obtenu le statut d’immigrant reçu ou de résident permanent au Canada pour la première fois au cours des cinq années ayant précédé un recensement donné), tout juste derrière l’Ontario*. TorontoVancouver et Montréal constituent les principales villes d’accueil de ces arrivants (56%).

Récemment, soit entre le 1er janvier et le 10 mai 2016, la part des réfugiés dans le nombre total d’immigrants admis s’élevait à près du quart (24,1%), compte tenu de la politique d’ouverture du gouvernement canadien envers les réfugiés syriens.

 

LES PRAIRIES GAGNENT EN POPULARITÉ 

Bien qu’elle accueille encore la majorité des immigrants récents (39,0%), la part de l’Ontario a diminué au profit de celle des provinces des Prairies (voir le graphique 2). En 15 ans, ces dernières ont plus que doublé leur part de l’immigration récente. Celle de l’Alberta est passée de 6,9% en 2001 à 17,1% en 2016, surpassant même celle de la Colombie-Britannique (14,5%). La part du Manitoba est passée de 1,8% à 5,2% et celle de la Saskatchewan, de moins de 1,0% à 4,0% de 2001 à 2016. Quant au Québec, il se positionne au second rang en ce qui a trait à l’accueil d’immigrants récents : 18% d’entre eux y vivaient en 2016, soit une croissance de près de 4% par rapport à 2001.


 

Lire la suite

Source: 
Par Chantal Neault
Réseau de veille en tourisme, Chaire de tourisme Transat
Pourquoi s'intéresser aux communautés culturelles?

Twitter

Nominations

Tourisme Baie-James

Tourisme Baie-James est fier d’annoncer les nominations de madame Joanik Linteau au poste de chargée de projets, accueil et marketing.

Étant à l’emploi de Tourisme Baie-James depuis le 12 décembre 2005 en tant que coordonnatrice du réseau d’accueil, et une ressource partagée pour le compte de Tourisme Eeyou Istchee, madame Joanik Linteau continuera d’assumer un leadership au niveau de la planification et de la mise en œuvre de la stratégie régionale d’accueil et de signalisation. De plus, elle sera en charge du déploiement du plan de commercialisation de la destination d’Eeyou Istchee Baie-James et sera amenée à collaborer sur différentes actions de promotion et de marketing avec le reste de l’équipe marketing.

Nous sommes persuadés qu’elle aura à cœur le développement et la performance de l’organisation et de la région et qu’elle saura se plaire au sein de son nouveau poste.

Madame Linteau travaille à partir des bureaux de Tourisme Baie-James. Vous pouvez la joindre soit par courriel au jlinteau@tourismebaiejames.com ou par téléphone au 418 748-8140, poste 226. 

Voir toutes les nominations