Partenariat entre le Village Monde, le CECI et l’EUMC pour le tourisme villageois

Associations, Tourisme durable · · Commenter

Village Monde, le Centre d'étude et de coopération internationale (CECI) et l’Entraide universitaire mondiale du Canada (EUMC) annoncent la signature d’une entente dans le cadre du programme Uniterra. Cette entente permettra aux trois organisations internationales de développer des projets de tourisme responsable, générateurs de retombées durables pour les communautés isolées à travers le monde.


Crédit photo : Mathilde Crépin, Village Monde
Atelier de discussion sur le tourisme écocitoyen, PlacetoB, FSM 2016, avec les représentants de Uniterra et de Village Monde

Partageant leurs expertises, Village Monde, le CECI et l’EUMC appuieront les initiatives de développement économiques locales et soutiendront le renforcement des capacités villageoises pour l’accueil de voyageurs en quête d’immersion culturelle, une tendance forte du marché du tourisme international.

Parmi les actions que ces partenaires mèneront sur le terrain afin d’enrichir l’accueil à destination, mentionnons notamment l’amélioration des structures touristiques en place, la formation professionnelle et l’accessibilité numérique.


Crédit photo : Mathilde Crépin, Village Monde
De gauche à droite : Stéphanie Pitre, responsable des partenariats canadiens pour Uniterra, Danielle Valiquette, directrice générale de Village Monde, Charles Mony président-fondateur de Village Monde, Francis Lavoie, coopérant volontaire Village Monde et Uniterra, France-Isabelle Langlois, directrice des communications, CECI

D’ici cinq ans, l’objectif de Village Monde est de générer 4.5 millions de dollars canadiens de retombées pour ces communautés.

La plateforme technologique collaborative de Village Monde a été conçue pour connecter, dès l’automne 2016, les communautés d’accueil et les voyageurs solidaires.

Source : Village Monde


À propos de Village Monde

Village Monde est une organisation d’innovation sociale québécoise qui appuie les initiatives productrices de richesse améliorant les conditions de vie des communautés éloignées et marginalisées partout sur la planète.

À propos du CECI

Le CECI est une organisation canadienne de coopération internationale qui appuie les communautés en Afrique, en Asie et dans les Amériques à combattre la pauvreté et l’exclusion par des projets de développement durable.

À propos de l’EUMC

L’Entraide universitaire mondiale du Canada (EUMC) est un organisme canadien sans but lucratif de développement international qui oeuvre à améliorer les possibilités d’éducation, d’emploi et d’autonomisation des jeunes marginalisés à travers le monde, incluant les femmes et les réfugiés.

À propos du programme Uniterra

Le programme Uniterra permet à 600 volontaires de contribuer chaque année au changement positif et durable vers un monde plus égalitaire, en consacrant quelques semaines à deux ans de leur vie à un travail volontaire à l’international.

Twitter

Nominations

Destination Canada

Après un processus de nomination ouvert, transparent et fondé sur le mérite, M. Dave Laveau devient le premier Autochtone à être nommé au conseil d’administration de Destination Canada. Suite à ce processus qui tient aussi compte de l’égalité entre les sexes et de la diversité du Canada, l’honorable Bardish Chagger, leader du gouvernement à la Chambre des communes et ministre de la Petite Entreprise et du Tourisme, annonçait par voie de communiqué les huit nominations à ce prestigieux conseil. Cette nomination de M. Laveau vient sans contredit donner une voix supplémentaire au leadership de l’Association touristique autochtone du Canada (ATAC), de Tourisme Autochtone Québec (TAQ) et de notre industrie.

M. Laveau est présentement vice-président de l’ATAC et directeur général de Tourisme Autochtone Québec (TAQ), association chargée de défendre les intérêts des entreprises touristiques autochtones du Québec en leur offrant des produits et des services favorisant leur développement, les meilleures pratiques d’affaires et leur positionnement sur les marchés touristiques. TAQ est la plus ancienne association touristique autochtone au Canada comptant plus de 25 ans d’actions. Elle représente plus de 180 membres actifs, associés et délégués impliqués dans le développement fondamental du tourisme autochtone au Québec.

« C’est un réel honneur pour moi, à titre d’Autochtone, mais aussi de leader de l’industrie touristique du Québec, d’être nommé au conseil d’administration de Destination Canada. Il s’agit également d’une responsabilité et d’un privilège de prendre part à ce grand cercle décisionnel qui assure la vitalité de l’industrie. » a déclaré M. Laveau. Récemment au Québec, le ministère du Tourisme réaffirmait le positionnement stratégique du tourisme autochtone dans la mise en œuvre de ses stratégies sectorielles. Cette nomination s’ajoute donc aux signaux forts lancés par les deux paliers de gouvernement pour notre industrie.  

« La nomination de M. Dave Laveau au conseil d’administration de Destination Canada témoigne d’une plus grande reconnaissance du rôle de l’industrie touristique autochtone et j’en suis très heureux », a déclaré M. Keith Henry, président-directeur général de l’ATAC. « Son engagement continu envers le développement du tourisme autochtone va au-delà de la province de Québec. M. Laveau est passionné par la croissance du secteur partout au Canada. Il s’agit d’un engagement renforcé envers le tourisme autochtone, suite à la récente annonce dans le budget fédéral 2017 d’un financement de 8,6 millions de dollars. »

L’industrie touristique autochtone au Canada emploie plus de 33 000 personnes et génère 1,4 milliard de dollars du PIB annuel canadien. Le plan quinquennal de l’ATAC, La voie de l’avenir, vise à augmenter la contribution du tourisme autochtone au PIB annuel canadien de 300 millions de dollars, à atteindre un total de 40 233 travailleurs dans l’industrie touristique autochtone et à créer 50 nouvelles entreprises touristiques autochtones.      


À propos de l’ATAC

L’ATAC vise à améliorer la situation socio-économique des Autochtones en offrant des services consultatifs en matière de développement économique et grâce à des congrès sur le tourisme, des séances de formation et des ateliers sur le renforcement des capacités, de la recherche et des informations sur l’industrie à l’intention des opérateurs touristiques autochtones et des communautés des 13 régions (10 provinces et 3 territoires du Canada). L’ATAC établit des liens avec d’autres groupes et régions ayant des mandats similaires, unissant ainsi l’industrie touristique autochtone au Canada et mettant l’accent sur le soutien collectif, le développement de l’offre touristique, la promotion et le marketing des entreprises touristiques culturelles autochtones de façon respectueuse. Le conseil de l’ATAC est composé de représentants de l’industrie touristique autochtone de chaque province et territoire. Pour plus d’informations, veuillez consulter Aboriginalcanada.


À propos de TAQ

TAQ est l’association touristique sectorielle reconnue par le ministère du Tourisme comme porte-parole officiel du tourisme autochtone et par l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador comme représentant d’un lieu d’échange et de services dans le domaine du développement et de la promotion de l’offre touristique autochtone. Vouée également à la commercialisation des expériences et produits touristiques autochtones, notre mission est d’offrir aux entrepreneurs autochtones du Québec impliqués dans l’industrie touristique, un organisme de représentation qui défend leurs intérêts, stimule leur développement et leur offre une gamme de produits et de services favorisant le développement des entreprises, l’amélioration des pratiques d’affaires et leur positionnement sur les marchés touristiques. Au Québec toujours, le nombre d’entreprises touristiques autochtones a plus que doublé depuis le début des années 2000. Rappelons qu’annuellement, le Québec autochtone partage sa culture avec plus d’un million de visiteurs et crée près de 3 500 emplois tout en totalisant des retombées économiques de l’ordre de 169 M$. Pour plus d’information veuillez consulter Tourisme autochtone.

Voir toutes les nominations