Parc des sommets: la balle est dans le camp de Québec

Investissements · · Commenter

Le projet du Parc des sommets est à un moment charnière. Alors que la campagne vient d'atteindre 75 % de son objectif d'un million de dollars et que Bromont a réitéré son engagement de 2,75 M $, la balle est dans le camp de Québec pour que l'aire protégée voie le jour à l'abri d'un lotissement domiciliaire.

« Je ne connais pas de projet où la population de Bromont s'est mobilisée à ce point pour réunir autant d'argent. [...] Vraiment, on a de quoi être fiers de la vision des gens et des organisations qui ont contribué au projet. Jusqu'ici, c'est une très belle réussite. Alors ce n'est pas le temps de baisser les bras si près du but », a indiqué en entrevue Pierre Vinet, membre du comité de la campagne.

Rappelons que la somme globale pour acquérir le flanc sud du mont Brome, soit les monts Spruce et Bernard­ de même que le secteur du Val 8, s'élève à 8,25 M $, en raison des taxes de vente applicables puis de la création d'un fonds de gestion pour la protection à long terme. À ce jour, les partenaires dans cette initiative, soit Protégeons Bromont, la Société de conservation du mont Brome, Corridor appalachien, les Amis des sentiers de Bromont et Conservation de la nature Canada (CNC), ont recueilli près de 750 000 $ en dons privés et en engagements sur un objectif d'un million

De son côté, Bromont souhaite contribuer au projet à hauteur de 2,75 millions. En ce qui concerne CNC, l'organisme devrait injecter 1,5 M $ provenant de fonds sous gestion d'Ottawa et de Québec. De plus, une enveloppe de 2,8 millions est attendue du ministère du Tourisme­, via le Programme de soutien aux stratégies de développement­ touristique, volet 3. 

Si la cible globale n'est pas atteinte avant la date butoir du 1er février 2018, le propriétaire du vaste site pourrait y construire 27 maisons. Bromont pourrait alors utiliser la somme qu'elle consent au projet pour acheter le mont Bernard et la portion des terrains comportant des éco­systèmes forestiers­ exceptionnels­ (EFE). 

« Il faut tout faire pour éviter que des résidences soient construites dans la montagne. Ce serait un véritable ravage pour la nature dans ce secteur », clame le président de Protégeons­ Bromont­, Bertrand Lussier. 

« Le mot d'ordre, c'est urgence Québec », lance Gérald Désourdy, membre du comité de campagne.

Lire l'article complet

Source : La Voix de l'Est

Twitter

Nominations

Tourisme Baie-James

Tourisme Baie-James est fier d’annoncer les nominations de madame Joanik Linteau au poste de chargée de projets, accueil et marketing.

Étant à l’emploi de Tourisme Baie-James depuis le 12 décembre 2005 en tant que coordonnatrice du réseau d’accueil, et une ressource partagée pour le compte de Tourisme Eeyou Istchee, madame Joanik Linteau continuera d’assumer un leadership au niveau de la planification et de la mise en œuvre de la stratégie régionale d’accueil et de signalisation. De plus, elle sera en charge du déploiement du plan de commercialisation de la destination d’Eeyou Istchee Baie-James et sera amenée à collaborer sur différentes actions de promotion et de marketing avec le reste de l’équipe marketing.

Nous sommes persuadés qu’elle aura à cœur le développement et la performance de l’organisation et de la région et qu’elle saura se plaire au sein de son nouveau poste.

Madame Linteau travaille à partir des bureaux de Tourisme Baie-James. Vous pouvez la joindre soit par courriel au jlinteau@tourismebaiejames.com ou par téléphone au 418 748-8140, poste 226. 

Voir toutes les nominations