On peut perdre une bataille, mais on n'a pas le droit d'être surpris

À chaque révolution industrielle ou technologique, deux mondes cohabitent avec plus ou moins de frictions. Celui des entreprises innovantes qui n’ont pas besoin d’assumer la charge du passé et la lourdeur de la transformation, et celui des activités plus traditionnelles mises en face de nouveaux défis, humains notamment, et qui peinent à prendre les bonnes décisions.

Ce que vivent en ce moment les industries lourdes fait la une du 20 heures en raison de l’ampleur des conséquences sociales. Ce sont autant de drames individuels pour des salariés qui n’ont eu à se remettre en cause pendant vingt ou trente ans. Le choc est d’autant plus rude quand les solutions de reconversion arrivent très tardivement. La mobilisation du Gouvernement ne pourra que limiter la casse et accompagner une sortie implacable du monde du travail.

Plus pernicieuse, la situation de l’emploi dans l’industrie hôtelière n’en est pas moins aussi périlleuse. La collision entre les deux mondes, l’un qui provoque et l’autre qui subit la rupture, est moins brutale mais tout aussi réelle. Mais il ne semble pas que l’on en ait pris totalement conscience. Le constant développement du tourisme et de l’hébergement laisse penser que la création d’emplois est permanente. Les lycées hôteliers et les écoles de management produisent encore des générations de collaborateurs auxquels on assure que l’évolution de carrière est garantie pour qui sait prendre l’escalier ou l’ascenseur social.

L'article complet

Source: Hospitality ON

Twitter

Nominations

Hôtel et Centre de Villégiature du Lac Carling

M. Marc Dériger, directeur général est heureux d’annoncer les nominations suivantes:

Guy Déom au poste de directeur des ventes. M. Déom est en poste depuis le mois d’avril dernier. Il possède une solide expérience en vente et commercialisation de forfaits hôteliers en plus d’une expertise en tourisme d’affaires et gestion d’événements. Il a auparavant été chargé de comptes chez Misa Tours International, gestionnaire de Voyages AML et délégué commercial pour Croisières AML. Son expérience sur le marché corporatif et les réseaux de distribution sont un atout pour l’hôtel.

Justin Charrette, nouveau chef exécutif à l’Hôtel du Lac Carling, en poste depuis le 1er août. Justin Charrette, originaire de l’Outaouais, a complété ses études à l’école hôtelière Relais de la Lièvre et Seigneurie puis a travaillé au Fairmont Château Montebello de 2014 à 2017, avec un passage en France à l’été 2016 afin d’approfondir ses connaissances et élargir ses horizons. Justin est un vrai passionné de cuisine et est prêt à relever le nouveau défi que lui offre l’Hôtel du Lac Carling tel que créer de nouveaux menus avec principalement des produits du terroir et offrir une grande variété de plats savoureux et santé.»

Voir toutes les nominations