On peut perdre une bataille, mais on n'a pas le droit d'être surpris

À chaque révolution industrielle ou technologique, deux mondes cohabitent avec plus ou moins de frictions. Celui des entreprises innovantes qui n’ont pas besoin d’assumer la charge du passé et la lourdeur de la transformation, et celui des activités plus traditionnelles mises en face de nouveaux défis, humains notamment, et qui peinent à prendre les bonnes décisions.

Ce que vivent en ce moment les industries lourdes fait la une du 20 heures en raison de l’ampleur des conséquences sociales. Ce sont autant de drames individuels pour des salariés qui n’ont eu à se remettre en cause pendant vingt ou trente ans. Le choc est d’autant plus rude quand les solutions de reconversion arrivent très tardivement. La mobilisation du Gouvernement ne pourra que limiter la casse et accompagner une sortie implacable du monde du travail.

Plus pernicieuse, la situation de l’emploi dans l’industrie hôtelière n’en est pas moins aussi périlleuse. La collision entre les deux mondes, l’un qui provoque et l’autre qui subit la rupture, est moins brutale mais tout aussi réelle. Mais il ne semble pas que l’on en ait pris totalement conscience. Le constant développement du tourisme et de l’hébergement laisse penser que la création d’emplois est permanente. Les lycées hôteliers et les écoles de management produisent encore des générations de collaborateurs auxquels on assure que l’évolution de carrière est garantie pour qui sait prendre l’escalier ou l’ascenseur social.

L'article complet

Source: Hospitality ON

Twitter

Nominations

Corporation plein air Manicougan/Jardins des glaciers

La Corporation plein air Manicouagan souhaite annoncer la nomination de Patrick Pelletier au poste de directeur des opérations du développement après 4 saisons à la barre des opérations à titre de coordonnateur. « Monsieur Pelletier a su relever chacun des défis  tant au niveau des opérations que de la gestion administrative des actifs de la CPAM », témoigne le président de la Corporation plein air Manicouagan.

« Les connaissances dans tous les domaines, avec du vouloir, ça s’apprend, mais la passion, tu l’as ou tu l’as pas. Patrick a la passion pour sa région. Je suis privilégiée de travailler à ses côtés. Les quatre dernières années ont été remplies de défis à tous les niveaux et ensemble, on a grandi dans cette aventure. Cette nomination est la suite logique d’un travail acharné », souligne Mme Renée Dumas, directrice générale. 

Voir toutes les nominations