Nouvelle plateforme numérique Exporail

Attraits/Activités, Marketing · · Commenter

L’équipe d’Exporail, le Musée ferroviaire canadien est heureuse d’annoncer la mise en ligne de sa nouvelle plateforme numérique dédiée exclusivement aux collections sur son site Internet. Son ergonomie conviviale, avec deux modes de recherche disponibles (simple ou avancée), permet aux utilisateurs de naviguer à travers la collection de véhicules ferroviaires répartis en six catégories. Un total de 518 documents dans différents formats multimédias est ainsi accessible. Les pages sont construites comme des fiches et on y retrouve des contenus uniques, notamment des informations historiques, des vidéos, des photos, des diaporamas, des fichiers sonores, des plans et des images d’archives. Cette plateforme numérique sur les collections est évolutive et incontournable pour en connaître davantage sur la plus importante collection ferroviaire au Canada; elle assouvira également la soif de connaissances des amateurs d’histoire ferroviaire canadienne au fil du temps.

PAGE D'ACCUEIL DE LA NOUVELLE PLATEFORME NUMÉRIQUE 

La réalisation de la nouvelle plateforme numérique a été coordonnée par Laura Clerc, registraire aux collections, la rédaction des textes confiée à Jean-Paul Viaud, conservateur et la recherche d’archives à Mylène Bélanger, archiviste, tous les trois membres de l’équipe permanente d’Exporail, le Musée ferroviaire canadien.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan culturel numérique du Québec (PCNQ). Il n’aurait pu être mené à terme sans le soutien du ministère de la Culture et des Communications, principal partenaire financier du musée grâce à son programme Aide au fonctionnement pour les institutions muséales. Exporail remercie également la Société des musées du Québec (SMQ) d’avoir mené l’appel de projets intitulé Aide en numérique pour les institutions muséales reconnues par le ministère de la Culture et des Communications et découlant de la mesure 24 du PCNQ.

LE MENU DE NAVIGATION

  • Les locomotives à vapeur : la collection du musée illustre les configurations d'essieux les plus courantes au Canada, ainsi que les principales avancées technologiques. Les principaux chemins de fer et fabricants de matériel sont représentés.
  • Le transport urbain et interurbain : c’est par l’acquisition d’un tramway qu’a débuté la collection de véhicules de l’Association canadienne d’histoire ferroviaire en 1950.
  • Les locomotives diesels-électriques : cette technologie est apparue dans les années 1920 et, après les premiers modèles de faible puissance destinés au triage, c'est toute l'ère des locomotives à vapeur qui s’est terminée au cours des années 1950.
  • Les véhicules de service : cette catégorie reconnait l’importance des véhicules d’entretien de la voie dans les opérations ferroviaires canadiennes.
  • Le transport de passagers : très vite, le Canada a reconnu l’importance du chemin de fer dans son développement et a misé sur ce mode de transport pour la colonisation du territoire à partir de 1860.
  • Les transports de marchandises : une collection dont le noyau consiste principalement en wagons de marchandises historiques, pré-1925.

Source: Exporail


À propos du Plan culturel numérique du Québec
 
Le Plan culturel numérique du Québec vise à aider les milieux culturels à investir le monde du numérique pour permettre au Québec de profiter des nombreux avantages économiques que recèle cet univers et de demeurer concurrentiel sur les marchés mondiaux. Pour en savoir plus, consultez le site Internet.


À propos d’Exporail 

Exporail est un projet de l’Association canadienne d’histoire ferroviaire, un organisme sans but lucratif. Les activités régulières d'Exporail sont financées en partie par le ministère de la Culture et des Communications du Québec et bénéficient de l’appui des villes de Saint-Constant et de Delson. Exporail reçoit l’appui du ministère du Patrimoine canadien et d’Emploi et Développement social Canada pour la réalisation de projets spéciaux. Exporail reçoit également l’appui de Bibliothèque et Archives nationales du Québec, d’Emploi-Québec Montérégie, de la Municipalité régionale de comté (MRC) de Roussillon, du CN, du Canadien Pacifique, de VIA Rail Canada, de la Fondation de l'Association canadienne d'histoire ferroviaire, de l'Agence métropolitaine de transport (AMT) et de la Société de transport de Montréal (STM).

Twitter

Nominations

Hôtel et Centre de Villégiature du Lac Carling

M. Marc Dériger, directeur général est heureux d’annoncer les nominations suivantes:

Guy Déom au poste de directeur des ventes. M. Déom est en poste depuis le mois d’avril dernier. Il possède une solide expérience en vente et commercialisation de forfaits hôteliers en plus d’une expertise en tourisme d’affaires et gestion d’événements. Il a auparavant été chargé de comptes chez Misa Tours International, gestionnaire de Voyages AML et délégué commercial pour Croisières AML. Son expérience sur le marché corporatif et les réseaux de distribution sont un atout pour l’hôtel.

Justin Charrette, nouveau chef exécutif à l’Hôtel du Lac Carling, en poste depuis le 1er août. Justin Charrette, originaire de l’Outaouais, a complété ses études à l’école hôtelière Relais de la Lièvre et Seigneurie puis a travaillé au Fairmont Château Montebello de 2014 à 2017, avec un passage en France à l’été 2016 afin d’approfondir ses connaissances et élargir ses horizons. Justin est un vrai passionné de cuisine et est prêt à relever le nouveau défi que lui offre l’Hôtel du Lac Carling tel que créer de nouveaux menus avec principalement des produits du terroir et offrir une grande variété de plats savoureux et santé.»

Voir toutes les nominations