Mot de Martin Soucy, PDG de l’Alliance : Penser à l’après, maintenant

Associations, Économie · · Commenter

PENSER À L’APRÈS, MAINTENANT

Début de la quatrième semaine. Avez-vous l’impression que ces trois dernières semaines, dont les journées passent à vive allure, allongent le temps? Déjà, le 12 mars semble loin et si proche à la fois !

Après les chocs successifs que nous avons tous absorbés, tant au sein de la population que pour les entreprises, l’objectif en ce départ de la semaine 4 reste le même : aplanir la courbe de contagion du COVID-19. 

Les mesures sont en place et elles ont été prolongées jusqu’au 4 mai sans surprise pour la plupart d’entre nous.  C’est également un signe et un appel à redoubler d’efforts afin de respecter ces règles sanitaires qui tracent le chemin vers un « après ». 

Entre temps, tout le monde se serre les coudes pour passer à travers cette période difficile, s’entraide de plusieurs façons, et supporte notamment le personnel de la santé qui est au front.

Le changement est la seule chose qui ne change pas et notre capacité d’adaptation est notre planche de salut.

PANIER BLEU : POUR STIMULER L’ACHAT LOCAL

Progressivement, plusieurs commencent également à imaginer cet « après ».  En ce sens, nous tenons à souligner l’annonce du ministre de l’Économie et de l’Innovation du Québec, Pierre Fitzgibbon, du lancement du PANIER BLEU pour stimuler l’économie d’ici

Plusieurs initiatives ont été articulées ces derniers jours pour mettre encore plus en valeur le concept d’achat local. Nous applaudissons le fait que des entrepreneurs de renom se soient unis au gouvernement pour doter le Québec d’une force commune qui propulsera les efforts de tout le monde. 

Le PANIER BLEU, combiné aux autres initiatives qui s’ajouteront au fil du temps, permettra notamment de mettre en valeur les produits fabriqués ici, les détaillants locaux, les producteurs, les restaurateurs et éventuellement les entreprises touristiques. De plus, cette plateforme dirigera les consommateurs québécois vers les plateformes transactionnelles des entreprises québécoises. 

La concurrence dans cet « après » ne sera pas entre nous, ni entre les régions, et encore moins entre les entreprises. L’économie de la relance sera locale. Nous sommes tous d’accord qu’il faudra la favoriser en priorité pour permettre aux entreprises de redémarrer le plus rondement possible dans une séquence qui se voudra certainement coordonnée avec la levée progressive des règles sanitaires, et au moment jugé opportun. 

Entre temps, le PANIER BLEU permettra de maintenir des emplois et de soutenir des entreprises en favorisant les achats locaux en priorité.

TRANSFORMATION NUMÉRIQUE

Plus que jamais, il apparaît prioritaire de poursuivre la transformation numérique des entreprises touristiques afin qu’elles participent pleinement à la relance économique du Québec. 

Sans réinventer le bouton à quatre trous, il sera judicieux de réfléchir rapidement à notre futur modèle promotionnel pour atténuer la dépendance, notamment aux OTA, lorsque la population québécoise cherchera à réserver auprès des entreprises du Québec pour leur futur séjour. Ce serait là une façon de maintenir le plus de revenus possible dans les poches des entreprises touristiques d’ici qui en auront bien besoin. 

RÔLE DU TOURISME DANS LA RELANCE DE L’ÉCONOMIE

L’Organisation mondiale du tourisme (OMT) a publié le 31 mars dernier un document présentant la façon dont le tourisme peut contribuer à la relance de l’économie #voyagezdemain.

Je me permets de citer un passage qui résume et confirme les propos que plusieurs leaders de notre industrie avancent depuis quelques jours.

« Le tourisme a une capacité démontrée à rebondir et à entraîner dans son sillage le redressement d’autres secteurs :

  • Le tourisme contribue, directement, mais aussi indirectement de par son effet multiplicateur, à la création d’emplois et à la reprise économique à l’échelle mondiale;
  • Les crises passées ont montré la capacité que possède le tourisme de rebondir rapidement et avec force après un choc extérieur;
  • Atténuer l’impact de la crise et stimuler le redressement du tourisme peut produire d’immenses bénéfices pour l’ensemble de l’économie. »

Soyons créatifs : nous en avons les moyens! Et j’ai confiance dans notre force collective et entrepreneuriale.

Martin Soucy
Président directeur général

Référence : https://webunwto.s3.eu-west-1.amazonaws.com/s3fs-public/2020-04/COVID19_Recommendations%20-%20FR.pdf

Twitter

Nominations

NOMINATION SEMAINE DU 4 MAI 2020

  • CA Palais des congrès de Montréal - Hubert Bolduc

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations