Monastère des Augustine: Reflet des tendances

Hébergement, Études, Attraits/Activités · · Commenter

Maïthé Levasseur du Réseau de veille en tourisme de la Chaire de tourisme Transat de l'ESG UQAM dresse l'analyse qui s'intitule : Le reflet des tendances touristiques au Monastère des Augustines.

Authenticité, mieux-être, hybridation des lieux, tourisme durable, personnalisation, le nouveau — et aussi historique — Monastère des Augustines applique brillamment plusieurs tendances actuelles.

Vous entendez souvent parler des tendances en tourisme et lisez régulièrement sur le sujet. Le Monastère des Augustines permet d’observer leur application concrète dans le contexte québécois d’un organisme à but non lucratif (OBNL) et de s’en inspirer.

Ouvert en août 2015, l’établissement se définit comme un havre patrimonial de culture et de mieux-être. Au sein des ailes anciennes du monastère de l’Hôtel-Dieu de Québec, à l’origine du premier hôpital en Amérique au nord du Mexique, se trouvent un musée, de l’hébergement, dix salles locatives, un restaurant, une boutique et un centre d’archives. On y propose également une programmation variée d’activités en culture, en santé globale et mieux-être ainsi que des soins spécialisés. Voici comment le Monastère des Augustines intègre les tendances de l’heure.

LA QUÊTE PERMANENTE DU MIEUX-ÊTRE

Tout le concept de l’établissement repose sur la poursuite de la mission des sœurs Augustines de soigner son prochain et de lui offrir un havre de paix propice au rétablissement. On retrouve cette philosophie à travers les soins de santé globale (de la massothérapie à la réflexologie), le concept de restauration bio et équilibré, les 65 chambres volontairement dépourvues de téléviseurs, la programmation d’activités telles que le yoga, la marche, la méditation et les ateliers d’apprentissage divers. La boutique s’inscrit dans cette veine avec la vente de tisanes signatures de l’établissement inspirées des recettes soignantes des Augustines, ainsi que plusieurs autres produits liés au mieux-être.

HYBRIDATION DES LIEUX ET DES FONCTIONS

La volonté de transmettre le patrimoine des sœurs fondatrices se traduit par un concept hybride, à la fois attrait touristique (musée), lieu d’hébergement, centre de soins et lieu de réunions corporatives. Une partie du bâtiment est toujours lieu de vie pour moins d’une dizaine de sœurs qui habitent encore le monastère. Le chœur où elles se retrouvent pour se recueillir et chanter est au centre de l’établissement, au-dessus de l’accueil. Ces résidentes côtoient la clientèle et échangent avec elle.

TOURISME IMMERSIF ET QUÊTE D’AUTHENTICITÉ

L’énoncé de l’image de marque, « Une aventure en soi », reflète le caractère immersif et authentique de l’expérience d’un séjour dans l’univers et l’histoire des Augustines. Au cœur de leur lieu de vie depuis des siècles et entouré des meubles et objets de l’époque, on propose de vivre selon les valeurs qu’elles ont léguées. En effet, en plus des objets exposés dans le musée, les chambres, le restaurant et les salles de réunions comptent de nombreuses antiquités. La présence même des religieuses au sein de l’établissement ajoute beaucoup à l’authenticité du lieu. L’énoncé illustre également la volonté de faire vivre une aventure intérieure aux clients.

UN TOURISME DURABLE ET RESPONSABLE

Cliquez ici pour lire la suite.

Analyse rédigée par Maïthé Levasseur, Réseau de veille en tourisme, Chaire de tourisme Transat, École des sciences de la gestion, UQAM.

Twitter

Nominations

NOMINATIONS, semaine du 15 juillet 2019

  • Cache du Domaine & Centre de congrès de Thetford - Annie Dumont
  • Centre de Congrès et le Four Points by Sheraton de Lévis - Andrée Gilbert
  • Les hôtels Versailles - Ana Gabriela Garzona
  • Le Méridien Versailles & Château Versailles - Derek Lee
  • Le Mount Stephen - Massimo Urzillo
  • Musée régional de la Côte-Nord - Johane Bergeron

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations