Mexique : avec ou sans visa, écart de 36 M$

International, Gouvernements · · Commenter

La décision du gouvernement Harper d'imposer un visa aux ressortissants mexicains en 2009 a permis aux contribuables canadiens d'économiser 304 M$ en frais de traitement de demandes d'asile infondées en trois ans. En revanche, cette mesure contestée par les autorités mexicaines a eu des effets néfastes sur l'industrie touristique au pays. Selon Statistique Canada, on estime à 340 M$ les pertes subies par l'industrie durant cette même période.

Le ministre de l'Immigration, Jason Kenney, a décidé d'imposer un visa aux ressortissants mexicains en juillet 2009 en raison de l'augmentation soudaine du nombre de demandeurs d'asile en provenance de ce pays. Entre 2004 et 2009, le nombre de demandeurs avait plus que triplé, passant de 2810 à 9456. Aussi, près de 25% de tous les demandeurs d'asile provenaient du Mexique, mais seulement 11% des demandes de ressortissants mexicains étaient jugées fondées par la Commission de l'immigration et du statut de réfugié.

En moyenne, une demande d'asile non fondée coûte plus de 48 000$ aux contribuables pour être traitée, toujours selon cette analyse. Ces coûts sont de 16 500$ pour le gouvernement fédéral, responsable de traiter la demande et de payer les soins de santé durant la période de séjour injustifié, qui s'élève à 50 mois. La facture atteint 31 700$ dans le cas des provinces, qui doivent payer les coûts liés à l'aide juridique des demandeurs d'asile, l'aide sociale et les études. 

Source, La Presse

Twitter

Nominations

Tourisme Baie-James

Tourisme Baie-James est fier d’annoncer les nominations de madame Joanik Linteau au poste de chargée de projets, accueil et marketing.

Étant à l’emploi de Tourisme Baie-James depuis le 12 décembre 2005 en tant que coordonnatrice du réseau d’accueil, et une ressource partagée pour le compte de Tourisme Eeyou Istchee, madame Joanik Linteau continuera d’assumer un leadership au niveau de la planification et de la mise en œuvre de la stratégie régionale d’accueil et de signalisation. De plus, elle sera en charge du déploiement du plan de commercialisation de la destination d’Eeyou Istchee Baie-James et sera amenée à collaborer sur différentes actions de promotion et de marketing avec le reste de l’équipe marketing.

Nous sommes persuadés qu’elle aura à cœur le développement et la performance de l’organisation et de la région et qu’elle saura se plaire au sein de son nouveau poste.

Madame Linteau travaille à partir des bureaux de Tourisme Baie-James. Vous pouvez la joindre soit par courriel au jlinteau@tourismebaiejames.com ou par téléphone au 418 748-8140, poste 226. 

Voir toutes les nominations