Les jeunes campeurs pas si verts

Hébergement, Tourisme durable · · Commenter

Le SoleilDans l'imaginaire collectif, le camping est spontanément associé à la nature et aux espaces verts. Mais les campeurs eux-mêmes, sont-ils «verts»? Ont-ils des comportements «écoresponsables»? D'après une étude présentée mardi au congrès de l'ACFAS, il semble que beaucoup de campeurs québécois adoptent un certain nombre de bonnes pratiques environnementales -, mais que les jeunes, que l'on croit pourtant plus écolos, tirent de la patte!

«On a été surpris de voir des différences entre les générations. Au départ, on n'était pas certains d'en trouver, et on s'attendait même à ce que notre recherche démontre qu'il n'y en avait pas», dit Marc-Antoine Vachon, professeur de marketing à l'UQAM qui a dirigé les travaux.

Lui et son équipe ont fait remplir un questionnaire Web à un échantillon de 718 campeurs, dont la «fibre» environnementale a été mesurée en leur demandant s'ils adhéraient ou non à un certain nombre de pratiques écoresponsables : utiliser les bacs de recyclage du camping, ramener les matériaux recyclables à la maison s'il n'y a pas de bac sur place, éviter le gaspillage d'eau, utiliser des bouteilles réutilisables, etc. Lire la suite.

Source : Le Soleil

Twitter

Nominations

NOMINATIONS, SEMAINE DU 18 NOVEMBRE 2019

  • Association Restauration Québec (ARQ) - Claudine Roy
  • Le Centre Sheraton Montréal - Éric Pelletier
  • Tourisme Charlevoix - Mylène Simard, Sandra Boudreault et Serge Bergeron
  • Musée de la civilisation - Stéphan La Roche

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations