Le vignoble de l'Orpailleur investit dans l'expérience des visiteurs

Charles-Henri de Coussergues, vigneron propriétaire du vignoble de l’Orpailleur, a annoncé que le vignoble de Dunham va de l’avant avec un important projet de bonification de l’expérience des visiteurs. «Les visiteurs du vignoble de l’Orpailleur ont été les premiers à avoir cru en nous. Aujourd’hui, nos vins sont vendus partout au Québec et il ne serait pas possible d’en être arrivé là sans eux. Nous souhaitons leur offrir une expérience renouvelée, inédite et à la hauteur de leurs attentes», explique-t-il.

Menés en collaboration avec l’équipe de la Société du réseau ÉCONOMUSÉE (SRÉ), dont l’Orpailleur est membre, les travaux visent les espaces intérieurs et extérieurs destinés aux visiteurs du vignoble. Le vigneron compte terminer les travaux au printemps 2019.

RENOUVELER L’EXPÉRIENCE

L’Orpailleur, qui est presque un lieu de pèlerinage de Dunham pour les amateurs de vins du Québec, travaille en collaboration avec la SRÉ dans ce projet. La SRÉ joue un rôle clé dans l’accompagnement de l’entreprise depuis le début du projet, pour renouveler les contenus des espaces d’interprétation intérieurs et extérieurs et pour en ajouter tout au long du parcours. Comme l’explique Carl-Eric Guertin, directeur général de la SRÉ: «conformément à la mission de notre organisation, nous voulons permettre aux visiteurs de découvrir toutes les facettes du travail de l’artisan.»

On y apprendra notamment sur la viticulture et le travail au chai. Le vignoble propose de mieux faire connaître les cépages qui font le succès de ses vins, ainsi que le travail impliqué dans l’élaboration de nos vins, des champs jusqu’à la bouteille, en passant par la vinification. «On veut aussi expliquer tout ce que nous faisons pour développer une culture raisonnée, en harmonie et dans le respect de l’environnement», explique M. de Coussergues. Le vignoble compte aussi créer des zones avec des ambiances différentes, pour offrir plus de flexibilité pour les visites et pour créer un environnement des plus accueillant.

On continuera d’offrir des dégustations à l’année, des visites guidées (du 1er juin au 31 octobre) et le restaurant Tire-Bouchon, continuera d’offrir des repas dans cet environnement bucolique, en plus d’y tenir de nombreux événements privés chaque année.

SUR L’IMPORTANCE DES VISITEURS

Pionnier de la Route des vins du Brome-Missisquoi, le vignoble de l’Orpailleur est visité par plus de 35 000 personnes chaque année, et ce, depuis ses débuts en 1982 et les propriétaires de cette entreprise familiale valorisent ce rapport qu’ils ont avec les Québécois et les visiteurs de partout.

M. de Coussergues note l’importance pour les entreprises comme la sienne de se doter d’infrastructures d’accueil de calibre international. La réalisation de ce projet sera rendue possible grâce à un appui financier de Tourisme Cantons de l’Est et du ministère du Tourisme d’un montant de 208 000$. «Nous sommes heureux de contribuer au moyen de l’Entente de partenariat régional en tourisme Cantons-de-l’Est (EPRT) à cet important projet de bonification de l’expérience des visiteurs au vignoble de l’Orpailleur, le plus important du Québec. Rappelons que le tourisme gourmand et viticole est l’une des pierres d’assises de l’offre touristique régionale» de dire Jean-Michel Ryan, président du conseil d’administration de Tourisme Cantons-de-l’Est.


À propos du vignoble l'Orpailleur

Le vignoble de l’Orpailleur, propriété des quatre mêmes aventuriers depuis ses débuts, est le pionnier de son industrie au Québec. Les vignerons ont planté leurs premières vignes en 1982 dans la belle vallée de Dunham. Aujourd’hui, les dix vins du vignoble de l’Orpailleur repoussent constamment leurs limites, pour satisfaire les papilles des amateurs de vin. Fort de l’appui des Québécois, le vignoble de l’Orpailleur est aujourd’hui le leader québécois des ventes à la SAQ. Ses vins sont disponibles dans 335 succursales et dans de nombreux restaurants du Québec. Le vignoble a à son actif plus de 160 médailles. Le vigneron Charles-Henri de Coussergues, président sortant et fondateur de l’Association des Vignerons du Québec, est un précurseur de l’industrie vinicole au Québec et défenseur de l’implantation et de l’évolution de nombreuses lois alimentant le rayonnement des vignobles québécois au Canada et à l’étranger.

Twitter

Nominations

Tourisme Baie-James

Tourisme Baie-James est fier d’annoncer les nominations de madame Joanik Linteau au poste de chargée de projets, accueil et marketing.

Étant à l’emploi de Tourisme Baie-James depuis le 12 décembre 2005 en tant que coordonnatrice du réseau d’accueil, et une ressource partagée pour le compte de Tourisme Eeyou Istchee, madame Joanik Linteau continuera d’assumer un leadership au niveau de la planification et de la mise en œuvre de la stratégie régionale d’accueil et de signalisation. De plus, elle sera en charge du déploiement du plan de commercialisation de la destination d’Eeyou Istchee Baie-James et sera amenée à collaborer sur différentes actions de promotion et de marketing avec le reste de l’équipe marketing.

Nous sommes persuadés qu’elle aura à cœur le développement et la performance de l’organisation et de la région et qu’elle saura se plaire au sein de son nouveau poste.

Madame Linteau travaille à partir des bureaux de Tourisme Baie-James. Vous pouvez la joindre soit par courriel au jlinteau@tourismebaiejames.com ou par téléphone au 418 748-8140, poste 226. 

Voir toutes les nominations