Le tourisme, une industrie en plein essor à Trois-Rivières

Économie · · Commenter

Près de 3 millions de visiteurs par année dans la région de Trois-Rivières, 4750 emplois reliés et des retombées économiques de quelque 213 M$, les efforts de tous les milieux pour faire croître l’industrie touristique trifluvienne portent définitivement leurs fruits. C’est ce que confirme l’analyse économique du tourisme à Trois-Rivières présentée le 5 septembre dernier par Denis Brisebois, directeur principal chez Raymond Chabot Grant Thornton, à qui Innovation et Développement économique Trois-Rivières avait confié un mandat.

À l’instar du Québec, à Trois-Rivières, le tourisme est un secteur économique structurant et significatif qui tire maintenant son épingle du jeu, notamment grâce aux investissements soutenus réalisés au cours des dernières années dans les infrastructures d’accueil, le renforcement des différents produits et la promotion de la destination.

Entre 2012 et aujourd’hui, le nombre de visiteurs a été en hausse dans tous les segments, surtout parmi les visiteurs hors-Québec. Le taux d’occupation dans les établissements d’hébergement a également augmenté considérablement, générant l’intérêt des promoteurs pour la croissance du parc hôtelier.

Pour en arriver à ces conclusions, la firme a procédé à une analyse de données, en plus de mener des entrevues auprès de leaders d’opinions et de réaliser un sondage auprès de 130 gestionnaires d’entreprises de plusieurs secteurs d’activité.

Selon les intervenants consultés, le pouvoir d’attraction touristique de la ville est beaucoup plus grand aujourd’hui, passant de 2,1/5 en 2008 à 4,1/5 en 2018. Parmi les raisons qui expliquent ce changement, on retrouve la vision constante de la ville depuis 10 ans axée sur les investissements structurants dans les infrastructures (de réunions et congrès, culturelles, sportives, d’accueil, etc.) et sur le développement de l’événementiel.

Également, ceux-ci soulignent la meilleure concertation des différents acteurs et les efforts de promotion soutenus auprès des marchés touristiques appuyés par une image de marque forte et rassembleuse, TRès Trois-Rivières.

Parmi les gestionnaires d’entreprises sondés, 96 % considèrent que le tourisme est un secteur d’activité important ou très important. Plus intéressant encore, 95 % sont d’avis qu’il a un impact important ou très important sur les autres secteurs de l’économie et que le tourisme se répercute sur la notoriété de la ville.

Selon Denis Brisebois, expert reconnu en tourisme au Québec et directeur principal chez Raymond Chabot Grant Thornton, un changement majeur de perception s’est opéré au cours des dernières années. « Trois-Rivières est maintenant reconnue comme une véritable destination touristique urbaine », soutient-il. Nécessairement, ce nouveau capital de sympathie a, et aura, un impact sur son attractivité pour les nouveaux citoyens et les nouvelles entreprises.

UNE VISION AMBITIEUSE POUR L’AVENIR

Les intervenants sondés sont unanimes sur l’importance de soutenir les efforts de développement et de promotion de l’industrie au cours des prochaines années, et c’est ce qu’entend faire Innovation et Développement économique Trois-Rivières, à qui la Ville confie cet important mandat. Parmi les défis à relever, plusieurs notent la nécessité de maintenir le rythme de croissance actuel pour soutenir son avantage concurrentiel sur les destinations urbaines régionales ainsi que la saisonnalité de l’industrie, une problématique sur laquelle IDE Trois-Rivières compte travailler.

Autant du côté du tourisme d’agrément que d’affaires et sportif, Trois-Rivières est en bonne position pour continuer à se démarquer, croit le président du conseil d’administration d’IDE Trois-Rivières, Yves Lacroix. « Avec l’ouverture prochaine du Centre d’événements et de congrès interactifs, nous sommes confiants de passer du 9e au 5e rang d’ici 10 ans parmi les destinations d’affaires au Québec. Nous espérons également atteindre d’ici 2028 les 4 millions de visiteurs annuellement. Nous lancerons enfin une importante offensive dans le marché du tourisme sportif, car nous souhaitons devenir un leader québécois dans ce segment. »

Pour réaliser ces objectifs ambitieux, M. Lacroix estime que des investissements publics et privés de 200 M$ seront nécessaires.

QUELQUES FAITS SAILLANTS :

Sur le plan touristique :

  • Près de 3 millions de visiteurs par année, soit 8 000 personnes par jour en moyenne
  • Dépenses touristiques évaluées à 213 M$
  • Plus d’une centaine d’entreprises et organisations sont liées directement à la vitalité du secteur touristique
  • Près de 100 événements et congrès par année sur le territoire
  • Des taux d’occupation hôteliers en hausse, ce que favorisera les investissements à l’amélioration et la croissance du parc hôtelier
  • Des événements et des attraits qui vivent des croissances d’achalandage
  • 4 750 emplois reliés à l’industrie touristique, ce qui en fait un secteur économique majeur
  • Investissements soutenus en tourisme au cours des dernières années, soit 250 M$ en infrastructures d’accueil, en renforcement de produits et en promotion

Sur le plan social :

  • Notoriété et rayonnement accrus de la ville et de ses événements
  • Changement des perceptions d’une ville attrayante et animée
  • La reconnaissance comme une véritable destination touristique
  • Développement d’une fierté des résidents
  • Reconnaissance quasi-unanime par le milieu de l’importance du tourisme à Trois-Rivières et de son impact sur les autres secteurs de l’économie
  • Climat d’affaires favorable aux entreprises pour leur développement, l’attraction de la main-d’oeuvre et le recrutement de partenaires
  • Meilleure concertation des acteurs du milieu
  • Unanimité à poursuivre les efforts en développement et en promotion touristique pour les prochaines années

Twitter

Nominations

Tourisme Baie-James

Tourisme Baie-James est fier d’annoncer les nominations de madame Joanik Linteau au poste de chargée de projets, accueil et marketing.

Étant à l’emploi de Tourisme Baie-James depuis le 12 décembre 2005 en tant que coordonnatrice du réseau d’accueil, et une ressource partagée pour le compte de Tourisme Eeyou Istchee, madame Joanik Linteau continuera d’assumer un leadership au niveau de la planification et de la mise en œuvre de la stratégie régionale d’accueil et de signalisation. De plus, elle sera en charge du déploiement du plan de commercialisation de la destination d’Eeyou Istchee Baie-James et sera amenée à collaborer sur différentes actions de promotion et de marketing avec le reste de l’équipe marketing.

Nous sommes persuadés qu’elle aura à cœur le développement et la performance de l’organisation et de la région et qu’elle saura se plaire au sein de son nouveau poste.

Madame Linteau travaille à partir des bureaux de Tourisme Baie-James. Vous pouvez la joindre soit par courriel au jlinteau@tourismebaiejames.com ou par téléphone au 418 748-8140, poste 226. 

Voir toutes les nominations