Le slow content: le retour des formats poétiques

Techno, International, Marketing · · Commenter

Alors que le snack content — le contenu prêt à consommer — fait encore des émules, le slow content impose peu à peu un nouveau rythme de communication, bien décidé à contrebalancer la dictature du flux. Prendre le temps de créer les contenus pour mieux les apprécier : avec le slow content, les entreprises font à nouveau la promesse de l’authenticité…

ATTENTION, RALENTISSEMENT

Du contenu, encore du contenu, toujours plus de contenu… Sous l’emprise de stimulants que constituent le marketing et les médias sociaux, les entreprises n’ont jamais autant produit et distribué de ressources de communication à des cibles plus que jamais volatiles. Blogs, articles, magazines, vidéos, livres blancs, etc., les formats ont connu une croissance aussi qualitative que quantitative, conditionnant l’image d’une marque à sa présence globale et sa crédibilité à sa visibilité.

Être vu pour exister, serait-on même tenté de résumer. S’engage alors une course effrénée au contenu, trop souvent sans ligne d’arrivée pour des acteurs soucieux de ne pas mettre leur réputation hors piste. On estime ainsi à 86 millions le nombre de posts publiés chaque mois sur WordPress[1]; et sur Facebook, on compte 3,3 millions de publications toutes les 60 secondes[2]. Certes, tous ne sont pas imputables aux seules entreprises et beaucoup sont promis à l’oubli, mais ces chiffres permettent néanmoins de mettre en lumière « l’hyperpublication » générée par les usages actuels et la rapidité avec laquelle elle se déploie.

Il ne s’agit pas simplement de créer du contenu, mais de le faire régulièrement et donc rapidement, quitte à en délaisser la qualité ou simplement la pertinence. Et c’est précisément ce rythme qui est aujourd’hui questionné par certains acteurs et consommateurs de la communication décidés à privilégier la qualité des contenus en produisant moins, mais mieux. Finie la production de posts en série, place au « slow content » artisanal.

Lire l'article complet

Source: Webmarketing & co'm

Twitter

Nominations

NOMINATIONS, semaine du 10 décembre 2018

  • Impéria Hôtel & Suites Boucherville - Maxime Lastennet
  • Auberge Saint-Antoine - Emma-Jeanne Bouchard
  • Impéria Hôtel & Suites Boucherville - Audrey Duvivier
  • Impéria Hôtel & Suites Boucherville - Nancy Racine

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations