La vague coréenne de «Goblin» balaie Québec

International, Marketing · · Commenter

Ce n'est pas d'hier que Québec attire les visiteurs de partout dans le monde pour le romantisme de son architecture. En devenant le décor de la série coréenne Goblin: The Lonely and Great God, la cité de Champlain s'est révélée dans toute sa splendeur aux téléspectateurs asiatiques, qui sont de plus en plus nombreux à marcher sur les traces du gobelin et de sa fiancée.

Une touriste se fait immortaliser dans l'une des allées de la Boutique de Noël, rue de Buade, une photographie de l'acteur coréen Gong Yoo à la main. Des regards inquisiteurs scrutent le hall du Château Frontenac, à la recherche de la boîte aux lettres dorée, par laquelle le personnage de l'actrice Kim Go Eun poste une enveloppe dans une scène de Goblin: The Lonely and Great God.

Ces scènes véridiques se sont multipliées par centaines depuis quelques semaines. Captées sur le vif par des employés des deux établissements de Québec, elles témoignent de l'impact jusque-là insoupçonné de la télésérie de 16 épisodes, qui a été diffusée du 2 décembre au 21 janvier sur la chaîne payante coréenne tvN, et ce bien avant l'amorce de la saison touristique.

«Tout le monde est totalement flabbergasté, comme on dit en bon québécois, par l'engouement autour de la série. [...] J'étais récemment près du Théâtre Petit Champlain pour un autre tournage et on nous a dit que les gens arrêtaient pour se prendre en photo devant la porte rouge, qui est sur le côté du théâtre. C'est vraiment une clientèle de 20 à 30 ans, hyper jeune. Et c'est beaucoup plus de femmes que d'hommes», note le délégué commercial à l'Office du tourisme de Québec, Michel Carmichael, qui n'hésite déjà pas à parler de «success story».

En combinant la diffusion originale - un record de tous les temps pour une série originale sur une chaîne payante, avec sa pointe de 20,5 %, selon Neilsen Corée - et la rediffusion domestique, ainsi que les vues en ligne un peu partout dans le monde, on estime à plus de 245,6 millions le nombre de personnes qui ont regardé la série romantico-fantastique, selon des données colligées par Destinations Canada.

Il s'agit d'une visibilité sans précédent pour la capitale - et son emblématique Château Frontenac figurant au générique -, qui occupe une soixantaine de minutes à l'écran, réparties entre neuf épisodes. Les deuxième et quinzième épisodes, diffusés les 3 décembre et 21 janvier, sont ceux qui comportent le plus de scènes tournées à Québec, avec respectivement 14 et 24 minutes de présence à l'écran.

Lire l'article complet

Source: Le Soleil

Twitter

Nominations

Hôtel et Centre de Villégiature du Lac Carling

M. Marc Dériger, directeur général est heureux d’annoncer les nominations suivantes:

Guy Déom au poste de directeur des ventes. M. Déom est en poste depuis le mois d’avril dernier. Il possède une solide expérience en vente et commercialisation de forfaits hôteliers en plus d’une expertise en tourisme d’affaires et gestion d’événements. Il a auparavant été chargé de comptes chez Misa Tours International, gestionnaire de Voyages AML et délégué commercial pour Croisières AML. Son expérience sur le marché corporatif et les réseaux de distribution sont un atout pour l’hôtel.

Justin Charrette, nouveau chef exécutif à l’Hôtel du Lac Carling, en poste depuis le 1er août. Justin Charrette, originaire de l’Outaouais, a complété ses études à l’école hôtelière Relais de la Lièvre et Seigneurie puis a travaillé au Fairmont Château Montebello de 2014 à 2017, avec un passage en France à l’été 2016 afin d’approfondir ses connaissances et élargir ses horizons. Justin est un vrai passionné de cuisine et est prêt à relever le nouveau défi que lui offre l’Hôtel du Lac Carling tel que créer de nouveaux menus avec principalement des produits du terroir et offrir une grande variété de plats savoureux et santé.»

Voir toutes les nominations