La Société des casinos du Québec s'unit à l'ITHQ pour créer une Unité mixte de recherche en sciences gastronomiques

Études, Restauration, Gouvernements · · Commenter

La Société des casinos du Québec (SCQ) annonce la signature d'une nouvelle entente avec l'Institut de tourisme et d'hôtellerie du Québec (ITHQ), qui permet notamment la création d'une Unité mixte de recherche (UMR) en sciences gastronomiques, en partenariat avec l'Université Laval (UL). Grâce à une approche collaborative et pluridisciplinaire des équipes de chercheurs et de spécialistes de ces deux établissements d'enseignement, ainsi qu'à des infrastructures de pointe, l'UMR permettra d'initier conjointement des projets de haut niveau, en appui au développement de la gastronomie québécoise. La contribution de la SCQ s'élève à 1 M$ sur 5 ans.

« Depuis sa création, la Société des casinos du Québec travaille de pair avec l'ITHQ afin de valoriser le partage de compétences et d'encourager la relève dans le domaine de la restauration et de l'hôtellerie au Québec. Après plusieurs mois de travail et d'échanges, je suis fier de voir ce partenariat se concrétiser à travers un projet aussi intéressant et novateur que l'Unité mixte de recherche en sciences gastronomiques », souligne Kevin G. Taylor, président des opérations de la SCQ.

UN VECTEUR D'INNOVATION, DE SAVOIR-FAIRE ET D'EXCELLENCE 

La démarche de l'UMR en sciences gastronomiques s'articulera autour de trois axes de recherche majeurs, soit l'aliment, le comportement du consommateur et l'entreprise gastronomique. Parmi ses objectifs, l'UMR s'engage à soutenir le développement d'une gastronomie québécoise originale, évolutive et répondant aux exigences d'une saine alimentation, tout en stimulant la créativité des chefs d'ici. Grâce à ses activités de recherche, d'innovation et de réseautage dans les domaines de la gastronomie aussi bien qu'en sciences alimentaires, culinaires, comportementales et économiques, elle contribuera de plus à l'expansion et au rayonnement de nouveaux savoirs. Pour ce faire, l'UMR entend mobiliser les acteurs du milieu de la recherche, de la formation et de la diffusion des connaissances, et plus globalement, tous les intervenants qui jouent un rôle clé sur le plan économique dans ces domaines.

DYNAMISER LA COMPÉTITIVITÉ DE L'INDUSTRIE

En collaboration avec l'ensemble des acteurs sociaux et économiques concernés, l'UMR réalisera des projets de recherche innovants pour l'industrie de la restauration et de la gastronomie. La directrice générale de l'ITHQ, l'honorable Liza Frulla, C.P., O.Q., est fière du partenariat conclu avec une institution du calibre de l'UL : « Après plus d'un an de discussions et de travaux préparatoires, nous avons confiance que la mise sur pied de l'UMR, un projet unique en Amérique du Nord, engendrera des retombées positives pour l'industrie, dans l'ensemble des sphères de l'alimentation au Québec et en ce qui a trait à la valorisation de ses produits. »

Profitant d'installations à la fine pointe de la technologie (laboratoire d'analyse sensorielle, laboratoire de sciences des aliments, cuisine expérimentale, restaurants d'application pédagogique), l'équipe de chercheurs et de spécialistes de l'UMR en sciences gastronomiques sera composée de professeurs reconnus comme des chefs de file dans leur domaine respectif, de chercheurs en sciences des aliments, en sciences cognitives et en sciences économiques, de chefs et de sommeliers de renom, ainsi que d'étudiants. Seront également mis à contribution différents intervenants du secteur de la restauration, des fournisseurs d'aliments et de boissons, des producteurs, des transformateurs et des consommateurs.

Au chapitre de son financement, l'UMR entend profiter de l'apport d'investisseurs privés et de contributions de ses partenaires de recherche, auxquels s'ajouteront des investissements de l'UL et de l'ITHQ.

Par ailleurs, la SCQ et l'ITHQ développeront également à travers leur partenariat diverses initiatives visant à valoriser l'expertise des professionnels œuvrant dans le domaine de la restauration et de l'hôtellerie et, surtout, à encourager la relève. La SCQ s'engage entre autres à recevoir des étudiants de l'ITHQ dans le cadre de stages d'intégration dans ses établissements, dont L'Atelier de Joël Robuchon de Montréal. De plus, des chefs et gestionnaires de la SCQ participeront à des ateliers de formation et à des conférences destinés aux étudiants de l'ITHQ.

Kevin Taylor et Liza Frulla se réjouissent également d'une collaboration, des échanges et des projets de recherche entre l'ITHQ et l'Institut International Joël Robuchon. 

Source: Loto-Québec  


À propos de la SCQ, de l'ITHQ et de l'UL

La SCQ, filiale de Loto-Québec, assure la gestion des quatre casinos du Québec, qui ont rapidement mérité une réputation enviable dans l'industrie du jeu dans le monde. Ils se distinguent par la grande importance accordée au service à la clientèle de même que par la beauté et la qualité des sites et de l'architecture. Les casinos du Québec offrent une ambiance qui ne se trouve nulle part ailleurs en Amérique.

Les casinos du Québec opèrent 36 points de vente en restauration, dont L'Atelier de Joël Robuchon, l'Altitude, Le Montréal et Le Baccara; ce dernier a récemment reçu la plus haute distinction accordée par CAA/AAA, soit la cote Cinq Diamants, pour une 17e année consécutive. Le Hilton Lac-Leamy, pour sa part, se classe actuellement au 4e rang parmi tous les hôtels de la chaîne Hilton des Amériques quant au niveau de satisfaction de sa clientèle.

Pour leur part, l'ITHQ et l'UL sont tous deux reconnus pour leur leadership en recherche, en formation et en transfert des connaissances, dans leurs domaines respectifs : l'ITHQ en cuisine et en gastronomie ainsi qu'en gestion de la restauration, du tourisme et de l'hôtellerie, et l'UL dans les disciplines de la Faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation (FSAA), de même que dans celles de l'Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels (INAF).

Fondé en 1968, l'ITHQ est la référence au Canada pour la formation en tourisme, en hôtellerie et en gastronomie. Seule école au pays à offrir des programmes enrichis tant au secondaire, au collégial qu'à l'universitaire, il est reconnu pour l'excellence de sa formation qui répond aux plus hauts standards de l'industrie. Un enseignement innovant, un hôtel-école quatre étoiles, deux restaurants d'application pédagogique ainsi qu'un centre d'expertise et un centre de recherche fortement implantés dans le milieu font de l'ITHQ le choix numéro un pour la formation d'une relève hautement qualifiée et d'avant-garde. 

Twitter

Nominations

Destination Canada

Après un processus de nomination ouvert, transparent et fondé sur le mérite, M. Dave Laveau devient le premier Autochtone à être nommé au conseil d’administration de Destination Canada. Suite à ce processus qui tient aussi compte de l’égalité entre les sexes et de la diversité du Canada, l’honorable Bardish Chagger, leader du gouvernement à la Chambre des communes et ministre de la Petite Entreprise et du Tourisme, annonçait par voie de communiqué les huit nominations à ce prestigieux conseil. Cette nomination de M. Laveau vient sans contredit donner une voix supplémentaire au leadership de l’Association touristique autochtone du Canada (ATAC), de Tourisme Autochtone Québec (TAQ) et de notre industrie.

M. Laveau est présentement vice-président de l’ATAC et directeur général de Tourisme Autochtone Québec (TAQ), association chargée de défendre les intérêts des entreprises touristiques autochtones du Québec en leur offrant des produits et des services favorisant leur développement, les meilleures pratiques d’affaires et leur positionnement sur les marchés touristiques. TAQ est la plus ancienne association touristique autochtone au Canada comptant plus de 25 ans d’actions. Elle représente plus de 180 membres actifs, associés et délégués impliqués dans le développement fondamental du tourisme autochtone au Québec.

« C’est un réel honneur pour moi, à titre d’Autochtone, mais aussi de leader de l’industrie touristique du Québec, d’être nommé au conseil d’administration de Destination Canada. Il s’agit également d’une responsabilité et d’un privilège de prendre part à ce grand cercle décisionnel qui assure la vitalité de l’industrie. » a déclaré M. Laveau. Récemment au Québec, le ministère du Tourisme réaffirmait le positionnement stratégique du tourisme autochtone dans la mise en œuvre de ses stratégies sectorielles. Cette nomination s’ajoute donc aux signaux forts lancés par les deux paliers de gouvernement pour notre industrie.  

« La nomination de M. Dave Laveau au conseil d’administration de Destination Canada témoigne d’une plus grande reconnaissance du rôle de l’industrie touristique autochtone et j’en suis très heureux », a déclaré M. Keith Henry, président-directeur général de l’ATAC. « Son engagement continu envers le développement du tourisme autochtone va au-delà de la province de Québec. M. Laveau est passionné par la croissance du secteur partout au Canada. Il s’agit d’un engagement renforcé envers le tourisme autochtone, suite à la récente annonce dans le budget fédéral 2017 d’un financement de 8,6 millions de dollars. »

L’industrie touristique autochtone au Canada emploie plus de 33 000 personnes et génère 1,4 milliard de dollars du PIB annuel canadien. Le plan quinquennal de l’ATAC, La voie de l’avenir, vise à augmenter la contribution du tourisme autochtone au PIB annuel canadien de 300 millions de dollars, à atteindre un total de 40 233 travailleurs dans l’industrie touristique autochtone et à créer 50 nouvelles entreprises touristiques autochtones.      


À propos de l’ATAC

L’ATAC vise à améliorer la situation socio-économique des Autochtones en offrant des services consultatifs en matière de développement économique et grâce à des congrès sur le tourisme, des séances de formation et des ateliers sur le renforcement des capacités, de la recherche et des informations sur l’industrie à l’intention des opérateurs touristiques autochtones et des communautés des 13 régions (10 provinces et 3 territoires du Canada). L’ATAC établit des liens avec d’autres groupes et régions ayant des mandats similaires, unissant ainsi l’industrie touristique autochtone au Canada et mettant l’accent sur le soutien collectif, le développement de l’offre touristique, la promotion et le marketing des entreprises touristiques culturelles autochtones de façon respectueuse. Le conseil de l’ATAC est composé de représentants de l’industrie touristique autochtone de chaque province et territoire. Pour plus d’informations, veuillez consulter Aboriginalcanada.


À propos de TAQ

TAQ est l’association touristique sectorielle reconnue par le ministère du Tourisme comme porte-parole officiel du tourisme autochtone et par l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador comme représentant d’un lieu d’échange et de services dans le domaine du développement et de la promotion de l’offre touristique autochtone. Vouée également à la commercialisation des expériences et produits touristiques autochtones, notre mission est d’offrir aux entrepreneurs autochtones du Québec impliqués dans l’industrie touristique, un organisme de représentation qui défend leurs intérêts, stimule leur développement et leur offre une gamme de produits et de services favorisant le développement des entreprises, l’amélioration des pratiques d’affaires et leur positionnement sur les marchés touristiques. Au Québec toujours, le nombre d’entreprises touristiques autochtones a plus que doublé depuis le début des années 2000. Rappelons qu’annuellement, le Québec autochtone partage sa culture avec plus d’un million de visiteurs et crée près de 3 500 emplois tout en totalisant des retombées économiques de l’ordre de 169 M$. Pour plus d’information veuillez consulter Tourisme autochtone.

Voir toutes les nominations