Là où tout a commencé pour le Groupe Germain

Hébergement, Grandes Entrevues · · Commenter

Cet été La Presse fait un retour aux sources en compagnie de grands entrepreneurs québécois en revisitant les lieux où leur entreprise a débuté, pour revivre l'époque de leur démarrage. Aujourd'hui, Christiane et Jean-Yves Germain, cofondateurs du Groupe Germain.

« Nos échecs nous ont remis les pieds sur terre »

Au milieu des années 80, leurs restaurants Le Cousin Germain et le Saint-Honoré à Sainte-Foy « marchaient tempête ». Christiane et Jean-Yves Germain se croyaient invincibles. En quête d'inspiration d'un nouveau concept de resto, ils se sont rendus à New York où ils sont tombés amoureux de l'hôtel-boutique où ils séjournaient. Les deux décident alors de transformer l'immeuble de bureaux appartenant à leur père pour créer l'Hôtel Germain-des-Prés à Sainte-Foy.

C'est sur la terrasse du restaurant Bistango, au rez-de-chaussée de l'Hôtel Alt de Québec, que Christiane et Jean-Yves Germain me reçoivent. C'est ici que la sœur et le frère, issus d'un couple de restaurateurs bien connus à Québec, ont construit l'Hôtel Germain-des-Prés, qui a été transformé en 2007 en Hôtel Alt.

« On avait eu beaucoup de succès avec nos restaurants. Le Cousin Germain appartenait à notre père, mais c'est nous qui l'exploitions. Le Saint-Honoré a été notre première propriété. À un moment, au début des années 80, on exploitait quatre restaurants et on avait 600 employés », rappelle Christiane Germain.

S'ils se croyaient invincibles, c'est aussi à cette époque qu'ils ont appris la vulnérabilité lorsqu'ils ont acquis une franchise de restaurant Giorgio - une nouvelle chaîne qui démarrait à l'époque. Cela s'est rapidement transformé en échec.

Ils ont fermé le Giorgio pour ouvrir un restaurant de côtes levées en misant sur une recette de sauce qu'ils avaient chèrement payée à un restaurateur de Chicago. Nouvel et cuisant échec.

« Avec le recul, on est contents d'avoir connu ces échecs quand on était jeunes. Ça nous a remis les pieds sur terre et ça nous a appris à être plus prudents par la suite », évalue aujourd'hui Christiane Germain.

Lire l'article complet

Source: La Presse

Twitter

Nominations

NOMINATIONS DES 7 DERNIERS JOURS + SEMAINE DU 2 DÉCEMBRE 2019

  • Auberge Saint-Antoine - Catherine Fournier
  • Auberge Saint-Antoine - Camille Leclerc-Foy
  • Fête des Vendanges Magog-Orford - Myriam Boily
  • Kéroul - Michel Barbier
  • Événements Attractions Québec - François-G. Chevrier

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations