La guerre du faux, version 2018

Marketing · · Commenter

Je ne sais pas, pour vous, mais  j’ai l’impression qu’on parle de plus en plus des faux comptes créés sur Facebook, ou encore d’influenceurs et entreprises qui ont recours à des techniques douteuses pour obtenir rapidement plus d’abonnés, plus d’interactions sur leur page et que sais-je.

Il faut dire que je suis plongé depuis quelques jours dans la préparation d’une nouvelle conférence que je donnerai cette semaine dans le cadre de la Journée Marketing de Tourisme Cantons-de-l’Est. Le sujet? Le marketing d’influence. Il y sera question des bonnes – et moins bonnes – pratiques de cette sphère de spécialité qui ne cesse de gagner en popularité, même si c’est un peu, beaucoup le Far West à certains égards… et bien sûr, je n’aurai pas le choix de parler du phénomène des faux abonnés.

Alors que je mets la touche finale à mon PowerPoint, je tombe justement sur cet article partagé par Caroline Cormier sur le site de CIM Stratégie: Ti-Brin voulait devenir une vedette Instagram. Un texte qui explique de manière simple et éloquente les raccourcis qu’empruntent certains influenceurs-en-devenir, particulièrement sur Instagram.

Vous aimeriez avoir un portrait complet, voire même épeurant de cette nouvelle business des faux comptes et faux abonnés? Alors c’est plutôt ce reportage du New York Times qu’il faut lire! Un article de fond qui explique les tenants et aboutissants de cette tendance de fond que certains appellent « économie de l’influence » et comment une industrie s’est mise en place… pour tricher et contourner les règles du jeu. Fascinant!

Cliquez ici pour lire la suite

Source: Frédéric Gonzalo

Twitter

Nominations

NOMINATIONS, SEMAINE DU 18 NOVEMBRE 2019

  • Association Restauration Québec (ARQ) - Claudine Roy
  • Le Centre Sheraton Montréal - Éric Pelletier
  • Tourisme Charlevoix - Mylène Simard, Sandra Boudreault et Serge Bergeron
  • Musée de la civilisation - Stéphan La Roche

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations