La fin des touristes, le retour des voyageurs

International · · Commenter

Quelque chose change dans le tourisme. Parlera-t-on encore de tourisme et de touriste dans un futur proche ? Je n’en suis pas sûr du tout. Je viens de relire et je vous invite à le faire, le joli sketch écrit par l’auteur Hanokh Levin, A l’hôtel, dans le recueil Que d’espoir aux Editions Théâtrales. Tout en subtile satire sur une relation inattendue entre un touriste et un réceptionniste d’hôtel à Londres. Malgré tous ses efforts, le réceptionniste, que l’on pourrait appeler concierge ou expert ou conseiller en séjour dans les offices de tourisme d’aujourd’hui, n’est pas à la hauteur des attentes du touriste. On comprend bien pourquoi quand à la fin de l’entretien sur le mode de fonctionnement de l’hôtel et sur la liberté du touriste d’agir comme il l’entend, ce dernier demande au réceptionniste un bisou avant d’aller se coucher. Et de se faire envoyer paître.

J’ai comme l’impression que les touristes attendent et vont attendre encore plus de considération, voire d’estime ou encore d’amitié. Les manifestations d’énervement à l’égard du tourisme de masse, les remises en cause de l’impact des locations chez l’habitant et de l’absence de retombées économiques directes pour la population locale ont créé beaucoup d’incrédulité chez un grand nombre de touristes. Alors quoi, on dépense notre argent, on vous fait vivre et on ne veut plus de nous ?

Et pour beaucoup, ce n’est plus du tourisme qu’ils feront désormais. Mais du repli, de la discrétion absolue, voire du staycation pour les moins aventuriers. Quant aux téméraires qui partiraient passer des vacances ? Hop là, il ne faut pas trop pousser le bouchon : on n’est pas en vacances, on n’est pas touriste. On est en voyage ! En itinérance. En périple, en aventure. Comme dans les premiers temps du tourisme qui n’était concevable que lors d’un tour. Merci à la New York Public Library qui met à disposition d’incroyables photos d’archives.

Lire la suite

Source: e-tourisme.info

Tags:

Twitter

Nominations

Bruno Leclaire nommé chef de la direction des systèmes d'information de Transat

Transat annonce la nomination de Bruno Leclaire au poste de chef de la direction des systèmes d'information (DSI) et des solutions numériques, avec effet le 1er novembre. M. Leclaire succèdera à Michel Bellefeuille, qui occupait cette fonction depuis huit ans et qui prendra une retraite active le 31 décembre prochain.

Bruno Leclaire s'est joint à Transat en 2015 en tant que vice-président, Commerce électronique et chef, Solutions numériques. À ce titre, il est en charge de la stratégie numérique de Transat, y compris la distribution en ligne B2C, la gestion de la relation client (CRM), le marketing en ligne et la mobilité. Le cumul de ses fonctions actuelles et de ses nouvelles responsabilités à la DSI amènera M. Leclaire à piloter l'ensemble des grands projets technologiques de la Société.

Après avoir co-fondé Jobboom en 2000, Bruno Leclaire a occupé divers postes de direction, notamment chez Transcontinental et Québecor Média, ce qui lui a permis de développer une vaste expérience en technologies numériques et en commerce électronique.

M. Leclaire détient un baccalauréat en technologie de l'information à l'Université de Sherbrooke.

Voir toutes les nominations