La cuisine de rue est une catastrophe à Montréal

Restauration · · Commenter

Pas rentable. Mal géré. Ridicule. De nombreux propriétaires de camions de «bouffe» de rue ont des mots très durs à l'égard du programme de cuisine de rue de Montréal. Plusieurs pensent abandonner le projet.

La Ville de Montréal a lancé jeudi un nouvel appel de candidatures en vue d'octroyer les permis de cuisine de rue pour la saison 2018. Le HuffPost Québec a contacté la trentaine de détenteurs de permis actuels et a reçu onze réponses. Tous avaient des critiques sévères à l'égard du programme.

«Pour nous, cet été, on a connu la saison la plus difficile depuis 2013. Les emplacements avec la Ville, ça fonctionne de moins en moins», affirme Pascal Salzman, propriétaire du Cheese Truck.

M. Salzman affirme que ses ventes ont diminué de moitié par rapport à 2016. Selon le restaurateur, la météo a pu être un facteur, mais le principal problème se trouve dans les sites choisis par la Ville pour stationner les camions.

Selon les divers propriétaires contactés, le système actuel manque de flexibilité. Contrairement aux années passées, les opérateurs de camions doivent payer chaque fois qu'ils décident de sortir dans la rue. Plutôt que de payer 1200$ pour la saison estivale, ils paient 300$ et dépensent jusqu'à 45$ supplémentaires chaque fois qu'ils sortent, selon les emplacements.

Ils doivent réserver leur site et leur plage horaire deux semaines à l'avance. Les annulations doivent être faites 48h à l'avance. Du coup, plusieurs perdent carrément leur argent si la météo change.

Pire, dans plusieurs cas, les propriétaires se sont rendu compte sur place que le site réservé était occupé par un chantier de construction ou par un événement ponctuel. Ils ont alors été redirigés vers un autre emplacement, mais trop tard pour profiter pleinement de l'achalandage du midi. Leur argent n'a pas été remboursé.

Lire l'article complet

Source: HuffPost Québec

Twitter

Nominations

Tourisme Baie-James

Tourisme Baie-James est fier d’annoncer les nominations de madame Joanik Linteau au poste de chargée de projets, accueil et marketing.

Étant à l’emploi de Tourisme Baie-James depuis le 12 décembre 2005 en tant que coordonnatrice du réseau d’accueil, et une ressource partagée pour le compte de Tourisme Eeyou Istchee, madame Joanik Linteau continuera d’assumer un leadership au niveau de la planification et de la mise en œuvre de la stratégie régionale d’accueil et de signalisation. De plus, elle sera en charge du déploiement du plan de commercialisation de la destination d’Eeyou Istchee Baie-James et sera amenée à collaborer sur différentes actions de promotion et de marketing avec le reste de l’équipe marketing.

Nous sommes persuadés qu’elle aura à cœur le développement et la performance de l’organisation et de la région et qu’elle saura se plaire au sein de son nouveau poste.

Madame Linteau travaille à partir des bureaux de Tourisme Baie-James. Vous pouvez la joindre soit par courriel au jlinteau@tourismebaiejames.com ou par téléphone au 418 748-8140, poste 226. 

Voir toutes les nominations