L'internet de séjour devient une réalité

Techno, International · · Commenter

«Le mobile est devenu la télécommande de nos vies quotidiennes»:  La punchline a fait florès. Ce n’est pas un scoop, les connexions à internet via mobile ont dépassé celles depuis un ordinateur en octobre 2016. Mais les destinations et les professionnels du tourisme ont-ils vraiment pris conscience de ce bouleversement?

Nous le savons le mobile est devenu le compagnon de voyage, la boussole, le guide et même l’office de tourisme du voyageur.

La fin du roaming, le développement du wifi dans les espaces accueillants du publics et les espaces publics, le déploiement de la 4G, en attendant la 5G, autant d’éléments qui font du mobile le compagnon indispensable du voyageur.

Les destinations et les professionnels du tourisme ont-ils saisi l’ampleur de cette (r)évolution?  Mesurent-ils l’impact sur leur cœur de métier?

Tout le monde a entendu qu’il fallait des sites « responsives » (qui s’adaptent au format du mobile), la plupart savent que désormais il faut penser « mobile first »: penser son dispositif web d’abord en fonction du mobile et dans un deuxième temps à son adaptation aux écrans les plus grands. Mais qui adapte vraiment ses dispositifs numériques et ses contenus à l’usage désormais mobile?

GOOGLE DANS LA POCHE DES VISITEURS

Les offices du tourisme, les destinations dans leur ensemble, sont totalement concernés: Google est devenu l’office de tourisme qui a réponse à tout, toujours disponible et présent en permanence dans la poche du visiteur.

Bien sûr les destinations, les sites de loisirs, les musées ont tous (ou presque) développés leurs applications: ils ont alors découvert la jungle coûteuse des Appstores et ont déchanté devant la faiblesse des chiffres du téléchargement et de l’utilisation de leurs applications.

Les acteurs du etourisme ont bien compris ce nouvel usage et son enjeu: tous, de Expedia à Accor en passant Oui.Sncf proposent et travaillent à des outils de compagnons de voyage, de conciergerie, d’assistant, etc.

Bref des outils pour accompagner le voyageur tout au long de son parcours digital et de son séjour physique via son mobile.

Les organismes de destinations sont donc confrontés à cette problématique: comment adapter leur mission traditionnelle aux nouveaux usages des voyageurs qui vivent leur séjour avec leur mobile?

Capter, orienter, conseiller le visiteur sur sa destination avec des panneaux de signalisation de l’OT et son bel espace d’accueil, avec son beau site inspirationnel « full responsive » avec la grande vidéo immersive n’est plus suffisant.

Alors, certaines destinations se sont penchées sur cette problématiques et ont lancé des dispositifs particulièrement innovants. On évoquera ici deux destinations à deux échelles différentes qui ont lancé à quelques mois d’intervalles des dispositifs dits d’internet de séjour.

L’initiative est venus des « Agitateurs de destinations numériques » des consultants bien connus de ce blog qui ont décidé de ne plus seulement délivrer de bons conseils mais aussi de se jeter dans le grand bain de l’action: et ils proposent désormais une solution d’internet de séjour bien prometteuse. Je vous conseille d’ailleurs de jeter un œil à leur excellent livre blanc de l’internet de séjour: Agitateurs.

L’internet de séjour est un dispositif internet entièrement dédié aux visiteurs en situation de séjour, c’est-à-dire déjà sur place. C’est donc une brique supplémentaire au site principal de la destination qui, en général, est destiné à faire connaître la destination, à en donner envie. Et bien entendu c’est un dispositif totalement pensé pour un usage mobile: site mobile first et progressive web application (application web qui ne nécessite pas de téléchargement).

Lire la suite

Source: e-tourisme.info

Twitter

Nominations

NOMINATIONS, semaine du 20 mai 2019

  • Tourisme Baie-James - Isabelle Milord
  • Groupe Voyages Québec - Angelina Miconiatis
  • Alliance de l’industrie touristique du Québec - Jean-Philippe Bastien, Catherine Blanchette, Manon Blanchet, Anne-Hélène Couturier
  • Raymond Chabot Grant Thorton - Véronique Boucher

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations