L'Écho touristique: Hôtellerie: les principaux défis à relever pour le secteur

Hébergement, International · · Commenter

Le cabinet Deloitte vient de publier une étude portant sur les tendances et perspectives des investissements dans l’hôtellerie européenne. Si l’intérêt des investisseurs reste soutenu, certains défis devront être relevés.

Les indicateurs sont au vert pour les investissements dans l’hôtellerie. D’après le cabinet Deloitte, le volume des transactions hôtelières en Europe a augmenté de 5,8% sur 12 mois au deuxième trimestre 2018, porté par l’augmentation de la liquidité du marché et la demande croissante des investisseurs. “L’hôtellerie est une industrie où les fondamentaux sont bons, détaille Joanne Dreyfus, associée responsable Tourisme, Hôtellerie et Loisirs chez Deloitte. On sait que les voyages vont se développer très fortement, notamment chez les millennials et les seniors. Il y a un volume de voyageurs potentiels qui est là, cela suscite donc l’intérêt des investisseurs. »

LA FRANCE, UN MARCHÉ EN CROISSANCE

Près de 50% des acteurs interrogées estiment que le Royaume-Uni est au sommet du cycle d’investissement, tandis que 25% perçoivent déjà un ralentissement, lié notamment à la menace du Brexit, rappelle Joanne Dreyfus. La Grèce et l’Espagne sont perçus comme des marchés en croissance. Tout comme la France. Les JO de 2024 devraient représenter une opportunité pour l’hôtellerie de l’Hexagone, et attirer les investisseurs. 

LE SURTOURISME DANS LE TOP 5 DES RISQUES

Rien n’est donc jamais acquis. Et en dépit d’une dynamique positive, le secteur est confronté à de nombreux défis aux yeux des investisseurs. Pour la première fois en effet, la menace du surtourisme fait son apparition dans le top cinq des risques identifiés dans les cinq ans. 

Autre enjeu de taille : attirer les talents. “C’est un vrai sujet”, insiste Joanne Dreyfus, qui aura un impact sur l’activité et les résultats des groupes hôteliers. 37 des 46 pays représentant plus de 80 % de l’emploi dans le secteur du voyage et du tourisme connaîtront un déficit de talents au cours de la prochaine décennie, rapporte l’étude menée par Deloitte.

Le secteur devra enfin savoir aussi attirer des consommateurs dont le profil évolue. Les plus grandes opportunités résident dans les offres ciblant les millennials (55%) ainsi que dans les concepts de «séjour prolongé» de milieu de gamme (49%) qui émergent déjà notamment avec le concept de coliving.

Lire l'article complet

Source: L'Écho touristique

Twitter

Nominations

NOMINATIONS, semaine du 14 janvier 2019

  • Association des clubs de golf du Québec (ACGQ) - David Skitt
  • Assemblée nationale - Martin Gagné

Pour voir les nominations en détails

Voir toutes les nominations